Prime de 100 euros : qui va la percevoir en décembre ?

"Prime de 100 euros : qui va la percevoir en décembre ?"

Prime de 100 euros : qui va la percevoir en décembre ? PRIME 100 EUROS. Au total, 38 millions de Français vont bénéficier de l'indemnité inflation. Cette prime de 100 euros est réservée aux plus modestes.

[Mis à jour le 30 novembre 2021 à 09h13] Ferez-vous partie des heureux bénéficiaires de la prime de 100 euros, et ce, dès le mois de décembre ? A partir du mois prochain, l'indemnité inflation va être versée à 38 millions de Français. Les tous premiers à en bénéficier sont les salariés du secteur privé, les indépendants et étudiants boursiers. Vous êtes retraité ? Fonctionnaire ? Demandeur d'emploi ? Il faudra attendre début 2022 pour percevoir la prime de 100 euros. L'indemnité inflation s'adresse aux Français de la classe moyenne, dont les ressources n'excèdent pas 2 000 euros net au titre du mois d'octobre 2021, et ce, quel que soit leur statut.

Pourquoi la prime de 100 euros a-t-elle été créée par Macron ? Inflation

L'objectif de la prime de 100 euros est de répondre à la détresse des ménages les plus modestes, dont les finances sont mises à mal par l'inflation galopante. Denrées alimentaires, prix de l'énergie... Nombreux sont les biens et services qui augmentent ces derniers mois en raison de la forte reprise économique consécutive à la crise sanitaire du coronavirus. 

Initialement, l'exécutif avait planché sur la mise en place d'un chèque carburants, à destination des ménages propriétaires d'un véhicule, et qui ont vu la facture de carburants exploser avec la hausse des prix du pétrole. Ce dispositif s'est toutefois révélé bien difficile à mettre en œuvre, à tel point que le gouvernement a préféré y renoncer, optant pour une solution plus large, et permettant aux ménages de régler des dépenses autres que le carburant. Vous souhaitez en savoir davantage sur la prime de 100 euros ? Linternaute.com répond à toutes vos questions. Consultez dès à présent notre dossier dédié : 

Peut-on régler des dépenses d'essence avec la prime de 100 euros ? 

Contrairement au chèque énergie, son utilisation n'est donc pas limitée à des factures bien précises. En clair, vous pouvez donc faire ce que vous souhaitez de la prime de 100 euros : régler des courses, votre loyer, vos factures d'énergie, vos dépenses d'essence... Le gouvernement souhaitait initialement créer un "chèque carburants", afin d'aider plus précisément les conducteurs affectés par la hausse des prix du pétrole. Ce dispositif s'est toutefois révélé bien difficile à mettre en œuvre. En effet, les services de l'Etat auraient été contraints de croiser plusieurs données, comme le revenu fiscal de référence des ménages (pour établir un plafond de revenus permettant d'y être éligible) et des critères de détention d'un véhicule - et de son utilisation. 

Le versement de la prime de 100 euros, c'est quand ? Date

La prime inflation a vocation à être versée entre le mois de décembre 2021 et février 2022. Aucune date précise n'a pu être avancée pour des raisons techniques. En effet, le versement devra être assuré par plusieurs canaux, en fonction de la situation du bénéficiaire. Voici le calendrier de versement envisagé par le gouvernement : 

  • Fin décembre 2021 : c'est l'échéance à laquelle les salariés recevront leur indemnité inflation, directement sur leur fiche de paie. L'employeur sera chargé du versement, avant d'être compensé par l'Etat dans un second temps. Les indépendants sont également concernés par cette échéance, tout comme les étudiants boursiers. 
  • Fin janvier 2022 : l'Etat procédera au versement de l'indemnité inflation pour les fonctionnaires, les demandeurs d'emploi, invalides, étudiants percevant les APL et bénéficiaires de minimas sociaux. 
  • Février 2022 : c'est à cette échéance que les retraités devraient recevoir l'indemnité inflation. 

Comment la prime de 100 euros est-elle calculée ?

Pour être éligible, vous devez gagner moins de 2 000 euros net par mois, soit 2 600 euros brut au titre du mois d'octobre 2021, que vous soyez fonctionnaire, salarié, indépendant ou retraité. A noter : ce plafond de 2 000 euros net correspond à votre rémunération avant prélèvement à la source. Sur la fiche de paie, il faudra donc simplement vérifier la ligne "net à payer avant impôt sur le revenu", au dessus de "net à payer". 

Attention : si vous êtes en contrat court (hors intérim), le versement de la prime de 100 euros n'est pas automatique "si le temps de travail cumulé chez un même employeur est inférieur à 20h", avertit le gouvernement dans son dossier de presse. "Il supposera que le bénéficiaire se signale expressément auprès d'un de ses employeurs, préférentiellement celui avec lequel la relation de travail est toujours en cours, ou à défaut celui pour lequel ils ont effectué le plus d'heures durant le mois d'octobre". Quid des autres situations ? Linternaute.com vous les résume : 

  • Pour les retraités : vous touchez le minimum vieillesse (ASPA) ou le montant global de vos pensions (régime général, complémentaire, pension de réversion...) est inférieur à 2 000 euros net en octobre 2021. "L'appréciation des ressources se fera sur la base du montant des pensions de retraite de base et complémentaire (ex. AGIRC-ARRCO), y compris les pensions de réversion [du mois d'octobre 2021]", indique-t-on. 
  • Pour les indépendants : vous devez avoir été en activité en octobre 2021 et avoir déclaré aux Urssaf ou à la MSA un revenu d'activité inférieur à 2 000 euros net par mois "pour l'année 2020", indique-t-on. "Le revenu net retenu est celui calculé lors de la déclaration annuelle des revenus", rappelle-t-on. "En cas de création de l'activité sur la période janvier-octobre 2021, cette condition sera considérée comme satisfaite". 
  • Pour les autoentrepreneurs : votre chiffre d'affaires doit être au moins égal à 900 euros entre le 1er janvier 2021 et le 30 septembre 2021. "Ce montant devra par ailleurs correspondre à un revenu moyen de 2 000 euros net par mois sur la période, ce qui correspond, compte tenu de l'application des abattements fiscaux selon la nature de leur activité, à un chiffre d'affaires mensuel moyen de : 4 000 € pour les artisans ; 6 897 € pour les commerçants ; 3 030 € pour les professions libérales", complète-t-on dans le dossier de presse. 
  • Pour les demandeurs d'emploi : vous ne devez pas être en activité et votre allocation doit être inférieure à 2 000 euros net. 

Dans quels cas la CAF va-t-elle verser la prime de 100 euros ?

La Caisse des allocations familiales va être chargée du versement de la prime de 100 euros dans plusieurs cas de figure. Linternaute.com vous les résume : 

  • Les étudiants qui perçoivent les APL
  • Les bénéficiaires de l'AAH
  • Les allocataires du RSA
  • Les salariés en congé parental d'éducation à temps complet
  • Les bénéficiaires de la prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE)

Pour rappel, il n'y aucune démarche à effectuer si vous êtes concerné auprès de votre caisse des allocations familiales, puisque le versement sera effectué de manière automatique. 

La prime de 100 euros, pour qui ? 

Annoncée par le gouvernement le mois dernier, elle s'adresse aux classes moyennes, et ce, quel que soit leur statut : 

  • Salariés du secteur privé
  • Fonctionnaires
  • Etudiants boursiers et étudiants percevant les APL. A noter : les étudiants boursiers doivent recevoir un courriel du Crous afin de faire part de leur situation personnelle. "Merci de prêter attention à vos spams !", avertit le Crous sur Twitter. "Seuls les boursiers ayant reçu la mensualité de bourse d'octobre recevront l'indemnité inflation dès décembre et ont donc reçu un mail. Pour les autres étudiants boursiers, le paiement aura lieu en janvier, date à laquelle nous procéderons à une nouvelle enquête par mail".
  • Retraités et seniors touchant l'ASPA
  • Les indépendants et autoentrepreneurs
  • Les demandeurs d'emploi
  • Les bénéficiaires de minimas sociaux (RSA, AAH...)

La prime de 100 euros est accordée à titre individuel. Autrement dit, la composition du foyer n'est pas prise en compte pour déterminer l'éligibilité à l'indemnité inflation. Ainsi, un couple peut percevoir jusqu'à 200 euros, soit 100 euros chacun ou seulement 100 euros si seul un des conjoints respectent les conditions de revenus (lire plus bas). Au total, 38 millions de Français vont bénéficier du chèque inflation 100 euros. Mais qui est concerné ? Pour déterminer l'éligibilité à l'indemnité inflation, le gouvernement a déterminé un plafond : sont donc concernés les Français qui gagnent moins de 2 000 euros net par mois - avant application du prélèvement à la source -, et ce, quels que soient leur statut et leur profession. Pour déterminer le salaire de référence, l'exécutif a retenu le mois d'octobre 2021.