Violent ou "le coeur sur la main" ?

Khéops Lara, l'avocat d'Eric Drouet le 23 décembre 2018 à Paris. © FRANCOIS GUILLOT / AP / SIPA
Le 22 décembre dernier, un samedi de mobilisation des gilets jaunes, Eric Drouet est interpellé dans le quartier de la Madeleine à Paris. Les policiers découvrent sur lui une matraque ; il doit comparaître le 5 juin 2019 au tribunal correctionnel pour ce fait. Son avocat, Me Khéops Lara (photo ci-contre), s'insurge : "C'est un simple bâton en bois qu'Eric Drouet a dans son camion pour se défendre au cas où il se ferait agresser. Il n'a juste pas eu le temps de rentrer chez lui pour le déposer avant d'aller manifester". Loïk, ami d'Eric Drouet, surenchérit : "On le fait passer pour une personne violente pour décrédibiliser son mouvement, alors que c'est tout le contraire. C'est quelqu'un qui a le cœur sur la main. Quand il s'agit d'Eric Drouet, les médias disent souvent beaucoup de conneries".
Suggestions de contenus