Boîte de nuit et Covid : la réouverture des discothèques annoncée, les infos

"Boîte de nuit et Covid : la réouverture des discothèques annoncée, les infos"

Boîte de nuit et Covid : la réouverture des discothèques annoncée, les infos DISCOTHEQUES. Après six semaines de fermeture des boîtes de nuit en France, le gouvernement a présenté son calendrier d'allègement des mesures sanitaires liées au Covid-19 et au variant Omicron.

[Mis à jour le 20 janvier à 19h50] L'annonce était des plus attendues. Lors d'une conférence de presse donnée à l'issue d'un nouveau Conseil de défense, ce jeudi 20 janvier, Jean Castex annonce la réouverture des discothèques le 16 février prochain. Une échéance importante dans le calendrier de levée des restrictions sanitaires annoncé par le Premier ministre, encouragé par une "évolution de la situation" qui permet au gouvernement "d'envisager un allègement" des mesures sanitaires mises en place ces dernières semaines.

Après avoir annoncé dans un premier temps quatre semaines de fermeture à partir du 10 décembre 2021, le gouvernement avait prolongé la mesure sur trois semaines supplémentaires : à compter du lundi 3 janvier et donc, jusqu'au 24 janvier 2022 (au moins), les discothèques devaient rester fermées. Compte tenu de la situation sanitaire, cette date de réouverture semblait prématurée.

Concernant le protocole sanitaire qui sera appliqué le 16 février, pour la réouverture des boîtes de nuit, il reste à définir. "Pour les masques dans les discothèques, nous verrons", explique le ministre de la Santé Olivier Véran, souhaitant "ne pas prendre de risques supplémentaires" si la situation sanitaire ne permet pas d'enlever le masque sur les pistes de danse. Faudra-t-il un test négatif à l'entrée en plus du pass vaccinal ? "Le pass vaccinal sera imposé à l'entrée des discothèques", explique Olivier Véran, qui explique que si "la loi permet" de demander un test négatif de moins de 24 heures, le gouvernement "n'a pas l'ambition de le faire. En tout cas, pas en l'état." 

Quelles sont les dates de fermetures des discothèques ?

Pour tenter de freiner la propagation du Covid-19 en France, le Premier ministre Jean Castex avait initialement annoncé la fermeture des boîtes de nuit pour une durée de quatre semaines, à compter du vendredi 10 décembre et jusqu'au jeudi 6 janvier 2022 inclus, avant de prolonger de trois semaines supplémentaires, poussant la date de réouverture au 24 janvier. Finalement, avec cette nouvelle conférence de presse donnée par Jean Castex et Olivier Véran ce jeudi 20 janvier, les discothèques pourront rouvrir le mercredi 16 février 2022.

Les discothèques responsables de la flambée du Covid ?

Les discothèques, fermées durant seize mois, n'avaient rouvert que le 9 juillet dernier, avec un protocole stricte. Protocole auquel le masque s'était de nouveau ajouté après une allocution du ministre de la Santé le 25 novembre 2021. Les boîtes de nuit comptaient parmi les lieux où le taux de contamination au Covid-19 est le plus élevé.

Comme le révélait le nouveau volet de l'étude ComCor de l'Institut Pasteur relayée par Le Parisien, les soirées privées, les bars et discothèques ressortent comme étant les plus à risque : chez les moins de 40 ans, les risques de contamination augmentent de 340% (150% chez les plus de 40 ans) par rapport à une personne n'ayant pas fréquenté de discothèque. A titre de comparaison, un trajet en voiture avec d'autres personnes augmente les risques de 30%. C'est avec cette étude que le gouvernement justifie la fermeture des discothèques.

Le masque obligatoire dans les discothèques

Obligatoire avant la fermeture des discothèques en décembre, le masque le sera toujours à la réouverture des établissements de nuit, le 16 février prochain. C'est ce qu'ont annoncé Olivier Véran et Jean Castex lors de leur conférence de presse, jeudi 20 janvier 2022 à l'issue d'un nouveau Conseil de défense. Toutefois, un test négatif ne sera pas obligatoire en plus du pass vaccinal, qui sera lui indispensable pour aller danser.

16 mois de fermeture pour les discothèques

Les boîtes de nuit et discothèques ont fermé en mars 2020, dans la lignée des mesures gouvernementales prises pour endiguer la pandémie de coronavirus en France. Si les restaurants, cinémas, musées et théâtres avaient rouvert les premiers, tout comme les clubs libertins ou les café dansants, les gérants des établissements de nuit avaient attendu plus longtemps le feu vert du gouvernement.

Après des mois de flou, la date du 9 juillet a finalement été celle de l'ouverture, après avoir été confirmée par le gouvernement, Alain Griset, ancien ministre délégué chargé des Petites et moyennes entreprises. Selon les calculs du SNDLL (Syndicat national des discothèques et lieux de loisir), sur les 1 648 discothèques que comptait la France avant la pandémie, 25% étaient en difficulté à la réouverture, et 131 en liquidation judiciaire. Seules 1 500 boîtes de nuit auraient pu rouvrir. Leur nouvelle fermeture, pendant neufs semaines entre décembre et février 2022 est un nouveau coup dur pour la profession.