Nuit du destin 2021 : quelle date cette année ? Ce qu'il faut savoir

Chargement de votre vidéo
"Nuit du destin 2021 : quelle date cette année ? Ce qu'il faut savoir"

Nuit du destin 2021 : quelle date cette année ? Ce qu'il faut savoir LAYLAT AL QADR. Pour les musulmans pratiquants, la nuit du destin est un moment important du mois du ramadan. Quand a-t-elle lieu ? Pourquoi plusieurs dates sont-elles évoquées ? Les explications.

[Mis à jour le 29 mars 2021 à 10h02] Durant le très exigeant mois du ramadan, durant lesquels les musulmans pratiquants qui le peuvent s'astreignent à un jeûne et respectent de nombreux interdits, il y a une nuit qui est particulièrement attendue : celle dite "du destin". Il s'agit d'un moment important pour les croyants de l'islam, alors qu'approche la fin du ramadan et les célébrations de l'Aïd el-Fitr. Date indicative en 2021, signification, déroulement... Voici les informations principales sur cette nuit pas comme les autres pour les croyants de l'islam.   

Nuit du destin 2021

La Grande mosquée de Paris propose comme date indicative de la Nuit du destin 2021 (alias Laylat Al-Qadr) celle du 26/27 Ramadhan 1441 (1441 désignant l'année en cours dans le calendrier islamique), autrement dit, la nuit du samedi 8 au dimanche 9 mai 2021. Cependant, selon le site spécialisé Al Kanz, la date exacte de la Nuit du Destin change chaque année, et plusieurs dates sont en réalité possibles. Comment l'expliquer ? Selon l'islam, qui s'en tient aux explication du "prophète", la Nuit du destin a lieu au cours d'une nuit impaire, et dans la dernière "décade" du mois de ramadan. Contrairement à la croyance populaire, la Nuit du destin n'a donc pas forcément lieu la veille du 27e jour du ramadan.

L'imam Ismaël Tiendrébéogo du Cercle d'études, de Recherches et de Formations islamiques (CERFI), a récemment expliqué au journal Wakat Séra comment identifier la Nuit du destin : selon lui, "le prophète a donné des éléments pour permettre d'identifier cette nuit. Il dit que le jour-même de la nuit du destin, il y a une fraîcheur, il n'y a pas de vent, mais les gens se sentent à l'aise. Deuxièmement, il y a la paix et la sérénité que l'on ressent. Le lendemain, le soleil est là, mais ses rayons ne sont pas brûlants".

Signification de la Nuit du destin, Laylat Al-Qadr

La "nuit du destin", ou Laylat Al-Qadr est, dans la religion musulmane, un instant très important qui invite tous les croyants à un moment d'importante introspection, car c'est au cours de cette nuit-là que le Coran aurait été révélé au prophète Mohammed par l'ange Gabriel. Pour les croyants de l'Islam, il s'agit d'une nuit "bénie", symbolisant non seulement la révélation du Coran, mais aussi un voyage nocturne de Mahomet jusqu'à la mosquée al-Aqsa de Jérusalem. La tradition dit qu'il y expérimenta l'ascension et rencontra, à chaque ciel, plusieurs prophètes. D'après le hadith n°239 ou "Muslim", c'est là que Dieu a ordonné au prophète de prescrire la prière à tous les musulmans.

La nuit du destin "meilleure que 1000 mois"

Il est régulièrement rappelé que cette nuit est "meilleure que 1000 mois" car pour les croyants, elle offre à celui qui procède à un sincère recueillement, au repentir et à l'invocation, de recevoir le pardon de ses péchés. Selon le Coran, au cours de cette nuit, Allah exauce les implorations des croyants les plus pieux et les plus dévoués. La nuit du destin aurait une valeur inestimable. En effet, il est écrit dans le livre de l'islam : "Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l'Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube" (sourate La détermination, 1-5).

Que faire pendant la Nuit du destin ?

Entre prières, lecture méditée du Coran, invocations et dons, la nuit du destin est l'occasion pour les musulmans pratiquants d'accomplir de nombreuses actions. Si les imams chargés ce jour-là de la prière dite de "Tarawih" toute la nuit "termineront la récitation de l'intégralité du Coran avec l'invocation de la grâce divine pour l'effort effectué par les musulmans au terme de leur jeûne", précisait récemment un communiqué de la Grande mosquée de Paris, les fidèles seront, eux, invités à "s'acquitter de leur devoir canonique en versant la 'Zakat el-Fitr' avant la prière de l'Aïd", à savoir l'aumône obligatoire pour les musulmans croyants.