Les régimes de retraite complémentaire ont déjà fait leur révolution

Au 1er janvier 2019, Agirc et Arrco ne formeront plus qu'un seul régime. © Cacaroot/stock.adobe.com
Au 1er janvier 2019, les régimes de retraite complémentaire des salariés du privé Agirc et Arrco fusionnent. Objectif : donner une meilleure solidité financière et une plus grande lisibilité à ce régime de retraite géré à parité par les représentants patronaux et syndicaux. Cette fusion implique des efforts de la part des salariés. Les salariés nés à partir de 1957 et qui remplissent les conditions de cotisation se verront appliquer un malus de 10% sur leur retraite complémentaire pendant 3 ans s'ils liquident leur retraite avant l'âge pivot de 63 ans. L'idée est d'inciter les salariés à partir plus tard à la retraite pour réduire le déficit du régime.
Suggestions de contenus