Photo Gérard Depardieu

Gérard Depardieu

Actuellement au cinéma dans : Tour de France, Saint Amour, L'Odyssée de Pi, L'An 01, Danton, Camille Claudel, Le Dernier Métro

Acteur et réalisateur né le 27 décembre 1948 (France).

Biographie de Gérard Depardieu

Né le 27 décembre 1948, Gérard Depardieu grandit dans un milieu prolétaire et connaît une adolescence tumultueuse durant laquelle il bascule un temps dans la petite délinquance. Après avoir découvert le théâtre par hasard en se rendant dans la capitale, il décide de s'inscrire au cours de Jean-Laurent Cochet. Il y rencontre Elisabeth Guignot qui deviendra sa femme et lui donnera deux enfants devenus également comédiens : Guillaume et Julie.

La révélation avec "Les Valseuses"

Encouragé par son professeur, Gérard Depardieu dévore avec passion tous les grands textes classiques et se forge une culture d'autodidacte. Il se fait remarquer dans la pièce Les Garçons de la bande, puis tourne le long métrage Nathalie Granger de Marguerite Duras. Doté d'une carrure et d'une force physique exceptionnelles, Gérard Depardieu se fait peu à peu une place au cinéma dans des rôles de voyous (Le Viager, 1971 ; La Scoumoune, 1972). Mais il est très vite engagé dans des films d'auteur où son naturel et son instinct sont utilisés de façon plus subversive. C'est le cas en 1973 avec Les Valseuses de Bertrand Blier qui est un succès doublé d'un scandale en raison des dialogues crus et de la sexualité débridée des personnages. Depardieu, qui tient dans ce film le haut de l'affiche avec Patrick Dewaere, devient le symbole de toute une nouvelle génération d'acteurs.

Vedette des années 80

Il fascine de nombreux intellectuels mais est encore souvent sollicité pour sa carrure (Vincent, François, Paul et les autres de Claude Sautet et La Dernière femme de Marco Ferreri, 1974 ; Barocco  d'André Téchiné, 1976). Gérard Depardieu tisse des relations privilégiés avec certains réalisateurs comme Bertrand Blier avec qui il tournera encore sept longs métrages (Préparez vos mouchoirsBuffet froidTenue de soirée, Trop belle pour toiMerci la vieLes ActeursCombien tu m'aimes ?) ou encore Alain Resnais (Stavisky, Mon Oncle d'AmériqueI Want To Go HomeL'An 01).

Dans les années 80, sa carrière est marquée par sa collaboration avec François Truffaut qui l'engage dans Le Dernier Métro (1980, César du Meilleur acteur), et La Femme d'à côté (1981). Mais il va surtout marquer le public grâce au duo comique qu'il forme avec Pierre Richard dans les films de Francis Veber. Après le succès du couple De Funès/Bourvil dans les années soixante, le tandem Depardieu/Richard triomphe dans La Chèvre (1981), Les Compères (1983) et Les Fugitifs (1986). Le comédien réussit cependant à alterner longs métrages populaires et films d'auteur comme Le Retour de Martin Guerre, et Fort Saganne. Il traîne encore derrière lui un petit parfum de scandale en travesti dans Tenue de soirée, tandis que Claude Berri lui offre deux très beaux rôles dans Jean de Florette et Uranus.

Une star internationale

La popularité de Gérard Depardieu passe encore un cap avec Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau dont il interprète le rôle titre. Ce film lui permet de remporter le prix d'interprétation au Festival de Cannes et un César, tout en devenant une véritable star internationale, ainsi qu'une idole nationale. Le rythme de travail du comédien s'emballe alors : il tourne désormais entre trois et quatre films par an, sans compter sa participation à des téléfilms et sa volonté de monter régulièrement sur les planches. Il s'essaye même à la réalisation en signant en 1999 le long métrage Un Pont entre deux rives dans lequel sa compagne Carole Bouquet apparaît. Il connaît un certain succès aux Etats-Unis (Green Card, Christophe Colomb) et n'hésite plus à s'engager dans des comédies à la qualité contestable (Les Anges gardiens, XXL).

Sa frénésie concerne également les affaires : il investit de l'argent dans des vignes, des restaurants, des gisements de pétrole et suscite la polémique en se liant avec Fidel Castro ou Rafik Khalifa. Il paye cette suractivité en tombant dans certains excès alimentaires et alcooliques, sans compter de nombreux accidents de moto.

La lassitude

Devenu un véritable monstre sacré en France, il incarne avec plaisir de grandes figures historiques ou littéraires, principalement à la télévision sous la direction de Josée Dayan. Il avait auparavant prêté ses traits à Danton (d'Andrzej Wajda, 1983) et Rodin (Camille Claudel de Bruno Nuytten, 1988), il se glisse désormais dans la peau d'Edmond Dantès (Le Comte de Monte-Cristo), Balzac (Balzac), Vatel (de Roland Joffé), Fouché (Napoléon d'Yves Simoneau), Vidocq (de Pitoff) et Jacques de Molay (Les Rois maudits).

Gérard Depardieu annonce mettre fin à sa carrière sur le tournage de Michou d'Auber dont la sortie est prévue courant 2006 mais il revient sur sa décision puisqu'il enchaîne avec une participation au troisième volet des aventures d'Astérix (Astérix aux jeux olympiques).
En 2011, il reçoit son deuxième César pour son rôle d'un motard pré-retraité à la recherche de ses ex-employeurs dans le film Mammuth. La même année, il apparaît dans le chef d'oeuvre d'Ang Lee, L'Odyssée de Pi dans lequel il tient le rôle du chef cuisinier. En 2013, on le retrouve dans Astérix au service de sa Majesté, affublé une nouvelle fois de son costume d'Obélix. Par la suite, ses déclarations et son exil de France vers la Belgique puis la Russie en contestation de l'impôt français, fera plus parler de lui que ses performances sur grand écran. Il entame un retour très remarqué en 2014 avec l'annonce de la sortie du film Welcome to New York, consacré aux excès de l'homme politique Dominique Strauss-Kahn.

Filmographie de Gérard Depardieu

Séries tv avec Gérard Depardieu

Récompenses de Gérard Depardieu

Plus



Annonces Google