Stephen Hawking : pourquoi était-il un scientifique si important ?

Stephen Hawking : pourquoi était-il un scientifique si important ? STEPHEN HAWKING - Décédé ce mercredi à l'âge de 76 ans, Stephen Hawking était le plus célèbre scientifique du monde. Mais aussi l'un des plus importants, qui "a apporté des choses tout à fait fondamentales", selon l'astrophysicien Hubert Reeves.

L'essentiel

On l'a appris ce matin grâce à un communiqué rédigé par ses trois enfants et publié par l'agence Press Association, le scientifique britannique Stephen Hawking est mort à l'âge de 76 ans. Devenu très célèbre grâce à ses études sur l'origine de l'Univers et sa vulgarisation de l'astrophysique grâce à son livre "Une brève histoire du temps", il laisse derrière lui un héritage considérable. "C'est un des plus grands cosmologistes de ce siècle, qui a apporté des choses tout à fait fondamentales, en particulier son évaporation des trous noirs", a expliqué Hubert Reeves, l'astrophysicien franco-canadien, à la revue Sciences et Avenir. Stephen Hawking ne pouvait ni marcher ni parler depuis des dizaines d'années à cause de la maladie de Charcot dont il était atteint depuis ses 21 ans. Alors que les médecins ne lui donnaient que quelques années à vivre, il a donc tenu et est devenu cet astrophysicien connu du monde entier, notamment pour ses études sur les trous noirs donc, qui selon lui, n'absorbent pas toute lumière ou matière sur leurs passages, mais émettent bien un rayonnement. Depuis 1974, il était incapable de sortir de son lit ou de se nourrir par lui-même. En 1985, il sera privé de la parole, s'exprimant depuis via un ordinateur.

En direct

23:07 - Quand le fils de Stephen Hawking s'amusait à programmer des jurons sur l'ordinateur de son père

FIN DU DIRECT - Né en 1979, soit à peine six ans avant que Stephen Hawking ne perde l'usage de la parole, le petit Tim Hawking, dernier enfant du physicien théoricien, a longtemps eu du mal à communiquer avec son père, comme le rapporte le site britannique Metro. Néanmoins, malade ou pas malade, Tim Hawking, comme tous les enfants, n'a pas manqué de jouer quelques tours à son père. Dans un documentaire sur ce dernier, Tim Hawking avait notamment confié s'amuser à programmer des jurons dans l'ordinateur relié au synthétiseur de voix de son père. 

22:38 - Quel logiciel utilisait Stephen Hawking pour s'exprimer ?

Alors qu'il a perdu l'usage de la parole en 1985 suite à une trachéotomie, Stephen Hawking a dû se résoudre à utiliser un logiciel de voix synthétique pour s'exprimer. Du premier logiciel fourni par Apple, on passe à un PC qui lui permettait, via des batteries installées dans son fauteuil, de parler à une vitesse de 15 mots par minutes (200 à 300 en comparaison pour une discussion normal). Mais après quelques années sur ce fonctionnement, il n'est plus capable de sortir le moindre son de sa bouche à cause de l'absence de cordes vocales. Intel lui fournit alors un logiciel qu'il maîtrise grâce à son pouce pour choisir des mots depuis un écran. En 2008, son état empire et il ne peut plus bouger les doigts. Un capteur infrarouge est alors installé sur ses lunettes lui permettant de communiquer grâce à ses joues ! Baptisé EZ Keys, ce logiciel a développé un curseur mobile qui s'arrête à ses moindres mouvements de joue. Quelques années plus tard, il profite des avancées technologiques et Intel lui offre une nouvelle interface, ACAT, avec un système de clavier prédictif. Ainsi, Stephen Hawking se voit proposer des mots avant qu'il n'ait fini de les "taper".

22:09 - L'hommage critiqué de Neymar à Stephen Hawking

Le joueur du PSG, actuellement en arrêt maladie, n'a pas manqué de réagir au décès de Stephen Hawking ce mercredi 14 mars. Mais Neymar aurait peut-être mieux fait de ne rien dire. Et pour cause, le joueur a publié pour l'occasion sur Instagram et Twitter une photo de lui en maillot de bain, casquette sur la tête, tranquillement installé au soleil dans son fauteuil roulant après son opération du pied droit. La légende de ce cliché ? "Il faut avoir une attitude positive et tirer le meilleur de la situation dans laquelle on se trouve". Une citation attribuée au défunt scientifique atteint de la maladie de Charcot. Un hommage, si tant est qu'il en soit un, qui laisse à désirer, selon de nombreux internautes qui n'ont pas manqué de réagir. 

21:31 - Stephen Hawking, une vie dans un fauteuil roulant et sans parole

Le scientifique né en 1942 à Oxford (Grande-Bretagne) avait des capacités physiques aussi réduites que ses capacités mentales étaient développées. À l'âge de 21 ans, les médecins lui annoncent qu'il souffre de la maladie de Charcot, un syndrome dégénératif et paralysant, le condamnant à se déplacer dans un fauteuil médicalisé. Alors que son espérance de vie n'excède pas plus de deux ans, il tient, mais son corps décline. À partir de 1974, il n'est plus capable de sortir de lui-même de son lit ou de se nourrir par lui-même. Neuf ans plus tard, il perd l'usage de la parole après avoir subi une trachéotomie à la suite d’une pneumonie et s'exprime depuis grâce à un ordinateur. 

21:06 - Qui sont les enfants de Stephen Hawking ? (2/2)

Lucy Hawking est le deuxième enfant de Stephen Hawking et sa seule fille. Née en 1969, celle qui vit à Londres est journaliste et romancière. Selon Wikipedia, elle aurait un fils. Enfin, Tim Hawking est le plus jeune des enfants du scientifique. Né en 1979, son lien de parenté avec Stephen Hawking a parfois été remis en question. Certains pensaient en effet qu'il était le fruit de la liaison de Jane Wilde Hawking avec son amant Jonathan Hellyer. Néanmoins, toujours selon nos confrères de Metro, sa mère aurait confié avoir déclaré à sa belle-mère que Stephen Hawking était bien le père de Tim. 

20:38 - Qui sont les enfants de Stephen Hawking ? (1/2)

Le théoricien et physicien Stephen Hawking a eu trois enfants lors de son premier mariage, avec Jane Wilde Hawking. Le premier, Robert Hawking est né en 1967. Enfant, il s'occupait beaucoup de son père malade. "Il devait faire des choses pour son père que les enfants ne devraient vraiment pas avoir à faire", a d'ailleurs confié sa mère dans sa biographie. Celui qui a étudié à l'université d'Oxford réside désormais à Seattle. Il travaille pour Microsoft, comme le rapporte le site britannique Metro. Marié, il aurait deux enfants : un fils et une fille. 

20:05 - Stephen Hawking a connu deux femmes

La grave maladie dont était atteint Stephen Hawking ne l'a pas empêché de connaître deux histoires d'amour. La première femme que le scientifique a connu est la mère de ses trois enfants : Jane, une spécia­liste des langues romanes rencontrée dans les années 1960. Après plus de trente ans de mariage, le couple se sépare en 1991. Mais quatre ans plus tard, c'est avec son infirmière personnelle qu'il connaîtra l'amour pour la deuxième fois. Une romance qui finira mal puisqu'en 2006, Stephen Hawking demande le divorce après des rumeurs de maltraitance de la part de sa deuxième femme.

19:27 - Qu'est-ce que la maladie de Charcot, dont était atteint Stephen Hawking ?

À 21 ans, Stephen Hawking découvre qu'il est atteint de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), plus connue sous le nom de maladie de Charcot. Syndrome neurodégénératif, cette maladie atteint d'abord les neurones moteurs, ceux chargés d'envoyer les ordres et les informations aux muscles, qui restent donc inactifs. Cela entraîne peu à peu la paralysie de ces derniers. La maladie de Charcot rend la déglutition difficile, d'où l'incapacité de Stephen Hawking à se nourrir, et touche davantage les hommes que les femmes. Son origine et ses causes ne sont pas bien connues, bien qu'ils soient certainement environnementaux et génétiques. Il n'existe pas de réel traitement contre cette maladie qui nécessite une surveillance très intense du malade et contrairement au scientifique décédé aujourd'hui, la plupart des cas sont détectés vers la soixantaine.

17:20 - Stephen Hawking n'avait "pas peur de la mort"

A l'âge de 21 ans, les médecins diagnostiquent à Stephen Hawking la maladie de Charcot et lui annoncent une espérance de vie de deux ans maximum. Ce qui n'empêchera pas ce jeune étudiant anglais de poursuivre ses études sur l'origine de l'Univers et de devenir le plus célèbre scientifique au monde. Lui qui aurait pu mourir bien plus tôt qu'à 76 ans n'avait pas peur de la mort. "Je n'ai pas peur de la mort, mais je ne suis pas pressé de mourir. Il y a tant de choses que je veux faire avant", déclarait-il au Guardian en 2011. L'astrophysicien ne croyait pas à la vie après la mort. Je vois le cerveau comme un ordinateur qui cessera de fonctionner quand ses composants tomberont en panne. Il n'y a pas de paradis ou de vie après la mort pour les ordinateurs cassés; c'est un conte de fées pour les gens qui ont peur du noir", confiait Stephen Hawking.

16:49 - Et pourtant, Stephen Hawking n'était pas scolaire

Si Stephen Hawking est devenu l'un des plus grands scientifique du monde, son parcours scolaire ne laissait rien présager de tout cela. Qualifié de "paresseux" par sa mère, ses résultats sont moyens. Dans une biographie consacrée à Stephen Hawking et parue dans les années 1990, sa mère justifie sa réussite par sa capacité à être devenu "un autodidacte" et "un papier buvard qui absorbe tout".

16:38 - L'importance de Stephen Hawking selon Hubert Reeves

Astrophysicien franco-canadien, Hubert Reeves est revenu sur la mort de Stephen Hawking dans la revue scientifique Sciences et Avenir. Pour lui, aucun doute, le célèbre scientifique britannique laisse derrière lui un héritage considérable. "C'est un des plus grands cosmologistes de ce siècle, qui a apporté des choses tout à fait fondamentales, en particulier son évaporation des trous noirs. (...) C'est quelqu'un qui s'est appliqué à expliquer de façon simple tout ce qui touche à ce mystérieux objet qu'est le trou noir. Tout son apport est assez fondamental. C'est le premier qui a dit - dans son langage - le trou noir n'est pas si noir que ça ! C'était sa phrase favorite", explique Hubert Reeves. Et d'ajouter : "Stephen Hawking a mis l'accent sur le rôle du trou noir pour tenter, enfin, de réconcilier deux grandes théories de la physique qui sont la relativité d'Einstein et la physique quantique. C'était quelqu'un qui a fait des apports très importants".

16:12 - L'objectif de Stephen Hawking : la "compréhension totale de l'Univers"

Stephen Hawking aura passé sa vie à concentrer son travail sur l'étude de l'origine de l'Univers. Alors qu'il est devenu à 32 ans l'un des plus jeunes membres de la Royal Society, la prestigieuse institution scientifique de Grande-Bretagne, comparable à l’Académie des sciences, il avouait il y a quelques années son objectif : "C'est la compréhension totale de l'Univers", "comprendre pourquoi il est comme il est et pourquoi il existe", disait-il. Stephen Hawking s'était penché sur le rapprochement de la théorie de la relativité et de la théorie des quantas, explication selon lui de la création de l'Univers.

15:34 - Les réactions suite à la mort de Stephen Hawking

Le monde scientifique est en deuil depuis l'annonce de la mort de Stephen Hawking."Ses découvertes ont ouvert un univers de possibilités que nous et le monde continuons à explorer", a indiqué la Nasa sur son compte Twitter. "Le professeur Hawking était un être unique, dont on se souviendra avec affection non seulement à Cambridge, mais dans le monde entier", a affirmé Stephen Toope, le vice-président de l'Université de Cambridge, où le physicien avait étudié. Invité à réagir sur franceinfo, Cédric Villani, mathématicien et député LREM de l'Essonne, salue "un scientifique hors pair" et "une imagination hors du commun". "Il a fait rêver des générations avec sa façon de préempter la grande aventure du cosmos", a-t-il également commenté.

15:13 - Quelques citations connues de Stephen Hawking

Si Stephen Hawking est célèbre pour ses études en astrophysique, il l'est aussi pour quelques unes de ses citations. "D'ici 2600, la population mondiale se retrouvera épaule contre épaule et la consommation d'électricité transformera la Terre en une boule de feu", prédisait-il, lui qui était convaincu d'une présence vivante sur d'autres planètes. "La meilleure chance de survie de l'humanité est de bâtir des colonies dans l'espace", disait le scientifique décédé ce mercredi. En revanche, il n'était que très peu convaincu par l'intelligence artificielle. "La création de l'intelligence artificielle serait le plus grand événement de l'histoire de l'humanité. Mais il pourrait aussi être l'ultime", a-t-il déclaré.

14:45 - Stephen Hawking n'a jamais changé de "voix"

En 1985, Stephen Hawking perdait l'usage complet de la parole, l'une des conséquences du syndrome dont il est atteint, la maladie de Charcot. Depuis, il utilise un synthétiseur de voix pour communiquer. Mais alors qu'il aurait pu faire le choix de faire évoluer sa voix synthétique vers un modèle plus humain et moins robotique, les nouvelles technologies le permettant, il n'a jamais abandonné ce timbre, devenu très reconnaissable par la suite. "Le premier synthétiseur de discours que j'ai eu était presque inintelligible. Mais ensuite, j'en ai acheté un qui était conçu pour un service d'annuaire téléphonique. La voix était très claire, bien que légèrement robotique. C'est devenu ma marque de fabrique et je ne la changerai pas pour une voix plus naturelle avec un accent britannique", expliquait-il en 2014 face à l'humoriste John Oliver qui l'interviewait. 

LIRE PLUS

Article le plus lu : Grondé par Macron, un collégien est la risée de son école : voir les actualités

Annonces Google