Cote de popularité des politiques en juin 2011

Tout un symbole : portée par une embellie pour toute la gauche, Martine Aubry fait une impressionnante percée dans votre cote de popularité en juin tandis que DSK poursuit sa chute et atteint désormais la dernière place.

 

La personnalité du mois : Martine Aubry

aubry
Martine Aubry © Solfé Communication

Plus de 7 points engrangés (7,3) par rapport au mois précédent et dix places gagnées en un mois : Martine Aubry semble bien avoir réussi son entrée en campagne. La déclaration de candidature aux primaires socialistes de la Première secrétaire du PS est l'un des événements clés de ce mois de juin et les internautes ne s'y sont manifestement pas trompés. Martine Aubry est encore loin de la première place de son grand rival François Hollande, mais grâce à sa 6e place, elle devance trois personnalités qui n'ont rien d'anodines : Rama Yade, ex-star de ce classement, Marine Le Pen, annoncée comme la challengeuse de 2012 et enfin Jean-Louis Borloo qui focalise lui aussi l'attention.

 

Executif : une petite rechute

executif
Nicolas Sarkozy et François Fillon. © L'Internaute

En juin, Nicolas Sarkozy a soigné sa stature présidentielle avec une discrétion qui n'était encore jamais allée aussi loin. Tout occupé à un tour de France qui ressemble de plus en plus à une campagne en province, le chef de l'Etat n'est pas ou peu intervenu dans les grands débats du mois. Il est aussi resté très sobre lors de la libération d'Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier à la fin juin. Autre grand tournant : la complicité affichée avec François Fillon lors d'un déplacement commun dans son fief de la Sarthe, les pieds dans le terroir. Pourtant, le couple exécutif souffre : François Fillon perd 4,4 points et Nicolas Sarkozy 4,2 points. Coup de mou passager ou reprise d'une tendance lourde à la baisse ?

 

Le classement complet

 
Cote de popularité des politiques en juin
Rang Nom Satisfaits (en %) Evolution (mois-1)
Source : L'Internaute
1 François Hollande 55,4 +4,2
2 Alain Juppé 49,1 -3,3
3 Christine Lagarde 45,2 -1,5
4 François Fillon 40,5 -4,4
5 Bertrand Delanoë 39,6 +4,6
6 Martine Aubry 37,2 +7,3
7 Rama Yade 37,2 +0,2
8 Marine Le Pen 36,3 -4,5
9 Jean-Louis Borloo 32,9 -4,2
10 Manuel Valls 32 -1,4
11 Claude Guéant 31,6 -5,5
12 Xavier Bertrand 30,1 -3,2
13 Cécile Duflot 30 +3,7
14 Daniel Cohn-Bendit 29,5 -3,1
15 Nicolas Sarkozy 29,5 -4,2
16 Jean-François Copé 29,4 -4
17 Jean-Luc Mélenchon 27,4 +2,2
18 Eva Joly 27 +1,1
19 Eric Besson 26,8 -3,3
20 Ségolène Royal 25,1 +6,4
21 Benoît Hamon 24,7 +3,3
22 Rachida Dati 23,7 -1,2
23 Laurent Fabius 23,4 +1
24 Brice Hortefeux 22,9 -3,3
25 Michèle Alliot-Marie 22,4 +1,9
26 Dominique de Villepin 21,7 +1,1
27 Nicolas Hulot 21,1 +4,3
28 Roselyne Bachelot 20,1 -1,3
29 François Bayrou 16 -0,9
30 Olivier Besancenot 14 -0,8
31 Dominique Strauss-Kahn 12,7 -10,2

 

En hausse : Ségolène Royal

royal
Ségolène Royal © Solfé Communication

Derrière Martine Aubry et son bond de 7,3 points, c'est Ségolène Royal qui enregistre la meilleure progression du mois avec 6,4 points de plus qu'en mai et une 20e place encore inespérée il y a peu. Entre les primaires d'Europe Ecologie-Les Verts qui s'achèvent et celles du PS qui commencent, la gauche semble d'ailleurs se porter pour le mieux avec de très bons scores pour Bertrand Delanoë (+4,6 points) ou encore Cécile Duflot (+3,7 points). Avec 4,2 points de popularité en plus, François Hollande reprend la première place du classement qu'il avait perdue en avril. Nicolas Hulot, alors qu'il semble avoir perdu son duel avec Eva Joly, gagne quant à lui 4,3 points.

 

En baisse : Dominique Strauss-Kahn

dsk cote
Dominique Strauss-Kahn © Solfé Communication

Dominique Strauss-Kahn a littéralement disparu de la scène politique française en juin pour entrer dans la rubrique "Faits divers". Les dernières révélations de l'affaire, qui semblent lui être favorables, sont sans doute arrivées trop tard pour lui permettre de revenir dans la course en 2012. Trop tard en tout cas pour améliorer sa popularité en juin : il perd 10,2 points et chute à la dernière place du classement. Les autres baisses importantes concernent Claude Guéant, mis à mal par l'Insee après une polémique sur le taux d'échec des enfants d'immigrés (-5,5 points), Marine Le Pen, qui peine à poursuivre sa percée de début d'année (-4,5), François Fillon, Nicolas Sarkozy mais aussi Jean-Louis Borloo et Jean-François Copé.

Enquête réalisée entre le 14 et le 30 juin 2011 auprès de 3756 participants.

 Voir la méthodologie complète