Mort de Juice WRLD : les causes du décès du rappeur révélées

Mort de Juice WRLD : les causes du décès du rappeur révélées Juice WRLD - Dimanche 8 décembre, le rappeur de 21 ans Juice Wrld avait été pris de convulsions à l'aéroport Midway de Chicago, avant de mourir à l'hôpital.

[Mis à jour le 23 janvier 2020 à 11h49] Après des semaines de flou, le rapport d'autopsie de Juice Wlrd, mort le 8 décembre dernier, a été rendu public. Le rappeur de 21 ans est mort des suites d'une overdose accidentelle d'opiacés. " La cause de la mort est accidentelle. Jarad Higgins (le vrai nom de Juice Wrld ndlr.) est mort des suites d'une intoxication à l'oxycodone et à la codéine", ont déclaré les services de médecine légale du comté de Cook, mercredi 22 janvier 2020. Il s'agit d'antalgiques puissants, apparentés à la morphine et l'héroïne.

Dimanche 8 décembre 2019, le jeune rappeur avait été pris de convulsions à l'aéroport Midway de Chicago, où son jet privé venait d'atterrir. Transporté à l'hôpital, son décès avait été constaté quelques heures plus tard. Depuis, les résultats de l'autopsie étaient attendus, même si la thèse de l'overdose avait été privilégiée par les enquêteurs. La mort de Juice Wrld avait suscité une vague d'émotion dans le monde entier.

Le flou autour de la mort de Juice Wrld

Il aura fallu attendre plus d'un mois avant de connaître les circonstances de la mort du rappeur Juice Wrld. Dimanche 8 décembre, on apprenait que le rappeur de 21 ans avait succombé à un malaise cardiaque, à l'aéroport international Midway de Chicago. Après s'être effondré sur le sol, il avait été transporté à l'hôpital, encore vivant, avant de mourir quelques instants plus tard. Au lendemain de son décès, une autopsie avait été réalisée, mais n'avait pas donné de résultats, poussant les services médicaux à faire des tests supplémentaires.

Parallèlement, on apprenait par la police en charge de l'enquête, relayée par les médias américains, que Juice Wrld était dans le giron des autorités depuis le 18 novembre. Ce jour-là, les forces de l'ordre avaient perquisitionné un jet privé de l'artiste. Dimanche 8 décembre, peu de temps avant de mourir, Juice Wrld a vu son avion privé une nouvelle fois fouillé par la douane. Selon la police, citée par le site TMZ, 30 kilogrammes de marijuana ont été découverts, ainsi que du sirop pour la toux à base de codéine et trois armes. À noter que, toujours selon le tabloïd, le rappeur aurait ingéré des "pilules inconnues" avant de mourir et qu'un antidote aux opioïdes lui aurait été administré, retardant sa mort quelques instants. Juice Wlrd, autant dans ses textes qu'en interview, évoquait régulièrement sa dépendance à certaines drogues, notamment au sirop contre la toux à base de codéine.

Juice Wrld et le rapport à la drogue

Le rappeur Juice WRLD évoquait régulièrement dans ses chansons sa consommation de drogues et d'antidépresseurs. Ce décès rappelle celui de Lil Peep, mort il y a tout juste deux ans à l'âge de 21 ans, comme Juice WRLD, des suites d'une overdose de fentanyl et de l'antidépresseur Xanax. Interscope Records, la maison de disque du jeune rappeur s'est ému de cette disparition, rappelant que "Juice a profondément marqué le monde en tellement peu de temps". "Il est bouleversant de perdre quelqu'un d'aussi gentil et que l'on porte autant dans nos coeurs", peut-on lire dans le communiqué publié par le label.

Parallèlement, l'ancienne petite-amie de Juice Wrld a fait quelques confidences à propos des addictions du rappeur, dans la presse américaine. Alexia Smith explique au Dailymail que le rappeur consommait quotidiennement de la drogue, allant jusqu'à prendre "trois pilules de Percocet (un antidouleur opiacé ndlr.) par jour et les mixait avec d'autres drogues". "Sept jours loin de moi, il finissait à l'hôpital. Sept jours après moi (après leur rupture), il s'est retrouvé hospitalisé après s'être effondré sur scène. Un an après moi, il est mort", ajoute celle qui affirme avoir tout fait pour l'éloigner de ses addictions.

Juice Wrld, et le succès de "Lucid Dreams"

Le titre "Lucid Dreams" aura exposé la carrière de Juice Wrld aux quatre coins de la planète. Sortie en mai 2018 par le label Interscope Records, il avait été mis en ligne l'année d'avant sur la plateforme de streaming SoundCloud, où la chanson a été écoutée plus de 2,5 millions de fois. Le clip de "Lucid Dreams", sorti quelques jours après le morceau, en mai 2018, accumule sur YouTube près de 400 millions de vues. C'est cette chanson qui a propulsé Juice Wrld sous les feux des projecteurs, faisant de lui l'un des artistes les plus prometteurs de sa génération. D'ailleurs, à titre posthume, le célèbre magazine américain Billboard a classé "Lucid Dreams" parmi les titres classiques.

L'hommage de Sting à Juice Wrld

"C'est une terrible perte". Dans les colonnes du célèbre magazine américain Billboard, Sting s'est exprimé sur la mort du rappeur Juice Wrld, à 21 ans, dimanche 8 décembre. "C'est une terrible perte pour le monde de la musique : une telle jeunesse avec tant de potentiel, un talent unique et précieux", commente le chanteur, qui pourtant, selon des rumeurs persistantes, accusait le jeune artiste de plagiat pour "Lucid Dreams", qui reprenait un sample (un échantillon) de son tube "Shape of My Heart", sorti en 1993.

"'Lucid Dreams' était mon interprétation préférée de toutes celles faites de 'Shape of My Heart' et elle résonnera encore pendant bien des années. Toutes mes sincères condoléances à sa famille", ajoute Sting dans l'article. Le chanteur britannique en a profité pour démentir les rumeurs qui disaient qu'il poursuivait Juice Wrld en justice pour plagia, dénonçant des ragots "simplement faux". Outre le chanteur, c'est la maman du rappeur, Carmella Wallace, qui a elle aussi pris la parole pour la première fois ce jeudi, revenant sur le lourd passif de son fils avec les drogues.

"Nous avons aimé Jarad (Jarad Anthony Higgins, le vrai nom de Juice Wrld ndlr.) de tout notre cœur et nous avons du mal à croire que notre temps avec lui a été écourté. Comme il le confiait souvent dans sa musique et à ses fans, Jarad luttait contre sa dépendance aux médicaments sur ordonnance. La toxicomanie ne connaît pas de frontières et son impact va bien au-delà de la personne qui la combat. Jarad était un fils, un frère, un petit-ami, un ami et bien plus encore pour tant de personnes qui voulaient plus que tout le voir vaincre son addiction", écrit la mère de Juice Wrld dans un communiqué partagé par TMZ. Et de conclure : "Nous espérons que les conversations qu'il avait entamées dans sa musique et son héritage aideront d'autres gens à gagner leurs combats, parce que c'est ce qu'il voulait plus que tout."