Hypertrichose : le syndrome du loup-garou

Monish, Savita et Savriti Sangli sont trois sœurs indiennes atteintes d’hypertrichose. Ce dérèglement hormonal a pour conséquence de provoquer l’apparition de poils sur une partie, voire l’ensemble du corps. Seules quelques dizaines de personnes sont atteintes dans le monde, et une partie d’entre elles bénéficie d’un traitement hormonal qui diminue la pilosité visible. Le premier cas recensé en Europe est celui de Petrus Gonsalvus, un noble né au XVIe siècle sur les îles Canaries, qui fit le tour des cours de l’époque. 
©  DEOLEKAR / CATERS NEWS AGENCY / SIPA

Suggestions de contenus