Ramadan 2021 : quelle date pour la fin du "mois du jeûne" et l'Aïd el-Fitr ?

Chargement de votre vidéo
"Ramadan 2021 : quelle date pour la fin du "mois du jeûne" et l'Aïd el-Fitr ?"

Ramadan 2021 : quelle date pour la fin du "mois du jeûne" et l'Aïd el-Fitr ? RAMADAN. La fin du ramadan 2021 approche. Si le CFCM a déjà fixé une date, certains musulmans pratiquants préfèrent attendre la "Nuit du doute", mardi, pour être totalement sûrs.

[Mis à jour le 8 mai 2021 à 18h02] Le ramadan 2021 touche à sa fin. Si pour le Conseil français du Culte musulman (CFCM) la date est déjà arrêtée au mercredi 12 mai en soirée grâce aux calculs astronomiques, plusieurs organisations musulmanes ne voient pas cela du même œil. En effet, pour déterminer la fin du mois de ramadan, il y a deux écoles : les calculs astronomiques donc, qui permettent de prévoir plusieurs semaines à l'avance la date, et l'observation de la Lune lors de la "Nuit du doute". C'est cette deuxième option que défendent notamment la Grande Mosquée de Paris (GMP), le Rassemblement des musulmans de France (RMF), les Musulmans de France (MF) et la Fédération française des associations islamiques d'Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA). 

Pour être définitivement fixées sur la date, ces organisations devront donc patienter jusqu'au mardi 11 mai, jour lors duquel le satellite de la Terre sera assidûment observé pour déterminer si mercredi sera bel et bien le dernier jour du mois de ramadan, le calendrier hégirien n'étant pas solaire contrairement au calendrier grégorien, mais lunaire. Si c'est le cas, comme l'a déjà annoncé le CFCM, l'Aïd el-Fitr aura donc lieu jeudi 13 mai 2021 pour les musulmans pratiquants.

Quelle est la date de fin du ramadan 2021 en France ?

Le ramadan 2021 (1442) a débuté le mardi 13 avril  et s'achève dans la soirée du 12 mai 2021, l'Aïd el fitr étant célébré le jeudi 13 mai. Ces dates ont été déterminées dès le début du mois d'avril par le Conseil français du Culte musulman (CFCM) selon le calcul astronomique, et expliquées dans un communiqué. Mais la coordination dissidente au CFCM, composée de la Grande Mosquée de Paris (GMP), du Rassemblement des musulmans de France (RMF), de Musulmans de France (MF) et de la Fédération française des associations islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA) tiennent à organiser une Nuit du doute, pour officialiser, selon la tradition, la fin du mois de ramadan. Objectif : donner un cadre traditionnel à la détermination de la fin du mois de jeûne musulman.

Quelle est la date de la nuit du doute ?

La Grande mosquée de Paris, selon le calendrier établi et mis en ligne sur le site de l'institution, organise une "nuit du doute" le mardi 11 mai 2021. Lors de ce rendez-vous, la date de fin du ramadan fera l'objet d'une discussion après observation du ciel. Un communiqué devrait être rédigé et rendu public vers 19h.

Un ramadan sous fond de crise au CFCM

Ce ramadan 2021 a lieu cette année sur fond de crise interne au CFCM, dont quatre fédérations sur huit ont déclaré "quitter définitivement" le bureau exécutif au mois de mars. La date de début du ramadan 2021 a toutefois fait consensus d'une part et d'autre (du côté du CFCM et de celui des quatre organisations ex-membres du CFCM). Les fédérations dissidentes ont notamment marqué leur désapprobation face à la non-signature de la "Charte des principes pour l'islam de France" par l'ensemble des fédérations du CFCM. Ce texte a été initié par Emmanuel Macron pour lutter contre les séparatismes et réaffirmer la compatibilité de l'islam avec la République. Il engage notamment ses signataires à renoncer à l'islam politique, ou encore à ne pas criminaliser l'apostasie. Toutefois, aux divergence idéologiques actuelles ou récentes entre fédérations s'ajoutent des contentieux personnels bien plus anciens entre représentants du culte musulman, glisse-t-on Place Beauvau, selon le brief politique de franceinfo.

Mais pourquoi la date du Ramadan change-t-elle chaque année ? Pour comprendre, il faut savoir que le calendrier musulman est lunaire et non solaire, contrairement au calendrier grégorien occidental. Les cycles de la lune étant plus courts, le Ramadan commence à chaque fois dix à douze jours plus tôt que celui de l'année précédente. Le début mais également la fin du Ramadan sont déterminés par l'observation de la lune dans le ciel. C'est la raison pour laquelle l'astronomie, dont les calculs établissent le moment, jour par jour, où la Lune est visible dans le ciel, permet de savoir très à l'avance quand se déroulera l'Aïd el-Fitr, fête de la fin du mois de jeûne.

Quelles sont la date et la signification de l'Aïd el-Fitr ?

Lorsque le jeûne s'achève, les musulmans croyants célèbrent la fin du ramadan : l'Aïd el-Fitr (fête de la rupture). Selon les années, et une nouvelle fois en fonction de l'observation de la Lune, elle a lieu 29 ou 30 jours après le début du ramadan. Cette année, le CFCM a donc indiqué que l'Aïd-el-Fitr avait lieu jeudi 13 mai. Mais l'Aïd el-Fitr n'est pas que l'occasion de faire la fête. La célébration rassemble les familles et amis qui se présentent vœux de bonheur et de santé en ce jour de fraternité. Dans le monde entier, les musulmans la célèbrent en préparant un repas riche avant de se livrer à des prières. Il est également du devoir des croyants de garder une partie de la nourriture pour les plus pauvres.

Des attentions spéciales à la famille sont également d'usage, telles que des cadeaux ou un coup de fil. C'est aussi un jour d'auto-évaluation et de réflexion où chaque musulman peut faire le point sur le mois de jeûne écoulé. De nombreux rituels complètent le programme, du bain rituel d'avant la prière du matin à la consommation de dattes en nombre impair avant de sortir de chez soi, en passant par l'acte du "takbir". Ce dernier consiste à chanter sur le chemin de son lieu de prière, à la gloire d'Allah.

Quelles sont les restrictions du ramadan 2021 liées au Covid-19 ?

Pour la deuxième année consécutive, le mois de jeûne se tient en pleine crise sanitaire, ce qui bouleverse les célébrations et séquences religieuses de près de 5 millions de musulmans en France. Cette fête est en effet souvent l'occasion de se réunir en famille pour la rupture du jeûne. Mais cette année, le troisième confinement constitue un obstacle majeur. Selon Le Journal d'ici, le Tarn aurait accordé une "tolérance" pour les musulmans qui se déplacent pour leur prière matinale et l'aumône le soir. Le ministère de l'Intérieur explique de son côté que "toutes les demandes pour dépasser le couvre-feu après 19 heures pour des motifs religieux ont été refusées", selon Le Figaro, mais une tolérance peut être appliquée "de quelques minutes", seulement.

Toutefois, les musulmans sont appelés à limiter les rassemblements et à restreindre les moments de prières et de rupture du jeûne au cercle familial. Les autorités religieuses déconseillent ainsi aux fidèles de se réunir hors de leur foyer pour rompre le jeûne, comme à l'accoutumée. Certains établissements confessionnels, comme la Grande mosquée de Paris, proposent des prières en visioconférence tous les soirs, pendant quarante à cinquante minutes. Des restrictions qui resteront de mise jusqu'à la fin du ramadan. Le couvre-feu ne passe par ailleurs de 19h à 21h que le mercredi 19 mai, date à laquelle la période de jeûne musulman aura déjà pris fin.

Pour les musulmans pratiquants, se faire vacciner invalide-t-il le jeûne ? 

Toujours concernant la pandémie, la Grande Mosquée de Paris a indiqué que se faire vacciner contre le Covid-19 "n'invalide pas le jeûne". 

Quel est le calendrier et quels sont les horaires du ramadan 2021 ?

Compte tenu de l'infime décalage qui se produit chaque jour pour les heures de coucher du soleil et d'apparition de l'aube, le ramadan doit suivre un calendrier très précis. Plusieurs sites spécialisés viennent ainsi en aide aux pratiquants de l'islam, en proposant des calendriers pour le ramadan, avec les horaires de tombée de la nuit et du lever du jour, mais aussi les heures des fameuses cinq prières quotidiennes : dans l'ordre, en partant de l'aube, celles de subh, zhur, asr, maghrib et isha. Des sites spécialisés comme Al Kanz proposent ainsi chaque année à destination des croyants s'astreignant au ramadan un calendrier des horaires de prière estimés à Paris comme dans plusieurs villes de France, jour par jour.

Plusieurs calendriers de prières - et de fin de jeûne à chaque fin de journée - sont disponibles. Les horaires établis par la Grande mosquée de Paris sont en général la référence en la matière. Valables pour la capitale, ils doivent être adaptés en fonction de la région où se trouve le lecteur. A Strasbourg, les horaires sont avancés d'une vingtaine de minutes. A Brest, il faut rajouter la même durée pour obtenir les bonnes heures de prière. Les horaires de prière par localisation se basent ainsi sur les mois lunaires et le calendrier islamique. Chaque jour du ramadan, les musulmans croyants peuvent rompre le jeûne à partir d'un instant précis, qui correspond à la tombée du jour. Un repas est alors pris, souvent en famille, parfois à la mosquée, il s'agit de l'iftar. Durant le mois du ramadan, l'horaire à partir duquel l'iftar est autorisé évolue, puisque la durée du jour change également. De jour en jour, il retarde de plusieurs secondes jusqu'au 21 juin, puis régresse après cette date, qui correspond au solstice d'été.