DSK : "Encore faut-il qu'il soit candidat"

Face à l'ascension de Marine Le Pen et à la menace d'un nouveau "21 avril", le choix de DSK comme candidat aux primaires socialistes n'est il pas le vrai "vote utile" ? "Faut-il d'abord qu'il soit candidat et qu'il soit choisi par les électeurs lors des primaires", répond François Hollande. "Le vote utile, c'est de faire en sorte que le candidat socialiste quel qu'il soit, soit au plus haut au premier tour", poursuit-il. Et comme pour écarter un peu plus l'ombre de Dominique Strauss-Kahn sur ces primaires, il conclut : "Ce que je peux vous dire des sondages, c'est que 16 mois avant, ils n'ont pas donné le scrutin lors des dernières consultations"...