Le chimpanzé : le plus grand consommateur de médicaments

Le chimpanzé, comme d'autres singes, est capable d'automédication. © Kitch Bain / Fotolia

Comme les êtres humains, les chimpanzés ont des problèmes d'estomac lorsqu'ils consomment trop de toxines. Ce primate intelligent sait tirer les leçons de ses erreurs et sait se servir efficacement des plantes médicinales qu'il trouve sur son lieu de vie, en forêt. En Tanzanie par exemple, les chimpanzés souffrant de diarrhée mangent les feuilles de l'arbre aux feuilles amères, que les hommes utilisent d'ailleurs pour lutter contre le paludisme et la dysenterie. Les capucins quant à eux ont été observés en train de frotter leur fourrure avec des plantes âcres qui permettraient une meilleure cicatrisation. Le lémure macao enfin extrait du mille-pattes un produit insecticide dont il enduit sa fourrure.

Suggestions de contenus