Distant et rigoureux avec ses enfants

Distant et rigoureux avec ses enfants © SIPA
"Chez nous, il y avait plein de règles, mais de la rigueur dans les sentiments. Il fallait que ça file droit avec lui. Ça ne déconnait pas. Il fallait demander la parole à table, demander aussi pour se lever". Lorsque Laurent Juppé, le fils du maire de Bordeaux, parle de son père*, c'est le portrait d'un homme "handicapé des rapports humains", distant et rude qui se dessine : "C'est un être solitaire. Les amis, ce n'est pas important pour lui, la famille, si".

"Un père trop froid"

Sa fille Marion se montre encore plus dure : "Mon père, il ne laisse pas de place aux autres, il n'écoute pas, même sa famille. Il parle beaucoup, tout le temps [...] J'ai l'impression de n'avoir reçu aucune affection de sa part, dans l'enfance. L'impression d'avoir eu un père trop froid, trop absent, super-rigide, qui n'était pas intéressé par les enfants, même si maintenant je sais, je suis persuadée qu'il m'a aimée". Alain Juppé a en réalité eu deux vies de familles : de son premier mariage, il aura eu Laurent et Marion, "les plus beaux moments de (s)a vie", même si de son propre aveu, il ne leur a pas consacré assez d'énergie. Puis, viendra le temps de la famille recomposée, avec un second mariage, la naissance de sa fille Clara, et l'intégration réussie des enfants de sa deuxième femme, Quentin et Charline.
* Témoignage recueilli par Gaël Tchakaloff, publié dans "Lapins et Merveilles" (Flammarion)
Suggestions de contenus