#RadioLondres : attention aux rumeurs sur les résultats du second tour des municipales

#RadioLondres : attention aux rumeurs sur les résultats du second tour des municipales A chaque élection, Twitter fourmille de messages codés, relayant des tendances, des rumeurs au sujet des résultats... Les résultats officiels du 2e tour des municipales ne seront toutefois publiés qu'à partir de 20h.

Cherchez une ville pour trouver ses résultats

Peut-on consulter les résultats des sondages du 2e tour des municipales avant 20h ? Réponse : aucun média français n'est autorisé à le faire, compte tenu de la législation. Celle-ci est stricte, et pour une bonne raison : si des informations sur les résultats des municipales fuitent avant que le scrutin ne soit clôturé, alors cela peut inciter les électeurs prévenus à éventuellement modifier leur vote.

Il faut par ailleurs savoir que nos confrères et voisins belges et suisses se sentent libres quant à deux de donner des chiffres avant 20 heures le jour d'élection. Les sites de la RTBF, du Soir et de La Libre Belgique avaient donné de première indications, vers 19h sur les élections européennes il y a 1 ans, et sur les législatives il y a trois ans. La Tribune de Genève en avait fait de même de l'autre côté des Alpes.  Ils avaient déjà publié des estimations tirées de sondages lors du premier tour et du second tour de la présidentielle. La RTBF invoquait même un travail rigoureux : "Comme chaque fois lors de scrutins en France, la RTBF vous informera des résultats en temps réel. Nous ne donnerons cependant de chiffres que si ceux-ci sont vérifiés et fiables, comme lors des précédents scrutins", prévenait le média.

Reste que sur Twitter, une habitude s'est développée depuis plus de 7 ans maintenant : chaque dimanche d'élection, dans l'après-midi, des internautes lancent des rumeurs de manière codée. Lors du 1er tour des élections municipales, cependant, les rumeurs étaient très peu nombreuses, compte tenu de la nature du scrutin. Quelques messages ont afflué pour assurer que "de sources bien informées", il était envisagé d'annuler ou repousser le scrutin du 2e tour, initialement prévu le 22 mars.

"Radio Londres" est né il y a 7 ans, lors des législatives. Pendant l'élection, nombre de Twittos s'amusent alors à diffuser des données, plus ou moins vérifiables, sous forme de messages codés. Dès son apparition le hashtag #RadioLondres est transformé (ou récupéré) par un jeune homme de 15 ans, passionné de politique, Hugo Travers. Il en fait un compte dédié, toujours sur Twitter (@RadioLondres_fr), puis lance un site Internet, Radio-londres.fr, qui s'affichait un temps comme "un média participatif géré par une équipe de jeunes bénévoles de 15 à 26 ans ayant pour ambition de donner un coup de jeune sur l'info". Hugo Travers est ensuite devenu un YouTubeur à succès avec ses vidéos "HugoDécrypte". Pourtant, au départ, c'est bien une infraction qui a donné naissance à cette belle aventure. La loi, en particulier l'article 11 de la Loi n° 77-808 du 19 juillet 1977 relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d'opinion, est formelle : il est interdit de diffuser tout résultat, toute estimation ou tout sondage avant 20 heures le jour du vote.

Y aura-t-il davantage de messages codés, du type "La rose fane dans telle ville" ou "les listes des macarons ont fondu au soleil" ce dimanche ? C'est possible, car l'enjeu est différent ce soir et des surprises ne sont pas exclues dans plusieurs grandes communes de France. Mais attention à rester prudents à la lecture de ces messages : depuis que le hashtag existe, les observateurs ont constaté qu'en réalité, de nombreuses tendances données ne correspondent à rien ou bien sont le fait de militants qui veulent brouiller les cartes avant l'heure des résultats. Attention donc à bien vous référer à des sources fiables sur le Web, à commencer sur Twitter !

Pour les dernières infos sur le scrutin, rendez-vous sur notre grand direct consacré aux résultats des municipales 2020. Pour plus d'infos sur le 2e tour des élections municipales, consultez tous nos articles :