Journée des droits des femmes [Direct] : "Rape Day", un jeu pour violer... La polémique

Journée des droits des femmes [Direct] : "Rape Day", un jeu pour violer... La polémique JOURNEE FEMME 2019 - En cette semaine de la Journée internationale des droits des femmes 2019, Rape Day, jeu vidéo mettant le joueur dans la peau d'un violeur, a fait polémique. Retrouvez l'actu de la "Journée de la femme".

L'ESSENTIEL

  • La Journée internationale des droits des femmes a lieu chaque 8 mars, ce vendredi en 2019. Cette date de mobilisation pour l'égalité hommes-femmes a été officialisée par l'ONU en 1977.
  • Le scandale du moment ? Rape Day, un jeu vidéo proposant aux internautes de violer des femmes, dont le studio de création a finalement annoncé annuler la commercialisation le 6 mars.
  • Un 5e plan de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux femmes (2017-2019) est en cours. Un "index de l'égalité salariale" hommes-femmes a aussi été lancé la semaine dernière. Son objectif : réduire les écarts de rémunération femmes-hommes.
  • La PMA pour toutes sera débattue "avant l'été", a annoncé la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité hommes-femmes Marlène Schiappa.
  • Suivez les dernières infos sur cette journée du 8 mars en direct

Le direct

17:14 - Des anciennes femmes battues à l'initiative d'une ferme solidaire pour en accueillir d'autres

C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi ! On termine par l'initiative de deux femmes, Christel et Agnès, éleveuses de chèvres bios en Sologne. Celles-ci ont ouvert une cagnotte sur BlueBees pour obtenir de quoi construire des maisons pour accueillir les femmes battues et leurs enfants sur le terrain de leur ferme. Elles-mêmes anciennement battues par leurs conjoints, elles souhaitent aider les femmes victimes de violences conjugales à se reconstruire, et leur offrir en plus de l'hébergement l'accès à des activités participatives à la ferme pour "lâcher prise et se ressourcer" après les épreuves vécues. La cagnotte de financement de ce projet participatif est accessible ici.

16:11 - Après la "charge mentale", la "charge sexuelle" chez les femmes d'aujourd'hui ?

Dans un article publié le 15 février dernier, Slate a exploré le concept de "charge sexuelle" au sein du couple. Désir, orgasme, contraception... Le magazine évoque via ce terme le poids des inégalités entre hommes et femmes dans la sphère de la vie intime. Les femmes ont souvent tendance à "se caler sur le plaisir et la jouissance de leur conjoint au détriment de l’expression de leur propre désir", explique la journaliste Clémentine Gallot. Maquillage, épilation, lingerie... La charge sexuelle recouvre aussi le poids financier et la contrainte temporelle de toutes ces "choses à faire" pour poursuivre un "idéal de désirabilité", rapporte Libération dans un autre article sur le sujet. Les inégalités autour de la contraception se montrent plus contraignantes encore : si elle n'a pas toujours de coût financier, la pilule provoque des désagréments hormonaux conduisant à des impacts non-négligeables sur le quotidien tels qu'une prise de poids potentiels, des états dépressifs ou une baisse de libido. Mais les hommes s'en soucient en général peu ; une médecin généraliste de Paris en témoigne : "Jamais un patient homme ne m’a posé une seule question sur la contraception, même juste pour savoir. Alors que les hommes sont fertiles 100 % du temps, et les femmes 20 % du temps".

15:39 - La PMA pour toutes doit être débattue "avant l'été"

La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes a annoncé que l'exécutif ne repousserait pas le débat sur la mesure de la PMA pour toutes une seconde fois. L'ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de lesbiennes et aux femmes seules doit donc être débattue "avant l'été".

15:02 - La Camerounaise Aissa Doumara, lauréate du 1er prix Simone-Veil

A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2019, la Camerounaise Aissa Doumara Ngatansou a été récompensée ce vendredi 8 mars du Premier prix Simone-Veil, créé par Emmanuel Macron en hommage à l'ex-ministre décédée en 2017 et qui avait défendu la loi de 1975 sur la légalisation de l'IVG en France. Aissa Doumara est saluée pour ses 20 ans d'action à la tête d'une association d'aide aux victimes de viols, violences et mariages forcés au Cameroun. Le prix est doté de 100 000 euros.

14:20 - Un nouveau baromètre de l'égalité salariale (2/2)

De nombreux militants s'estiment déçus par le nouvel "index de l'égalité hommes-femmes" mis en place et accompagné de pénalités financières. Mardi 5 mars, sept organisations syndicales ont interpellé gouvernement et patronat car elles jugeaient que la note donnée aux entreprises (qui sont d'ailleurs nombreuses à obtenir une bonne note, NDLR) "masque une partie des écarts" de rémunérations. 

13:36 - Un nouveau baromètre de l'égalité salariale (1/2)

Les inégalités de salaires actuelles entre femmes et hommes sont perçues de manière différente par les unes et les autres : selon un sondage Elabe, 32% seulement des femmes estiment que la situation s'est améliorée ces dernières années, quand 56% des hommes sont de cette avis. Depuis une semaine, une nouvelle loi oblige les grandes entreprises à publier leur "index de l'égalité hommes-femmes", une note sur 100 points qui doit permettre de réduire les inégalités, notamment en terme d'écarts de rémunération.

12:35 - 30 femmes ont succombé aux coups de leur (ex)-conjoint depuis le début de l'année

Conjoints ou ex-conjoints, ils sont 30 à avoir infligé depuis le 1er janvier 2019 la mort à leur compagne ou ex-compagne. Parallèlement à l'égalité professionnelle, la lutte contre les violences faites aux femmes s'avère l'autre grand thème de cette journée du 8 mars. Une femme meurt tous les trois jours en France sous les coups d'un homme partageant ou ayant partagé sa vie. 

12:13 - Des rassemblements dans toute la France à 15h40 (3/3)

Les rassemblements sont prévus aussi bien à Paris (place de la République) qu'à Lyon, Toulouse, Marseille ou de nombreuses autres villes. Signe distinctif des manifestants qui se rejoindront à 15h40 : un foulard violet. Ils seront ralliés par une marche des "jeunes pour le climat", précise l'AFP ce vendredi 8 mars, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2019.

12:02 - Des rassemblements dans toute la France à 15h40 (2/3)

Les hommes sont également les bienvenus aux manifestations prévues en France ce vendredi 8 mars à partir de 15h40 dans toute la France. Des milliers de personnes devraient s'y joindre, y compris en débrayant de leur poste ce vendredi après-midi. Pour rappel, 15h40 est l'heure théorique à partir de laquelle les femmes travaillent "gratuitement". Un repère qui part d'une estimation des inégalités salariales donnant les femmes payées en moyenne 26% de moins que les hommes.

11:21 - Des rassemblements dans toute la France à 15h40 (1/3)

A 15h40, heure symbolique à partir de laquelle les femmes travaillent gratuitement, des rassemblements doivent ce vendredi 8 mars avoir lieu dans toute la France, rapporte l'AFP. Une mobilisation qui suit d'un an le choc #MeToo et de quelques semaines celui de la Ligue du LOL. En plus de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, celle pour l'égalité professionnelle et contre les violences conjugales seront également au coeur des revendications des femmes en cette 42e Journée du 8 mars.

11:01 - Violences sexistes et sexuelles : dans le journalisme aussi (3/3)

Dans l'enquête sur les violences sexistes et sexuelles dans le monde des médias évoquée dans ce live, de nombreux témoignages de femmes journalistes dénoncent également la faible réaction de leur hiérarchie ainsi que des responsables de ressources humaines. A noter que l'enquête en ligne n'est pas "représentative" de l'ensemble des médias puisqu'elle a été faite en ligne.

10:36 - Violences sexistes et sexuelles : dans le journalisme aussi (2/3)

A travers leur questionnaire diffusé sur les réseaux sociaux pendant 10 jours, plusieurs collectifs de défense des droits des femmes ont récolté 1 837 témoignages édifiants de personnes travaillant au sein de médias ou étudiant en écoles de journalisme. Remarques sur le physique (avec ou sans propos racistes), attouchements ou propositions sexuelles, les récits concernaient 270 rédactions de tous les types, des médias traditionnels aux start-up numériques.

10:06 - Violences sexistes et sexuelles : dans le journalisme aussi (1/3)

On pourrait se dire que les rédactions de journalistes sont épargnées par les violences sexistes et sexuelles, par la vision culturellement élitiste qu'on peut avoir de ce milieu. Pour autant, après les récents scandales de la #LigueduLol et au sein de rédactions comme Libération, Les Inrocks ou le Huffington post, provoquant le limogeage de plusieurs journalistes y compris hauts placés, d'autres témoignages viennent apporter leur contribution à la mise en lumière de violences sexistes répandues dans les médias. Plusieurs collectifs de défense des droits des femmes ont ainsi publié le 7 mars les résultats d'une enquête initiée le 18 février dernier pour "mesurer l’ampleur des violences sexistes et sexuelles" dans les médias, et ils sont sans appel.

10:05 - Femmes en situation de handicap et "double discrimination", l'association APF France Handicap dénonce (2/2)

L'association AFP France Handicap se base notamment sur une enquête à laquelle ont participé plus de 3 100 femmes en situation de handicap. "92% des répondantes estiment que leurs problématiques ne sont pas bien prises en compte dans les politiques du handicap alors que pour 83 % d’entre elles, le fait d’être une femme en situation de handicap rend leur vie quotidienne plus difficile", précise le bilan de l'enquête. Près de 40% des femmes en situation de handicap ayant répondu à l'enquête se disent actuellement victimes de discrimination.

09:57 - Femmes en situation de handicap et "double discrimination", l'association APF France Handicap dénonce (1/2)

L'APF France Handicap, une association défendant et représentant en France les personnes en situation de handicap moteur et leurs familles a publié ce 8 mars un communiqué intitulé "Femmes en situation de handicap - Stop aux stéréotypes, aux inégalités et aux violences !". Un plaidoyer qui dénonce les obstacles face auxquels se trouvent les femmes en situation de handicap au quotidien (voir ici en détail), soumises selon l'association à "une double discrimination", de par leur genre en plus de leur handicap. "On a beau être en 2019, être une femme est compliqué. En situation de handicap, c’est pire", témoigne ainsi X, 35 ans, atteinte d'une déficience physique.

LIRE PLUS

En savoir plus

Pourquoi une Journée de la femme ?

La Journée de la femme, vrai temps de lutte pour l'égalité ou simple programme commercial ? Si la Journée de la femme possède de nombreux détracteurs, notamment parce que des marques s'en emparent pour se mettre en avant (de manière plus ou moins réussie), elle a d'abord été mise en place par les Nations Unies en 1977 pour ramener les droits des femmes au niveau de ceux des hommes. Ces derniers possèdent d'ailleurs également leur journée depuis 1997. Officialisée en France au début des années 80 par François Mitterrand, la Journée de la femme puise sa source dans les combats menés par ouvrières et suffragettes pour leurs droits, à l'aube du XXe siècle. Si, depuis, le mouvement d'émancipation des femmes n'a fait que grandir, en tous cas dans les pays industrialisés, des inégalités subsistent au XXIe siècle.

Thème de la Journée de la femme 2019

Chaque année, la Journée de la femme est l'occasion de colloques, soirées, visites, flashmob... à travers conférences, expositions, lectures, ateliers et forums ou encore manifestations ou festivals. Le thème de l'ONU pour la Journée internationale des droits des femmes 2019 est : "Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement". En 2018, c'était "L'heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes". Et en 2017 : "Les femmes dans un monde du travail en évolution : pour un monde 50-50 en 2030".

8 mars, date de la Journée de la femme

Savez-vous pourquoi la date du 8 mars est dédiée chaque année aux combats des femmes ? En 1977, les Nations Unies ont choisi ce jour du calendrier après avoir hésité entre plusieurs dates comme celle du 19 mars. La date du 8 mars met en fait le socialisme à l'honneur, puisqu'elle correspond à une initiative communiste du passé. En 1921, Lénine initiait déjà la date du 8 mars comme celle de la "Journée internationale des femmes", en mémoire de la première manifestation à avoir lancé la Révolution russe en 1917. Cette année-là, les ouvrières russes avaient décidé de se mettre en grève le dernier dimanche du mois de février afin de revendiquer "du pain et la paix". C'était le 23 février mais dans le calendrier julien... La date devient le 8 mars dans notre calendrier grégorien. Il ne s'agit pas d'une date fériée.

Pour connaître les dates des vrais jours fériés en 2019, consultez notre page spéciale "Jours fériés".

Journée de la femme 2019 à Paris

Voici les principaux événements prévus dans la capitale à l'occasion de la Journée de la femme 2019 à Paris : 

  • Concert "Les femmes s'en mêlent - Paris-Montréal" (voir ici)
  • Visite thématique de la Basilique de Saint-Denis (voir ici)
  • Forum féministe parisien "Agissons tou.te.s ensemble !" (voir ici)
  • L'Appel du 8 mars - 2e édition (apéro, tables rondes, lives et DJs sets) (voir ici)

Voir les autres événements consacrés à la Journée internationale des droits des femmes 2019 à Paris en cliquant ici

Journée de la femme et événement

Vous cherchez des événements liés à la Journée internationale des droits des femmes près de chez vous sans trouver les sources d'information adéquates ? Le site 8mars.info regroupe un panel de sites web institutionnels qui vous informeront sur les événements à l'international ou en France, ceux des collectifs et des fondations comme ceux des organismes culturels. A vos souris !

Journée "de la femme battue"

Chaque 25 novembre a lieu, à l'initiative de l'ONU et à l'échelle internationale, la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Le Secrétaire général de l'ONU António Guterres la résume ainsi : "Tant que les femmes et les filles, qui forment la moitié de la population de la planète, ne vivront pas à l'abri de la peur, de la violence et de l'insécurité quotidienne, il nous sera impossible de prétendre vivre dans un monde juste et égal". Retrouvez plus d'informations sur cette journée en cliquant ici.

Journée de la femme digitale

La Journée de la femme digitale a pour objectif la mise en avant de professionnelles du numérique, dans un secteur où les femmes ne représentent encore que 28% des effectifs. Elle mise sur les entrepreneures de demain, autrement dit l'entrepreneuriat au féminin, dans le secteur du digital. Consultez toutes les informations utiles sur le site officiel de la Journée de la femme digitale.

Origines de la Journée de la femme

Mais d'où vient cette journée qui célèbre les femmes ? Si les Nations Unies ont officialisé cette célébration (et sa date) en 1977 et qu'elle l'a été en France en 1982 par le Président François Mitterrand, son origine est à chercher plus loin dans le temps : à l'époque de la lutte des ouvrières pour de meilleures conditions de travail, et de celle des suffragettes pour le droit de vote, soit dans la première partie du XXe siècle. En 1957, le journal l'Humanité saluait le centenaire du 8 mars 1857, ce jour où "les ouvrières de l'habillement de la ville de New-York s'en allèrent défiler dans les rues, comme des hommes, portant pancartes et banderoles" pour des meilleures conditions de travail et le respect de leur dignité. En 1908, le 21 juin cette fois, c'était au tour de 250 000 suffragettes de réclamer le droit de vote des femmes à Londres. Une fin de 19e - début de 20e siècle au goût d'émancipation qui allait favoriser l'émergence de la Journée internationale du droit des femmes, des décennies plus tard.

Le vote des femmes. Affiche éditée par "l'Union Fraternelle des Femmes". Paris, 1925. © COLLECTION YLI / SIPA

La première Journée internationale de la femme a eu lieu le 19 mars 1911 (en Europe et aux Etats-Unis) et plaidait déjà pour plus de droits. Quant à la date du 8 mars, la Journée de la femme a notamment été décrétée à cette date en 1921 par Lénine en Russie. Après la signature de la charte des Nations Unies à San Francisco en 1945 pour proclamer l'égalité des sexes comme droit fondamental, les manifestations se multiplient une fois par an dans le monde entier pour l'égalité hommes-femmes. Ces journées sont l'occasion de manifestations ainsi que de bilans, notamment en chiffres, sur la situation du moment. Des associations de militantes en profitent également pour célébrer les récents acquis comme pour faire entendre les revendications qui restent à l'ordre du jour. Et il y en a : en 2013 (selon les chiffres de l'INSEE), un écart de 19 % séparait le salaire moyen des femmes et celui des hommes, mieux payés. C'est toutefois 2,5 points d'écart de moins qu'il y a dix ans, soit un léger recul des inégalités. Si elle se veut en faveur des droits des femmes, beaucoup reprochent à la Journée de la femme les "clichés" qu'elle véhicule.

Article le plus lu - Elections européennes : les résultats des sondages › Voir les actualités

Journée des droits des femmes [Direct] : "Rape Day", un jeu pour violer... La polémique
Journée des droits des femmes [Direct] : "Rape Day", un jeu pour violer... La polémique

Sommaire Thème de la Journée de la femme 2019 Pourquoi une Journée de la femme ? 8 mars, date de la Journée de la femme Journée de la femme 2019 à Paris Journée de la femme et événement Journée de la femme battue ...