Ces promus champions de France

Geoffroy-Guichard, théâtre des exploits de Saint-Etienne. © Alain Cognet

Dans l'histoire du football français, seuls deux clubs ont réussi à être champions de France l'année de leur accession en Division 1.

L'AS Saint-Etienne en 1964

En 1963, les Stéphanois s'adjugent le titre de D2 grâce aux 4 points d'avance glanés sur le FC Nantes. Après une saison passée à l'échelon inférieur, les Verts retrouvent l'élite.
En début de saison, Jean Snella retrouve le poste d'entraîneur qu'il avait occupé de 1948 à 1959. C'est lui qui emmène l'effectif stéphanois vers le sacre national. Sur le terrain, le héros s'appelle André Guy. Du haut de ses 23 ans, l'attaquant français inscrit 28 buts en 32 matchs de championnat.

L'AS Monaco en 1978

Dans les années 70, le club du Rocher fait le yoyo entre le D1 et la D2. Lors de la saison 1977-78, les promus monégasques brillent en 1re Division grâce à leur génial attaquant Delio Onnis. Les 29 réalisations de l'Argentin (meilleur buteur du club et de D1) permettent à Monaco de remporter le championnat de France avec un point d'avance sur... le FC Nantes, devenu la victime préférée des promus.

Suggestions de contenus