Résultats des départementales dans les Bouches-du-Rhône : Guérini viré !

Les résultats des départementales dans les Bouches-du-Rhône étaient attendus tant le cas Guérini intriguait dans le département.

C'était certainement à prévoir. Les résultats des départementales dans les Bouches-du-Rhône mettent un terme à "l'ère Jean-Noël Guérini". Les candidats de la "Force du 13", attelage hétéroclite de candidats socialistes, communistes, et divers, ayant tous prêté allégeance au puissant président sortant du département, ne s'étaient qualifiés dimanche dernier que dans une minorité de cantons. Le score de Guérini, auquel ont été opposé des binômes du Parti socialiste dans une étrange ambiance de non-agression, était attendu. Et ce dimanche, seuls 13 candidats de gauche s'étaient qualifiés dans les 29 cantons du département. Les candidats de la Force du 13 ne sont finalement qu'une poignée à être élus, principalement dans les quartiers nord de Marseille, alors que l'UMP dispose de la majorité absolue avec 16 cantons et donc 32 élus au total.
Depuis les démêlés judiciaires des frères Guérini, c'est la première fois que la mainmise de l'ancien socialiste était remise en cause dans les urnes. Réélu sénateur en novembre dernier, Guérini n'avait pourtant jamais semblé en mesure de perdre réellement la main.

Jean-Noël Guérini a eu le champ relativement libre tout au long de sa campagne des départementales. A l'UMP, Martine Vassal, adjointe au maire de Marseille et chef de file des listes UMP-UDI, a dès dimanche dernier rendu crédible la possibilité d'une alternance. "Pour la première fois, nous sommes en situation de gagner notre département des Bouches-du-Rhône. Les socialistes masqués, cachés, repeints en bleu, ont été fortement sanctionnés par les électeurs" avait-elle alors déclaré.

EN VIDEO - Guérini prêt à tout pour rester en place aux départementales.

Article le plus lu : Mélenchon et Castaner ciblés par un projet d'attentat ? : voir les actualités

Elections cantonales / Elections départementales