Un "anneau de luxure" autour de Jean-Paul II

Le 23 octobre 2016 à Bucarest, en Roumanie, une icône représentant le pape Jean-Paul II. © Vadim Ghirda / AP / SIPA
"Sous Paul VI, on était encore dans l'homophilie et l' 'inclination' ". C'est ainsi que commence dans "Sodoma" le témoignage d'un prêtre de curie, autrement dit d'un prêtre de l'administration du Saint-Siège. L'homophilie désigne la bienveillance à l'égard de l'homosexualité, voire l'homosexualité elle-même ; l'inclination réfère à un penchant, une tendance. Selon ce même témoignage, quand l'homme d'Eglise polonais Karol Wojtyła devient le pape Jean-Paul II en 1978, un véritable "anneau de luxure" se développe autour de lui. "Dans son entourage, il y a plus de pratiquants [de l'homosexualité] et un niveau de vénalité et de corruption parfois inimaginables", précise même celui qui fut l'un des témoins du pontificat du saint-père. Sont évoqués dans l'ouvrage des cardinaux italiens, latinos ou encore allemands.
Suggestions de contenus