CBD : qu'est-ce que ce "cannabis" sans THC ?

CBD : qu'est-ce que ce "cannabis" sans THC ? CBD - Les boutiques de "cannabis allégé" font fureur depuis quelques semaines en France. Après Besançon, Béthune, ou encore Lille, c'est au tour de Paris de s'initier à la vente du cannabis légal. Mais qu'est-ce que le cannabis dit "light" ?

Alors que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a autorisé la vente du cannabis à usage thérapeutique, de nombreuses boutiques en France se sont lancées à la conquête d'un nouveau marché. Cookies, bonbons, fleurs séchées, ou encore liquides pour les cigarettes électroniques... Vendu sous différentes formes, le cannabis est désormais disponible en vente libre. Mais alors, le cannabis est-il désormais considéré comme légal ? Attention, il ne faut pas confondre le cannabis thérapeutique sans "THC" et le cannabis contenant du "THC". Le THC (Tétrahydrocannabinol) est une molécule responsable "des effets pharmacologiques du cannabis" qui modifie l'état de conscience du consommateur et qui est interdite par la loi. Ainsi, le cannabis contenant un taux de THC inférieur à 0,2 % n'est pas considéré comme un stupéfiant.

Le cannabis vendu dans les boutiques en France n'est donc pas assimilable à une drogue. En effet, le taux réduit de THC (ou son absence) en rendent légale la consommation. Le THC est remplacé par une autre substance, le cannabidiol dit "CBD". Le président de SOS Addictions et addictologue William Lowenstein explique au Monde que cette molécule "ne procure pas d'effet euphorisant et ne modifie pas la perception de la réalité, mais a des effets apaisants, anxiolytiques et peut-être antipsychotiques". Le CBD ne possède donc pas de principe actif. C'est un dérivé qui aurait des effets antalgiques et tranquillisants utiles pour les malades atteints de crises d'épilepsie sévères ou encore de sclérose en plaques, par exemple. Pour d'autres, la vente du CBD en vente libre est une alternative à la drogue. La loi interdit néanmoins la vente de fleurs "même si c'est avec moins de 0,2 % de THC" rapporte Le Monde. Remède ou simple curiosité, ce qui est sûr, c'est que les Français sont de plus en plus attirés par cette substance.

Article le plus lu - Une policière qui portait le malaise des flics se suicide › Voir les actualités

Annonces Google