Patrimoine de Hollande : s'est-il enrichi pendant le quinquennat ?

PATRIMOINE FRANCOIS HOLLANDE - Le Président sortant François Hollande s'est-il personnellement enrichi pendant son quinquennat ? Le point sur sa nouvelle déclaration de patrimoine.

[Mis à jour le 18 mai 2017 à 17h00] Apparemment non, à quelques milliers d'euros près. Comme l'oblige la loi de 1988, le Président sortant doit déclarer son patrimoine et le dévoiler publiquement au début et à la fin de son mandat, dans le but de s'assurer qu'il n'a pas tiré profit de sa situation ou, pire, abusé des moyens de l'Etat au cours de ses cinq années passées au pouvoir. François Hollande a donc remis sa déclaration au Conseil constitutionnel, publiée par la suite vendredi 11 mai dernier dans le Journal officiel. Résultats : il possède en 2017 un patrimoine total de 1,17 million d'euros, soit le pratiquement le même que celui déclaré en 2012.

Avec 1,17 million d'euros de biens - qui le place tout juste sous le seuil de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) - le Président sortant est moins riche que ne l'étaient Sarkozy, Chirac ou Mitterrand à la fin de leurs mandats. Il n'a acheté, en cinq ans, ni nouvelle voiture ni nouveau bien immobilier. Outre "divers meubles" d'une valeur de 15 000 euros, François Hollande déclare toujours posséder une maison à Mougins, dans les Alpes-Maritimes. Un bien immobilier estimé à 800 000 euros. Il dispose également de deux appartements dans la ville de Cannes, évalués à 230 000 et 140 000 euros.

Alors qu'en 2013, les ministres devaient tous dévoiler leurs patrimoine dans le sillage de l'affaire Cahuzac, l'Elysée précisait déjà que la situation n'avait "pas changé" pour François Hollande depuis la déclaration de patrimoine d'entrée en fonctions, à part un compte courant à la Société générale qui était passé de 2 790 euros "à 5500 euros" depuis son élection. En mai 2012, François Hollande déclarait en outre posséder pour 10 000 euros d'assurance-vie et de comptes courants. La déclaration de patrimoine de François Hollande ne faisait pas état d'objets d'art ou de valeurs mobilières. Le chef d'Etat remboursait par ailleurs  des prêts bancaires à hauteur de 1 500 euros par mois.

Article le plus lu : Italie : les touristes français choqués par le séisme : voir les actualités

François Hollande