Législatives 2017 : la liste complète des candidats près de chez vous

Législatives 2017 : la liste complète des candidats près de chez vous CANDIDATS LEGISLATIVES - La liste de tous les candidats aux élections législatives 2017 a été dévoilée ce mardi 23 mai 2017 par le ministère de l'Intérieur. Liste, résultat du dernier sondage, actus... Le direct.

Cherchez les candidats par circonscription en saisissant le nom d'une ville ou d'un département

L'essentiel - La campagne officielle a débuté lundi. Mais c'est bien ce mardi, peu après 14 heures, que toutes les listes des candidats aux élections législatives ont été communiquées par le ministère de l'Intérieur. Elles sont désormais officielles et définitives. Retrouvez sur Linternaute.com l'ensemble des candidats investis dans chaque circonscription, par département et par ville. Recherchez un département ou une ville grâce à notre moteur de recherche ci-dessus ou cliquez sur notre carte interactive pour retrouver la liste des candidats près de chez vous.

Candidats aux élections législatives 2017

En direct : les dernières infos sur les élections législatives 2017

23:44 - FIN DU DIRECT - Ce qu'il faut retenir de ce mardi 23 mai

Au lendemain du lancement de la campagne électorale des élections législatives, la liste officielle des candidats en lice a été publiée. En tout, quelque 7 882 candidats tenteront d'obtenir l'un des précieux sièges de l'Assemblée nationale. Un chiffre nettement supérieur à celui de 2012. À l'époque, 5 691 candidats s'étaient proposés. Par ailleurs, on sait que 42% des candidats sont des femmes. Dans la 2e circonscription de Seine-et-Marne, une triangulaire entre trois candidates est même pressentie, selon Le Parisien. Ce mardi, on a également appris que Benoît Hamon (PS) apportait son soutien au candidat PCF face Manuel Valls. Enfin, à droite comme à gauche, les candidats tentent de se démarquer en critiquant le camp Macron. Pour Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) en déplacement à Lille, le président a "rassemblé tout ce qui traînait". De son côté, François Baroin (LR) a dénoncé la politique fiscale envisagée par le camp du nouveau président. 

22:43 - "Ça va taper très fort", prévient François Baroin

En meeting à Jonage (Rhône), François Baroin a averti sur les dangers du projet d'Emmanuel Macron. "Augmenter la CSG de 1,7 %, cela va provoquer un choc fiscal sans précédent, plus lourd que le choc fiscal de François Hollande", a-t-il déclaré affirmant que ce sera "toujours les mêmes 20% qui paieront". "Ça va taper très fort", a-t-il également prévenu à propos de la fiscalité souhaitée par le camp Macron, avant de s'assurer : "Il y a toujours une gauche et une droite. [...] Cela fait 250 ans que ça existe et que ça structure" la société française, dénonçant ainsi la volonté du président qui se réclame des deux familles politiques.

20:40 - Vers une triangulaire entre trois femmes ?

Comme le rapporte Le Parisien, une triangulaire est pressentie dans la 2e circonscription de Seine-et-Marne entre les candidates investies par La République en marche, Les Républicains et le Front national. Et pour cause, au premier tour de la présidentielle, les trois candidats, Emmanuel Macron (23,48%), François Fillon (23,41%) et Marine Le Pen (21,15%), avaient obtenu des scores relativement proches.

19:27 - La France insoumise veut "imposer une cohabitation à Emmanuel Macron"

Le parti de Jean-Luc Mélenchon a investi et soutien 567 candidats pour ces élections législatives. Lors d'une conférence de presse dont les propos ont été rapportés par 20 Minutes, le directeur de la campagne des législatives de La France insoumise ne s'en est pas caché, l'objectif est d'"imposer une cohabitation à Emmanuel Macron". Et d'ajouter : "Si les sept millions d’électeurs de Jean-Luc Mélenchon revotent pour nous, nous serons capables d’être au second tour dans plus de 400 circonscriptions [sur 577 ndlr.]" 

18:04 - Selon Mélenchon, Macron a "rassemblé tout ce qui traînait"

Lors d'un déplacement à Lille, le chef de file de la France insoumise a attaqué Emmanuel Macron : "Voilà l'homme qui a trois candidats par circonscription: le sien qui s'appelle La République En Marche, quand il en est un, celui du PS et celui de Les Républicains. Tous ces gens, pour même pas un plat de lentilles, sont prêts à changer de camp".

17:33 - Quelques chiffres sur les candidats aux élections législatives

Selon l'AFP, le Front National a 571 candidats, contre 556 pour la France insoumise, 480 pour Les Républicains, 461 pour La République en Marche, 414 pour le Parti socialiste, 388 pour Debout la France et 76 pour le MoDem. Sur les 577 députés sortants, 352 sont candidats à leur réélection, soit 61%. La candidate la plus jeune a 18 ans et la plus âgée a 90 ans. La circonscription avec le plus de candidats est la 9ème circonscription des Français de l'étranger, avec 27 candidats.

17:23 - Ambiance tendue pour Jean-Christophe Cambadélis

Face à Mounir Mahjoubi d'En Marche et Sarah Legrain de la France insoumise dans la 16ème circonscription de Paris, le premier secrétaire du Paris socialiste semble sur les nerfs. Une journaliste de LCP lui a demandé si cette campagne des législatives était "difficile", il lui a arraché son micro avant de lui dire : "On a dit à votre chaîne que l'on ne voulait pas d'images, on a dit non !"

16:00 - 42% des candidats sont des femmes

Sur les 7882 personnes qui se présentent aux élections législatives, 3344 sont des femmes contre 4538 hommes. En 2012, 40% des candidats aux élections législatives étaient des femmes.

15:31 - Benoît Hamon soutient le candidat PCF face à Manuel Valls

Benoît Hamon a décidé de soutenir Michel Nouaille, candidat PCF dans la 1ère circonscription de l'Essonne, face à Manuel Valls. Il soutient aussi Philippe Rio (PCF) face à Malek Boutih dans la 10ème circonscription de l'Essonne, Aymeric Seassau (PCF) face à François de Rugy dans la 1ère circonscription de la Loire-Atlantique et Caroline de Haas face à Myriam El Khomri dans la 18ème circonscription de Paris.

15:10 - Où se présentent les anciens candidats à la présidentielle

Plusieurs candidats à la présidentielle ont décidé de se présenter aux législatives. Marine Le Pen se présente dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Jean-Luc Mélenchon est candidat dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône. Nicolas Dupont-Aignan est candidat dans la 8ème circonscription de l'Essonne. Jean Lassalle veut briguer un nouveau mandat dans la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques. François Asselineau est candidat dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis. Nathalie Arthaud est également candidate en Seine-Saint-Denis, dans la 6ème circonscription.

14:59 - Les candidats à suivre pour les législatives dans le Nord et le Pas-de-Calais aux législatives

Dans le Nord et le Pas-de-Calais se présentent des personnalités du Front national. La présidente du parti Marine Le Pen est candidate dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Le beau-frère de Marine Le Pen se présente dans la 7ème circonscription du Pas-de-Calais. Le porte-parole du parti, Sébastien Chenu, est quant à lui candidat dans la 19ème circonscription du Nord. Retrouvez ici la liste des candidats aux élections législatives dans le Nord et la liste des candidats aux élections législatives dans le Pas-de-Calais.

14:36 - Les candidats à suivre pour les législatives à Paris

Dans la deuxième circonscription de Paris, trois personnalités LR s'affrontent : Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Pierre Lecoq et Henri Guaino. Dans la onzième circonscription, la ministre des Affaires européennes Marielle de Sarnez joue sa place au gouvernement. Dans la seizième circonscription de Paris, le secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi fait face à Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du parti socialiste. Retrouvez la liste des candidats aux élections législatives à Paris ici.

PAGE SPECIALE LEGISLATIVE - Tout comprendre à l'élection - Les prochaines élections législatives ont vocation à donner au président élu la majorité nécessaire pour gouverner le pays. Car si c'est bien l'élection du chef de l'Etat au suffrage universel qui structure l'organisation de la vie politique française, ce sont les élections législatives qui confèrent à l'exécutif et au gouvernement les moyens de réformer le pays une fois que la confiance des députés de la Nation a été exprimée. Après le résultat de la présidentielle 2017, ce scrutin permettra donc aux citoyens français d'élire au suffrage universel direct leur député, le représentant de leur circonscription, chargé durant son mandat de voter les lois après en avoir débattu au sein de l'Assemblée nationale.

Quatre blocs politiques se font face dans ces élections législatives : la gauche - divisée entre le PS, le PCF, EELV et la France insoumise ; le centre social-libéral d'Emmanuel Macron ; la droite LR et UDI, et l'extrême droite. 4 blocs qui représentent peu ou prou entre 20 et 25% de l'électorat. Voilà qui promet des élections législatives localement très diverses, qui devraient faire apparaître de nombreuses triangulaires, avec diverses forces en présence selon les régions. 

Quels scénarios pour le président élu ? Trois possibilités : il obtient la majorité absolue ; il parvient à s'octroyer le vote de confiance des députés, même avec une majorité de circonstance, composée de groupes EM!, de droite et de gauche acquis à sa cause. Enfin, autre hypothèse : une autre formation politique, LR et l'UDI ou bien la France Insoumise ou bien le FN, remporte une majorité de sièges. Dans cette configuration, Emmanuel Macron sera contraint de présider le pays dans le cadre d'une cohabitation. C'est peu probable.

Date des prochaines élections législatives 

Les élections législatives organisées à la suite des prochaines élections présidentielles auront lieu les 11 et 18 juin 2017. Les dates ont été fixées officiellement en conseil des ministres le 4 mai 2016. Le scrutin intervient quelques semaines après l'élection présidentielle, qui a eu lieu les 23 avril et 7 mai prochains. Les députés seront alors élus pour la 15e législature de la Ve République, jusqu'en 2022, puisque les législatives ont lieu tous les 5 ans. La loi organique du 15 mai 2001 fixe au troisième mardi du mois de juin la fin des pouvoirs des élus de l'Assemblée nationale, cinq ans après leur désignation. Mais la Constitution française prévoit également des élections législatives dans le cas où le président de la République décide de dissoudre l'Assemblée nationale. Dans ce cas de figure, le mandat des nouveaux députés est bien de 5 ans, mais un nouveau président élu a toujours la capacité de convoquer une nouvelle élection législative s'il le souhaite.

Sondages des législatives 2017 : Macron peut avoir la majorité absolue

A côté d'enquêtes locales ciblées sur quelques circonscriptions, les instituts de sondages réalisent pour les législatives 2017 deux types d'études : la première donnant les intentions de vote pour le premier tour, la seconde la projection du nombre de sièges par parti à l'Assemblée nationale. La dernière enquête (18 mai), celle du "LégiTrack" Opinionway - Orpi (Les Echos et Radio Classique), donne la République En Marche en tête avec 27% des voix au premier tour, devant Les Républicains-UDI (20%), le Front national (20%), la France insoumise (14%), le Parti socialiste (11%), le Parti communiste (2%), Divers droite (2%) et l'extrême gauche (1%). 3% comptent voter pour un autre candidat. Le "LégiTrack" propose aussi une projection en nombre de sièges pour la France métropolitaine, hors Corse : entre 280 et 300 sièges pour LREM, entre 150 et 170 sièges pour LR-UDI, entre 40 et 50 sièges pour le Parti socialiste, entre 20 et 25 sièges pour la France insoumise et le PCF, et entre 10 et 15 sièges pour le Front national. Selon le sondage Harris Interactive pour France Télévisions (datée aussi du 18 mai), LREM recueillerait 32% des voix, LR et l'UDI 19%, le FN 19% également. LFI est crédité de 15% des intentions de vote, l'alliance PS-PRG de seulement 6% des suffrages. Viennent ensuite DLF et EELV (3% chacun), le PCF (2%), LO ou NPA (1%). Retrouvez ci-dessous toutes les données relatives aux intentions de vote pour les législatives dans notre compilateur de sondages :

Candidats aux élections législatives : l'essentiel par parti

Candidats aux législatives à gauche

Au PS et chez EELV : La liste complète des candidats socialistes aux élections législatives est disponible, consultable sur ce document officiel. Les écologistes ont investi des candidats dans 459 circonscriptions. La liste des candidats EELV est disponible iciA la "France insoumise" et au Parti communiste : La formation politique de Jean-Luc Mélenchon a officiellement désigné tous ses candidats et a mis en ligne une carte interactive pour présenter les femmes et les hommes investis dans chaque circonscription (à retrouver ici). Le PCF a dévoilé sa propre liste de candidatures (à retrouver ici).

Candidats aux législatives En Marche!

Emmanuel Macron avait fixé un certain nombre de critères pour les investitures : "La moitié au moins seront des nouveaux candidats, qui viennent de la société civile, qui viennent de la vie active". Et d'ajouter d'autres exigences : "parité", "probité" (casier judiciaire vierge), "pluralisme et cohérence". L'équipe d'Emmanuel Macron a révélé sa liste définitive de candidats investis le jeudi 11 mai 2017 (à retrouver ici).

Candidats aux législatives à droite

A droite, chez LR, les débats sur les investitures ont été animés. En cause, la volonté initiale de Nicolas Sarkozy d'attribuer les circonscriptions aux candidats bien avant les primaires de la droite et du centre. La désignation de François Fillon puis sa défaite ont changé la donne. Retrouvez la liste complète de tous les candidats LR investis pour les législatives sur cette page du site officiel du parti LR et tous les candidats de l'UDI sur cette page

Candidats aux législatives au FN

Marine Le Pen a bouclé ses listes. Marion Maréchal Le Pen, la seule élue FN à l'Assemblée nationale, ne sera pas candidate dans le Vaucluse, elle a en effet décidé de se retirer temporairement de la vie politique. Florian Philippot est investi dans la 6e circonscription de Moselle. L'apparenté FN Gilbert Collard sera candidat dans le 2e circonscription du Gard. Retrouvez la liste complète des candidats investis pas le FN sur cette page du site officiel du parti.

Par ville

► Voir toutes les villes

Elections législatives : fonctionnement et mode de scrutin

Les députés sont élus au suffrage universel, dans un scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Il y a en réalité autant d'élections qu'il y a de circonscriptions, c'est à dire 577 depuis la révision constitutionnelle de juillet 2008. Pour être élu dès le premier tour, un candidat doit recueillir la majorité absolue des voix, et au moins 25 % de suffrages d'électeurs inscrits sur les listes électorales. Si ce n'est pas le cas, est organisé un second tour entre les candidats ayant obtenu au minimum 12 % des voix des électeurs inscrits et qui souhaitent se maintenir. A l'issue du second, le candidat ayant obtenu le plus de suffrages exprimés sur son nom est élu député. En cas d'égalité parfaite en nombre de voix, le code électoral indique que c'est le candidat le plus âgé qui remporte l'élection.

Résultats des élections législatives

Les résultats des élections législatives en 2012

Après la victoire de François Hollande en mai, les citoyens français ont donné au gouvernement une majorité de gauche à l'Assemblée nationale, avec au total 331 députés. L'UMP (aujourd'hui Les Républicains) est tout de même parvenue à faire élire 229 députés. Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon est aussi présent avec 10 élus au Palais Bourbon. Seuls deux parlementaires du Modem y siègent encore, c'est autant que le nombre de représentants du Front national. Parmi les personnalités battues lors de ces élections figurent François Bayrou, Ségolène Royal, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Claude Guéant, Nadine Morano, Michèle Alliot-Marie, Rama Yade.

Autour du même sujet