Confinement et levée de la quarantaine : Espagne, Angleterre, Belgique, les restrictions face au Covid-19

Confinement et levée de la quarantaine : Espagne, Angleterre, Belgique, les restrictions face au Covid-19 Alors que l'IATA demande la levée des quarantaine, plusieurs pays d'Europe ont mis en place de nouvelles mesures de restriction depuis et vers la France face à la résurgence du Covid-19. On fait le point sur les nouvelles mesures liées au Covid-19 dans le monde.

[Mis à jour le 21 septembre 2020 à 09h53] Attention avant de réserver vos billets d'avion pour un city break ou une semaine de vacances, certains pays d'Europe ont imposé de nouvelles mesures d'hygiène et conditions d'entrée sur le territoire afin de contrer la propagation du Covid-19 : interdiction des voyages non-essentiels, masques obligatoires en intérieur et extérieur, distanciation, tests PCR, prise de température… Face à ces nombreuses mesures restrictives, l'Association internationale du transport aérien (IATA) a demandé aux gouvernements via son PDG de lever les quarantaines, une "dissuasion absolue" pour les voyageurs et un frein à la reprise du secteur aérien. Face à une "situation très difficile" , "nous demandons aux gouvernements de lever les restrictions aux frontières " que sont principalement les quarantaines imposées aux voyageurs dans les pays d'arrivée, déclarait hier sur Europe1 Alexandre de Juniac. Basée à Montréal, l'IATA appelle également le gouvernement canadien à rouvrir les frontières du pays, fermées depuis mars en raison de la pandémie de coronavirus, pour permettre la reprise des vols internationaux.

Depuis le 11 septembre dernier, les voyageurs arrivant en Angleterre depuis le Portugal continental, la Polynésie française et La Réunion devront désormais subir une quatorzaine. Une mesure qui ne s'applique pas aux Açores ou  à Madère grâce à une approche désormais plus ciblée des mesures de restrictions.

En Belgique, le ministère des affaires étrangères a décidé de placer Paris ainsi que 15 autres départements français en zone interdite, pour cause de Covid non maîtrisé. Les voyages "non essentiels" à destination de ces départements sont donc formellement prohibés. Les vacanciers qui en reviennent devront se faire tester sur-le-champ et subir une quarantaine immédiate. De son côté, le Danemark a de nouveau fermé ses frontières aux Français depuis le 29 août. La France sera de nouveau considérée comme un pays "sûr" lorsque son taux d'incidence sur les 14 derniers jours repassera sous le seuil de 20 cas pour 100.000 habitants

L'Allemagne, qui occupe la présidence tournante de l'Union européenne, a affirmé fin août qu'elle souhaitait harmoniser les restrictions de voyage au sein de l'UE. La durée de la quarantaine obligatoire (10 à 14 jours), la validité des tests de dépistage (de 48 à 96 heures avant l'arrivée) ainsi que la définition d'une "zone à risque" diffèrent fortement d'un pays à l'autre et peuvent ainsi semer la confusion chez les voyageurs.

Le gouvernement finlandais étudie en ce moment un assouplissement des conditions d'entrée dans son pays actuellement soumis à des règles très restrictives. Les règles concernant la quarantaine et les tests pourraient évoluer après le 23 novembre 2020. 

La Pologne a suspendu les liaisons aériennes avec la France depuis le 16 septembre 2020 en raison de la pandémie du Covid-19, a annoncé le gouvernement polonais. Les vols sont interdits jusqu'au 29 septembre, seuls les vols charters réservés avant le 16 septembre sont autorisés.

A noter : pour des informations plus complètes sur trois pays très prisés - Espagne, Italie et Portugal - n'hésitez pas à consulter nos focus dédiés. Ils comprennent toutes les informations pratiques pour préparer votre voyage et vivre des vacances sereines, même en cette période délicate :

Quarantaine au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a mis en place une quarantaine pour les voyageurs venant de France, des Pays-Bas et de Malte depuis le 15 août. Une mesure qui avait déjà été imposée, mais qui avait été levée le mois dernier. Il faudra remplir au préalable le Public Health Passenger Locator Form disponible sur Internet et donner une adresse et un numéro de téléphone permettant aux autorités de contacter les intéressés pendant la durée de la quarantaine. La France a mis une place une réciprocité concernant cette mesure de mise en quarantaine. Les voyageurs arrivant en Angleterre depuis le Portugal continental, destination prisée des touristes britanniques, de Hongrie et de territoires français d'outre-mer devront subir une quatorzaine en raison d'une résurgence de l'épidémie de Covid-19, a annoncé jeudi le gouvernement britannique"Les données montrent que nous devons retirer le Portugal (mais pas les Açores et la Madère), la Hongrie, la Polynésie française et la Réunion de la liste des pays exemptés de quarantaine, pour assurer la sécurité de tous", a annoncé dans un tweet le ministre des Transports britannique.

En Espagne, quelles restrictions ou confinement ?

Les restrictions à l'entrée des territoires français et espagnols sont maintenant levées. Toutefois, le régime espagnol avec ses provinces autonomes peut entraîner des différences entre les régions. Si vous souhaitez vous rendre en Catalogne, sachez que le masque est obligatoire dans l'espace public depuis le 9 juillet. Plusieurs règles sont à retenir :

  •  Aucune restriction à l'entrée sur le territoire espagnol ni mise en quarantaine n'est en vigueur actuellement.
  •  Le port du masque est obligatoire pour toute personne de plus de 6 ans, dans les transports publics, dans les espaces publics ou dans les lieux recevant du public, y compris les hôtels et les commerces, lorsqu'une distance d'un mètre cinquante ne peut être respectée entre deux personnes.
  •  Le port du masque est obligatoire dans les véhicules, si les passagers ne résident pas dans le même foyer.
  •  Tout passager souhaitant se rendre en Espagne par avion devra compléter un formulaire personnel et non transférable : une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur recevra un QR code associé à son voyage qu'il devra conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire.
  • L'Espagne a dévoilé vendredi de strictes limitations à la liberté de mouvement de quelque 850.000 personnes de la région de Madrid. A partir de lundi, elles ne pourront sortir de leur quartier que pour des raisons de première nécessité comme aller travailler, aller chez le médecin ou amener leurs enfants à l'école. Il ne s'agit pas pour autant d'un retour aux sévères mesures imposées au printemps, ont affirmé les autorités. Le Premier ministre Pedro Sanchez a assuré samedi soir "ne pas envisager un confinement du pays".
  • Les plages sont ouvertes mais les règles (réservation, limitation de la fréquentation...) sont décidées par chaque municipalité.

En Italie, quelles restrictions ou confinement ?

Touchée de plein fouet en mars par l'épidémie qui avait mis son système hospitalier à rude épreuve, l'Italie est confrontée depuis plusieurs jours à une nette reprise de la circulation du virus favorisée notamment par les déplacements et les activités estivales des vacanciers. En dépit de cette brusque hausse de la courbe de contagion, le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, s'est voulu rassurant dimanche, en jugeant que la situation était sous contrôle et en excluant un reconfinement général de son pays. Au niveau local toutefois, l'inquiétude grandit. Le président de Campanie (autour de Naples) a ainsi suggéré de limiter de nouveau les déplacements entre régions d'ici la rentrée.

  • Des mesures de confinement ? La vigilance est toujours de mise depuis la découverte de plusieurs foyers épidémiques notamment à Rome et en Vénétie. Toutefois, aucune mesure de reconfinement n'a été annoncée pour le moment.
  • Dans toute l'Italie, il est obligatoire de porter un masque dans les lieux publics intérieurs. Depuis le 16 août, le port du masque est désormais obligatoire entre 18h et 6h dans les lieux publics.
  • Les voyageurs en provenance d'un pays de l'Union Européenne ne sont plus soumis à une quarantaine et sont libres de se déplacer. Toutefois, avant d'entrer sur le territoire Italien, il faut remplir un formulaire d'autorisation, disponible ici (en italien).
  • Concernant les musées, il est vivement conseillé d'avoir son ticket d'entrée en ligne avant de se rendre sur place. De plus, les visiteurs devront porter un masque et se laver les mains avant de rentrer dans le musée.
  • L'Italie a annoncé dimanche la fermeture des discothèques en plein air. Celles en lieu clos n'ont jamais rouvert.
  • Les bords de mer italiens sont accessibles depuis début juin. Sur les plages privées, majoritaires sur la péninsule, une distance de 3 à 10 mètres doit être respectée entre transats et parasols selon les régions.
  • La plupart des liaisons aériennes vers et au départ de l'Italie sont assurées.

Pour les touristes étrangers, l'enregistrement est obligatoire à l'entrée dans quatre régions d'Italie :

  • Sicile : il est obligatoire de s'enregistrer sur le site Sicilia SiCura et/ou via l'appli Sicilia SiCura (Play Store - Apple Store). Pour informations et assistance, le numéro gratuit est actif : Tél. 800.458787

Au Portugal, quelles restrictions ou confinement ?

Quelques mesures strictes concernent tout le pays : les rassemblements restent limités à 20 personnes, la consommation d'alcool est interdite dans l'espace public, le confinement est obligatoire pour les personnes testées positives ou sous vigilance active. Trois zones sont différenciées au Portugal, dans lesquelles s'appliquent des mesures de déconfinement différenciées (voir sur le site de l'ambassade tous les détails).

  • Des mesures de confinement ? Les autorités ont observé une présence inquiétante de foyers de contamination en périphérie de Lisbonne. Depuis le 1er juillet, 700 000 habitants de 19 quartiers populaires de la banlieue de la capitale portugaise ont été reconfinés à domicile. Dans ces zones, les rassemblements sont par ailleurs limités à 5 ou 10 personnes.
  • Aucune quarantaine n'est exigée pour les voyageurs français, sauf si vous venez des territoires d'outre-mer. Des dispositions spéciales sont en vigueur si vous désirez voyager vers les Açores et Madère, les visiteurs devant présenter un test négatif au COVID-19 réalisé dans les 72h avant leur débarquement, ou bien l'effectuer à leur arrivée.
  • Dans les aéroports, la prise de température des passagers à leur arrivée est obligatoire.
  • Une règle de distanciation sociale de 2 mètres est à respecter dans l'espace public.
  • Le port du masque est obligatoire dans les transports, les services publics, les commerces et supermarchés, les espaces fermés et les lieux touristiques ou accueillant du public.
  • Un label "Clean & Safe" a été créé par l'organisme chargé du tourisme, Turismo de Portugal. L'obtention de ce label par un établissement hôtelier ou un site touristique doit garantir que les gérants respectent toutes les mesures de sécurité.
  • Les restaurants sont ouverts, avec une capacité d'accueil limitée à 50% et une fermeture au plus tard à 23h.
  • Pour les plages, une signalétique sur l'occupation des plages a été mise en place (vert : occupation faible, jaune : occupation élevée, rouge : occupation saturée). Vous pouvez trouver toutes les informations sur l'application Info Praia ou sur le site Apambiente.

La Belgique durcit ses règles

Tous les voyageurs qui reviennent d'un pays situé en dehors de l'espace Schengen et de l'Union européenne doivent effectuer une quarantaine et un test afin de pouvoir rentrer en Belgique. Elle est également obligatoire pour les voyageurs qui reviennent de Malte, de certaines régions de Bulgarie, de Roumanie, d'Espagne et de Leicester, en Angleterre.

Plusieurs départements français sont placés parmi les "zones rouges" par les autorités belges. Il s'agit de la ville de Paris et des départements de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, de la Sarthe, de l'Hérault, des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, Guyane française et Mayotte. D'autres départements français se sont ajoutés à cette liste le vendredi 4 septembre : les Hauts-de-Seine, le Val-d'Oise, le Loiret, la Gironde, le Rhône, le Var et la Guadeloupe. Tout voyageur en provenance de l'une de ces zones doit remplir un formulaire en ligne, puis se faire dépister et s'isoler à son arrivée.

  • Depuis le 1er août, toute personne qui rentre en Belgique depuis l'étranger ou qui souhaite y séjourner plus de 48 heures doit compléter un formulaire électronique d'identification Passenger locator form dans les 48 heures précédant l'arrivée. Il est disponible ici.
  • Le port du masque est devenu obligatoire dans certains espaces publics extérieurs à forte fréquentation touristique et dans les transports en commun à partir de 12 ans, sous peine d'amendes.
  • La quasi-totalité des espaces accueillant du public ont rouvert, mais les distanciations physique restent de 1,5 mètre entre les personnes.

Quelles conditions à respecter en Grèce ?

Depuis le 1er juillet, toutes les personnes qui résident en France sont autorisés à entrer en Grèce. Tous les aéroports grecs peuvent accueillir des vols internationaux. C'est pourquoi la Grèce est particulièrement prisée par les touristes français en cet été 2020. Toutefois, le pays a imposé quelques mesures : 

  • Tous les voyageurs doivent obligatoirement remplir un formulaire en ligne (disponible ici en anglais) au moins 48h avant le voyage.
  • Un dépistage aléatoire peut être réalisé à l'arrivée de voyageurs, quelle que soit leur nationalité et leur voie d'entrée en Grèce. En cas de résultat positif, une quatorzaine devra être observée dans une structure désignée par les autorités sanitaires, avec prise en charge par les autorités grecques.
  • Le port du masque est obligatoire pour tous, dans tous les espaces publics fermés et dans transports publics (bateaux, avions, taxis, transferts, etc.).

Etats-Unis, quelles restrictions ou confinement ?

Avec plus de 170 000 morts et 5,4 millions de cas recensés, les Etats-Unis restent le pays le plus durement touché. Face à la pandémie de Covid-19, le pays a mis en place un grand nombre de restrictions d'accès au territoire. Plusieurs points à retenir :

  • Depuis le 14 mars 2020, l'interdiction d'entrée sur le territoire pour les personnes ayant séjourné et/ou transité dans l'un des pays de l'espace Schengen (dont la France) au cours des 14 jours précédant leur arrivée sur le territoire américain.
  • Les ressortissants français qui sont résidents permanents ou bénéficient d'une exemption par le mariage notamment seront autorisés à entrer sur le territoire
  • Pour les Français en déplacement temporaire aux Etats-Unis, le site de la diplomatie française demande de prendre les mesures nécessaires pour revenir en France. Le nombre de vols a été fortement réduit.

Au Maroc, en Algérie, au Maghreb

  • L'Etat d'urgence sanitaire est prolongé au Maroc jusqu'au 10 septembre 2020. De fait, les frontières demeurent fermées jusqu'à nouvel ordre. Les voyages vers le pays sont donc interdits, mais les Marocains souhaitant rentrer dans leur pays peuvent le faire. Le port du masque est obligatoire partout. Les autorités ont fermé dimanche plusieurs quartiers de Marrakech en raison d'une recrudescence d'infections.
  • Le confinement partiel à domicile dans 29 des 48 wilayas (préfectures) du pays est reconduit jusqu'au 11 août. Le port du masque est obligatoire dans lieux publics, sur les lieux de travail ainsi que dans tous les espaces ouverts ou fermés recevant le public. Le Gouvernement a annoncé une réouverture progressive des mosquées, des plages et des parcs, fermés depuis près de cinq mois. Pour l'heure, les frontières demeurent fermées, il est donc impossible de prévoir un séjour en Algérie. 
  • Depuis le 15 août 2020, tous les passagers arrivant dans les aéroports tunisiens en provenance de France doivent présenter un test PCR négatif réalisé au plus 72 heures avant le voyage, et seront soumis à une auto-quarantaine d'une semaine, a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

Où et quand partir ?