Discours de Macron : vidéo de l'allocution, résumé des annonces

Discours de Macron : vidéo de l'allocution, résumé des annonces ALLOCUTION MACRON. Lors de son allocution ce mardi 24 novembre, Emmanuel Macron a bien annoncé un allègement du confinement dès ce samedi avant un déconfinement total pour le 15 décembre si la situation épidémique le permet. Voici son discours en vidéo et en intégralité avec la liste des nouvelles mesures.

La liste des annonces d'Emmanuel Macron

  • Emmanuel Macron a prononcé un nouveau discours ce mardi 24 novembre 2020, à 20 heures, pour faire le point sur la crise sanitaire et les résultats obtenus par les mesures de confinement. "Nous avons commencé une lente décrue", a affirmé le chef de l'Etat, estimant que "le pic de la seconde vague est passé". "Nous avons freiné la propagation du virus, mais il est encore présent", a encore assuré Emmanuel Macron, indiquant que la France a "atteint 50 000 décès dus à l'épidémie". "Nous avons encore devant nous plusieurs semaines pour atteindre les objectifs que j'avais fixés", a-t-il enfin déclaré, appelant les Français à "poursuivre [leurs] efforts".
  • Un déconfinement progressif en 3 étapes a été présenté par le chef de l'Etat, qui a donné au pays une feuille de route pour les prochains jours et les prochaines semaines :
    • A partir du 28 novembre matin, les promenades et activités physiques en extérieur seront autorisées pour 3 heures jusqu'à 20 km du domicile, les activités extra-scolaires seront à nouveau autorisées, les offices religieux seront à nouveau permis dans la limite de 30 personnes et les commerces pourront rouvrir jusqu'à 21 heures. Mais "le confinement adapté et le système de l'attestation resteront en vigueur", a précisé Emmanuel Macron, demandant aux Français de "continuer à travailler chez soi, à renoncer aux déplacements non nécessaires".
    • A partir du 15 décembre, "une autre étape va s'ouvrir si les objectifs sanitaires sont atteints". Le confinement pourra être levé. "Nous pourrons nous déplacer sans autorisation y compris entre régions, passer Noël en famille", a déclaré Emmanuel Macron. Les activités extra-scolaires en intérieur reprendront, les cinémas, théâtres, salles de spectacle pourront rouvrir. Mais le chef de l'Etat prévient : "Il ne s'agira pas de vacances de Noël comme les autres [...] il faudra au maximum limiter les déplacements inutiles". Emmanuel Macron précise que sera alors instauré un couvre-feu de 21h à 7h, mais prévoit "des exceptions" pour circuler librement les soirs des 24 et 31 décembre, sans "rassemblements sur la voie publique". Concernant les stations de ski, "il me semble impossible d'envisager une ouverture pour les fêtes, il faudrait mieux privilégier une ouverture en janvier", a estimé le président.
    • A partir du 20 janvier, si le nombre de contaminations demeure en-dessous de 5 000 cas par jour, les salles de sport, les bars et les restaurants pourront rouvrir, le couvre-feu pourra être décalé, les cours en présentiel reprendront dans les lycées, puis 15 jours plus tard dans les universités.
  • Emmanuel Macron s'est aussi exprimé sur les vaccins qu'il aimerait voir arriver en France "vraisemblablement dès fin décembre, début janvier". Les personnes fragiles et les plus âgées seront les premières vaccinées à cette période de l'année. "Un comité scientifique sera chargé du suivi de ces vaccinations", avec une restitution des informations et des incertitudes "de manière claire, transparente", a assuré Emmanuel Macron. "Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire", a-t-il également promis.
  • Parmi les autres annonces, Emmanuel Macron veut que "début janvier, aucun test ne mette plus de 24 heures entre la demande et le résultat". Il souhaite aussi que les tests antigéniques soient utilisés "massivement [en cas de] symptômes lorsqu'il faut dépister rapidement". Enfin, il a demandé au gouvernement et au Parlement de réfléchir à "des conditions d’isolement des personnes, y compris de manière contraignante".
  • Une conférence de presse prévue ce jeudi. Pour pouvoir donner les détails des différentes annonces d'Emmanuel Macron, Jean Castex, le Premier ministre, donnera une conférence de presse ce jeudi 26 novembre à 11h afin d'éclairer la feuille de route mise en place par le président lors de son allocution.

Le discours d'Emmanuel Macron en vidéo

17:25 - Une jauge "réaliste" va être définie pour les messes selon l'Eglise, non pour le gouvernement

Au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron, l'Eglise catholique indique qu'une jauge "réaliste" sera définie dès ce jeudi. Le président de la conférence des évêques de France a en effet déclaré s'être entretenu avec Emmanuel Macron afin de témoigner "une incompréhension des catholiques" à propos de la jauge de trente personnes autorisées pour les célébrations religieuses". Selon France Info, la réponse est négative, la jauge ne bougera pas avant le 15 décembre.

17:05 - "Tout s'effondre" pour Pierre Balme

Sur France Info, Pierre Balme, administrateur des maires de stations de montagne et Maire adjoint des Deux Alpes a fait part de sa très grande tristesse face aux annonces d'Emmanuel Macron de ne pas laisser rouvrir les stations de ski. "Ça a été comme une douche froide, tout s'effondre. C'est fichu pour Noël, c'est la sidération".

16:45 - Les tickets pourront rompre le couvre-feu

En attendant les précisions de Jean Castex après les annonces d'Emmanuel Macron, la député Aurore Bergé a affirmé que les tickets de cinéma permettront de rompre le couvre-feu. 

16:25 - Le secteur de la culture satisfait des annonces

S'il y a toujours des secteurs à l'arrêt, celui de la culture s'est montré satisfait hier soir après l'allocution d'Emmanuel Macron. "Ce soir, l'affront est réparé, il a vraiment parlé de culture et dit à quel point c'était la vie", s'est réjoui Jean-Marc Dumontet, propriétaire de plusieurs théâtres parisiens. "On ne peut que se réjouir de la réouverture, par rapport aux restaurateurs et aux bars», mais "ce sera un chemin de longue haleine, il ne faut pas que les gens se relâchent."

16:05 - Jean Castex apportera des précisions sur les annonces d'Emmanuel Macron jeudi

Le chef du gouvernement organise une conférence de presse ce jeudi à 11h pour donner des détails sur toutes les mesures annoncées ce soir par le président, notamment concernant les protocoles sanitaires et les aides nouvelles prévues par le gouvernement pour les entreprises les plus touchées par la crise.

15:45 - Précisions sur la jauge annoncée dans les commerces

Le nombre de mètres carrés permettant de respecter une distanciation sociale doit notamment passer de 4 mètres carrés par personne à 8 mètres carrés : une mesure qui doit être présentée mercredi et qui conduirait à diviser par deux le nombre de clients présents simultanément en magasin. La nouvelle règle considère cependant une superficie "brute" et non plus "nette", a expliqué mardi l’entourage du ministre de l’Économie à l’AFP.

15:25 - 5000 contaminations par jour, objectif réalisable ?

Emmanuel Macron l'a affirmé, le confinement prendra fin si et seulement si nous atteignons 5000 contaminations par jour en moyenne. Un objectif "raisonnable" pour des spécialistes. "Le virus circule toujours, donc atteindre 0 contaminations par jour est irréaliste. Il faut trouver une valeur qui permet de relâcher toute tension sur les services de santé. Le seuil des 5000 cas par jour paraît relativement raisonnable" selon Djillali Annane, chef du service réanimation à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches.

15:05 - Adrien Quatennens : "Toutes nos propositions sont balayées"

Au micro de LCI ce mardi soir, le député LFI du Nord a réagit aux annonces d'Emmanuel Macron. "Toutes les propositions que nous avons faites depuis le début - onze propositions de loi, cinq plans complets dont un plan de déconfinement, quatre guides, dont un sur la protection des salariés [...] - tout ça est systématiquement balayé", a-t-il critiqué, regrettant également au passage que le déconfinement dépende d'un objectif "incertain", à savoir les bons chiffres de l'épidémie.

14:45 - L'attestation toujours obligatoire jusqu'au 15 décembre

C'est l'une des confirmations du discours d'Emmanuel Macron, l'attestation sera toujours obligatoire jusqu'au 15 décembre. Des ajustements et des cases seront certainement rajoutés après l'annonce de la réouverture des commerces.

14:24 - Ouverture des commerces tous les dimanches ?

Le ministre de l'Économie a déclaré sur France Inter "être en faveur de l'ouverture des commerces les dimanches jusqu'à Noël" afin de "rattraper le retard dans leur chiffre d'affaires". Bruno Le Maire a ajouté qu'il y aurait "une grande souplesse dans les amplitudes horaires" pour remercier les "commerçants qui ont joué le jeu" et leur permettre ainsi de "récupérer leur chiffre d'affaires".

14:05 - C'est la douche froide pour Jean-François Piège

Une nouvelle fois, le secteur de la restauration est mis de côté après l'allocution d'Emmanuel Macron. Sur le plateau de BFM, Jean-François Piège, chef étoilé, a qualifié les annonces de "douche froide". "Même si on s'y attendait, on ne peut pas nous fermer administrativement, nous déposséder de notre liberté d'entreprendre et nous laisser, nous chefs d'entreprise, assumer toute la responsabilité qui va avec. Il y a quelque chose qui ne marche plus aujourd'hui. On entend qu'on va nous indemniser. Aujourd'hui, mes entreprises ne sont pas éligibles au fond de solidarité, parce que sur les restaurants, on a perdu que 42% du chiffre d'affaires, et pas 50.

13:45 - Les commerces peuvent rouvrir en Martinique après le discours de Macron

Si en métropole la réouverture est prévue ce samedi, les commerces rouvriront dès ce mercredi en Martinique. "Si la Martinique reste confinée en raison d'une circulation du virus qui reste active, nous avons décidé, avec le Président de la République et le Premier ministre, de permettre aux petits commerces et aux cultes d'être à nouveau accessibles plus vite que sur le reste du territoire national", a expliqué Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer dans un communiqué.

13:25 - Le président de la Confédération des commerçants de France ravi des annonces

Après les annonces d'Emmanuel Macron, c'est de la joie qu'a voulu communiquer le président de la Confédération des commerçants de France (CDF), Francis Palombi au micro de France Info. "Nous attendions depuis si longtemps, nous étions à l'épuisement, nous étions dans l'inquiétude. Je pense que c'est un coup de boost pour les Français, pour notre état d'esprit, pour l'économie", a-t-il salué. 

13:05 - Quelles annonces sur les vaccins ?

Une campagne de vaccination "rapide et massive" pourrait débuter "vraisemblablement dès fin décembre-début janvier" mais elle ne sera "pas obligatoire", a indiqué le président de la République dans son discours.

12:44 - Les magasins de jouets se réjouissent de leur réouverture

"La profession est soulagée [...] On est libérés, délivrés !", indique Philippe Guesdon sur France Info, coprésident de la fédération des jouets. "On va tout faire pour réussir le mois de décembre. On va déjà intégrer le protocole sanitaire avec cette juge des 8 mètres, on attend de pouvoir ouvrir le dimanche et 7 jours sur 7 [...] pour accueillir un maximum de clients."

LIRE PLUS
En savoir plus

L'allocution d'Emmanuel Macron ce mardi 24 novembre

L'allocution d'Emmanuel Macron a été programmée ce mardi 24 novembre à 20h, près d'un mois après l'annonce, par le même procédé, du deuxième confinement de la France, le 28 octobre dernier. Il s'agit de la onzième prise de parole présidentielle depuis le début de la crise sanitaire. Un discours d'une vingtaine de minutes a été annoncé ces dernières heures. L'intervention du chef de l'Etat a été diffusée sur les principales chaînes de télévision et sur les chaînes d'information en continu. L'allocution d'Emmanuel Macron ce mardi était aussi diffusée en direct sur cette page.