Serge Dassault : messe aux Invalides, honneurs militaires... Un hommage d'envergure

Serge Dassault : messe aux Invalides, honneurs militaires... Un hommage d'envergure DASSAULT - Un hommage a été rendu à Serge Dassault ce vendredi 1er juin, aux Invalides, à Paris. De nombreuses personnalités politiques étaient présentes.

L'essentiel

  • Serge Dassault est mort lundi 28 mai, à 93 ans, à son bureau du Rond-Point des Champs-Élysées, à Paris, emporté par une crise cardiaque.
  • Un hommage lui a été rendu ce vendredi 1er juin, aux Invalides. Une messe s'est tenue dans la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides en présence de nombreuses personnalités politiques.
  • Les honneurs militaires ont été accordés à Serge Dassault. Le Premier ministre a prononcé un éloge funèbre au cours duquel il est revenu sur la carrière de l'industriel français. Edouard Philippe a salué la mémoire d'un homme qui "a su insuffler la notion d'agir pour son pays". A la fin de l'hommage, deux avions militaires du groupe Dassault ont survolé la cour des Invalides, où était installé le cercueil de Serge Dassault, recouvert d'un drapeau français. 

En direct

18:15 - Pour Edouard Philippe, il était "légitime" qu'un hommage soit rendu à Serge Dassault

FIN DU DIRECT - Emmanuel Macron absent de la cérémonie a été représenté par le Premier ministre Edouard Philippe qui a tenu à saluer la mémoire d'un homme qui a "façonné l'histoire des ailes françaises et permis à la France de tenir son rang sur la scène du monde". Un français dévoué pour son pays qui "ne voulait pas prendre sa retraite". L'hommage militaire qui lui a été rendu était "légitime" selon le Premier ministre.

17:57 - Les salariés Dassault lui rendent hommage

Les salariés de Dassault Aviation qui ont assisté à la cérémonie d'hommage ont respecté une minute de silence ce matin dans l'ensemble des établissements. Pour Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation "Serge Dassault a su entretenir un réel esprit de famille au sein de notre société. Aujourd'hui, c'est toute l'entreprise qui est en deuil".

17:40 - Edouard Philippe : "Serge Dassault a contribué à la grandeur de notre pays"

Edouard Philippe a déclaré pendant l'éloge funèbre "En lui rendant aujourd'hui les honneurs militaires auxquels son grade de Grand Officier de la Légion d'honneur lui donne le droit, la France rend aussi hommage aux différents visages du génie français qu'il incarnait. Visionnaire et patriote, Serge Dassault n'a pas seulement consolidé un monument spectaculaire de notre patrimoine industriel, il a aussi comme tant de chefs d'entreprise, contribué à la grandeur de notre pays." 

17:09 - Pour Edouard Philippe, le pays perd "une grande figure"

"Serge Dassault restera une grande figure moderne" de la France, a déclaré Edouard Philippe lors de l'éloge funèbre, avant que deux avions ne survolent les Invalides.

16:55 - La cérémonie est terminée

C'est sous le Choeur de l'armée française que le cercueil de Serge Dassault quitte la cour de l'Hôtel des Invalides, suivi par ses 4 enfants qui se tiennent la main.

16:51 - Deux avions survolent les Invalides

Deux avions, le Rafale et le Falcon 8X qui ont décollé du Bourget survolent la cour de l'Hôtel des Invalides où est placé le cercueil de Serge Dassault.

16:50 - Edouard Philippe : "Il n'a jamais cessé de servir son pays"

"Il était légitime que le pays lui rende hommage" déclare Edouard Philippe dans la cour des Invalides. Rappelons que c'est le Premier ministre qui s'exprime au nom de l'exécutif, le président ne s'étant pas rendu aux obsèques.

16:46 - Pour Edouard Philippe, "Serge Dassault sortait de l'ordinaire"

L'industriel français, un homme qui "sortait de l'ordinaire"avait pour Edouard Philippe "le souci du destin du pays". "Partout dans le monde, le Mirage ou le Rafale illustrent le savoir-faire français".

16:39 - Edouard Philippe prononce un éloge funèbre

Le Premier ministre Edouard Philippe déclare : "La France rend hommage aux différents visages du génie qu'il incarnait" 

16:29 - Début des honneurs militaires

C'est le début de la cérémonie militaire dans la cour de l'Hôtel des Invalides, où Edouard Philippe prononcera dans quelques instants un éloge funèbre à la tribune. Familles, amis, salariés, et hommes politiques de tous bords sont présents. Pour clore ces hommages, deux avions du groupe Dassault viendront survoler la cour des Invalides où est installé le cercueil de Serge Dassault.

16:02 - Les dates clés de la carrière de Serge Dassault

Grand industriel français, Serge Dassault est décédé ce lundi à 93 ans. Retour sur les grandes dates de sa carrière.

  • 1946 : Serge Dassault intègre Polytechnique
  • 1986-2000 : Après avoir intégré le bureau d'étude de Dassault Aviation (1951), Serge Dassault en devient le PDG.
  • 1986-1995 : Conseiller régional d'Île-de-France
  • 1993-1997 : Président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) 
  • 1995-2009 : Maire de Corbeil-Essonnes (Essonne) 
  • 2002 : Président du conseil de surveillance de Figaro Holding 
  • 2004 : Sénateur (UMP, puis LR) de l'Essonne

15:51 - Fin de la cérémonie religieuse

C'est la fin de la cérémonie religieuse qui a débuté il y a plus d'une heure. Les hommages militaires vont débuter dans quelques minutes dans la cour d'honneur des Invalides où le Premier ministre Edouard Philippe prononcera un éloge funèbre.

15:29 - 32 ans après, Serge Dassault a le droit à la même cérémonie que son père

Comme lui, les obsèques de son père Marcel Dassault ont eu lieu en la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides, c'était il y a 32 ans. Un hommage exceptionnel lui avait été rendu par le gouvernement de Jacques Chirac, alors Premier ministre sous la présidence de François Mitterrand.

15:15 - Serge Dassault, un homme proche de ses salariés

Beaucoup de représentants du monde économique sont présents. De nombreuses salariés et cadres de Thales sont réunis pour ce dernier hommage. Très exigeant, Serge Dassault est décrit comme un homme proche de ses salariés. "Plus de 200 salariés" seront d'ailleurs présents pendant la cérémonie militaire. 

15:00 - Hommage rendu à Serge Dassault

Le conseiller de Paris Jean-Marie Le Guen a déclaré sur BFM TV que l'hommage rendu à Serge Dassault "dépasse les clivages politiques". Le président des Républicains Laurent Wauquiez a quant à lui affirmé : "Pour lui le drapeau avait une signification (...), pour moi c'est son héritage".

LIRE PLUS

En savoir plus

Biographie de Serge Dassault

Serge Dassault - né Marcel Bloch - a vu le jour à Paris le 4 avril 1925. D'origine juive, une partie de la famille Bloch est arrêtée par la Gestapo pendant la Seconde guerre mondiale puis internée à Montluc et Drancy. Marcel Bloch, le père de Serge Bloch, est déporté à Buchenwald en août 1944 mais il en sortira. Après le conflit, la famille Bloch prend le patronyme "Dassault". Brillant élève, Serge Dassault entre ensuite à Générale Aéronautique Marcel Dassault comme ingénieur au bureau d'études des avions de série. Après avoir assumé différentes fonctions dans le groupe, Serge Dassault est nommé, en 1987, président-directeur général du Groupe Dassault.

Parallèlement à son activité dans l'aéronautique, Serge Dassault devient patron de presse et édite le journal "Jours de France" entre 1958 à 1989. En 2004, il devient président du groupe Socpresse qui publie notamment Le Figaro. Touche-à-tout, Serge Dassault effectue ses premiers faits d'armes en politique à partir de 1977. A cette époque, il perd les élections municipales à Corbeil-Essonnes puis les élections législatives de 1978. Mais les échecs ne l'arrêtent pas et il obtient son premier mandat de conseiller municipal en 1983 à Corbeil-Essonnes. Les mandats s'enchainent alors : conseiller régional en mars 1986, conseiller général dans le canton de Corbeil-Essonnes-Est en 1988, conseiller régional d'Île-de-France en 1992 et conseiller général en 1994. En 1995, Serge Dassault décide de tenter à nouveau les élections municipales, malgré les nombreux revers qu'il a déjà subis. Cette fois-ci sera la bonne : sa liste l'emporte avec plus de 55 % des voix et il est élu maire de Corbeil-Essonnes. Il est réélu en 2001 et en 2008. Infatigable, Serge Dassault obtient un mandat de sénateur en 2004. Il a alors 79 ans et deviendra le doyen d'âge du Sénat à 83 ans, après sa réélection en 2008.

En 2009, le Conseil d'Etat invalide l'élection de Serge Dassault à la mairie de Corbeil-Essonnes l'année précédente pour des anomalies dans ses comptes de campagne. Serge Dassault aurait effectué des dons d'argent à des habitants pendant la campagne. Jean-Pierre Bechter, candidat UMP, lui succède à la mairie. L'immunité parlementaire de Serge Dassault est levée en février 2014 après que des soupçons d’achat de votes en faveur de son successeur à la mairie de Corbeil-Essonnes aient été observés. Il est mis en examen en avril 2014. Il sera mis en examen à l'été 2017 dans cette affaire après avoir été condamné quelques mois plus tôt pour "blanchiment de fraude fiscale". En 2018, le magazine Forbes estimait la fortune de Serge Dassault à 19 milliards d’euros, ce qui le plaçait à la quatrième place des plus grandes fortunes de France.

Mort de Serge Dassault

Serge Dassault est décédé brutalement d'une crise cardiaque à son bureau. Ce sont les proches de l'industriel qui ont publié un communiqué dans l'après-midi du lundi 28 mai 2018 pour annoncer la mort de l'industriel et homme de presse à l'âge de 93 ans. "La famille Dassault a la douleur de faire part du décès de Monsieur Serge Dassault, à son bureau du Rond-Point des Champs-Élysées Marcel-Dassault, par suite d'une défaillance cardiaque. La famille et le Groupe Dassault communiqueront ultérieurement les modalités de l'hommage qui sera rendu à Monsieur Serge Dassault", peut-on lire sur le document publié sur Le Figaro.

Article le plus lu - Campion tient des propos homophobes (et vulgaires) › Voir les actualités

Annonces Google