Cannes 2015 : les films polémiques de la 68e édition

Cannes 2015 : les films polémiques de la 68e édition Sans un film qui fait scandale, la 68e édition ne serait pas digne du Festival de Cannes. Cette année, au moins deux longs-métrages vont susciter la controverse : "Love" et "Amy".

Da Vinci Code, Antichrist, Grace de Monaco... Chacun de ces films a créé la polémique lors de sa projection au Festival de Cannes, qui est plutôt coutumier du phénomène. Et la 68e édition ne va pas déroger à la règle puisque deux films font déjà parler d'eux : Love et Amy. Réalisé par Gaspar Noé, déjà à l'origine du très controversé Irréversible, le premier a fait sensation après la diffusion de trois affiches érotiques et très suggestives, dont l'une a été interdite au moins de 18 ans. Si l'on se fie aux images, le long-métrage, qui sera diffusé en séance de minuit, devrait suivre les ébats amoureux de trois personnes. Avant même la révélation de la première bande-annonce, Love s'annonce comme le film le plus sulfureux auquel le Festival aura droit.

Le second est l'oeuvre d'Asif Kapadia, auteur de l'excellent documentaire consacré au pilote automobile Ayrton Senna, sobrement intitulé Senna. Si le biopic qui retrace la vie d'Amy Winehouse risque de susciter la polémique, ce n'est pas tant auprès du jury et des spectateurs, mais plutôt auprès de la famille de la chanteuse. Furieuse, celle-ci a en effet déclaré vouloir se "dissocier" d'un long-métrage "erroné et qui contient de véritables mensonges". Le père de Winehouse a même confié au journal britannique The Sun qu'il était "malade après la première projection. Amy serait furieuse, ce n'est pas ce qu'elle aurait voulu." Le film sera également projeté en séance de minuit, aux côtés du long-métrage sud-coréen Office et de... Love.

EN VIDEO - La bande-annonce du biopic "Amy" (VOST).