Présidentielles 2017 : Hollande explique comment "être sûr" d'être élu

Présidentielles 2017 : Hollande explique comment "être sûr" d'être élu Pour François Hollande, être réélu en 2017 n'est pas du tout impossible. Le président de la République développe déjà un scénario qui le mènera à la victoire dans 18 mois, et en parle ouvertement à son entourage.

Le président de la République a repris confiance. Les résultats des élections régionales l'ont rendu optimiste sur la capacité du Parti socialiste a mobiliser ses électeurs et ceux de l'ensemble de la gauche. A ses proches, il explique qu'il y a pour lui une vraie opportunité d'être réélu, rapporte Le Canard Enchaîné cette semaine. "Si le PS, les écolos et les radicaux ne sont pas unis, la gauche ne peut pas être présente au second tour. Duflot, si elle est candidate, peut mettre la gauche en danger, même si elle ne fait que 2 %", analyse d'abord le chef de l'Etat. Mais au constat, il poursuit en développant sa propre hypothèse : "Le PS et le PRG ont obtenu 23 % des voix au premier tour des régionales. Il manque 3 points pour être sûr d'être qualifié au second tour de la présidentielle".

Et pour François Hollande, "être sûr" d'être qualifié au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2017, c'est la remporter. Car le chef de l'Etat en est convaincu : c'est Marine Le Pen qui sera en tête au soir du premier tour. Et elle ne sera pas en mesure de l'emporter par la suite, car elle est incapable de recueillir la majorité abslolue des suffrages sur un scrutin, les élections régionales l'ont encore démontré. La confiance du chef de l'Etat risque toutefois d'être tempérée par le sondage TNS Sofres-OnePoint pour Le Figaro, LCI et RTL, publié mardi. Selon cette enquête, François Hollande ne parviendrait pas à se qualifier pour le second tour, que le candidat de droite soit Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy, même si François Bayrou se présente. 

Il faudra absolument que toutes les forces de gauche se rassemblent dès le premier tour pour que François Hollande soit en mesure de gagner. Le président va passer les prochains mois à agir en ce sens pour reconquérir une partie de l'électorat de la gauche qui s'est réfugiée dans l'abstention et convaincre les écologistes et les communistes de faire campagne commune l'an prochain. Déjà sur le front, Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS, le dit haut et fort à ses troupes : "Les Français savent que dans la crise, [François Hollande] est là. Il a montré son savoir-faire à la Cop21. La droite n'a pas de programme crédible". Et d'ajouter, encore selon Le Canard, "si vous ne déconnez pas, et si on s'attaque à la précarité, Hollande se succédera à lui-même".

Crédit image - SIPA Felice Calabro

Article le plus lu - Attaque à la préfecture de police : de nouvelles révélations › Voir les actualités

Présidentielles 2017 : Hollande explique comment "être sûr" d'être élu

Le président de la République a repris confiance. Les résultats des élections régionales l'ont rendu optimiste sur la capacité du Parti socialiste a mobiliser ses électeurs et ceux de l'ensemble de la gauche. A ses proches, il explique...

Je gère mes abonnements push