Aragones et Henry, le "noir de merde"

En 2004, Thierry Henry se fait traiter de "noir de merde" par le sélectionneur espagnol. © L'Internaute Magazine

En octobre 2004, Luis Aragones, fraîchement nommé sélectionneur de la sélection espagnole, est filmé par une caméra de télévision dans une discussion animée avec son attaquant José Antonio Reyes. Il lui explique qu'il doit "montrer à ce noir de merde" de Thierry Henry, son coéquipier à Arsenal, que c'est lui "le meilleur". Une technique de motivation qui provoque un vrai tollé en Espagne et à l'étranger.

L'étonnant soutien d'Eto'o

Face au scandale, la fédération espagnole inflige à Aragones,  "pour le principe", une amende de 3000 euros. Lui, se défend de tout racisme et reçoit même le soutien de Samuel Eto'o, son ancien joueur à Majorque. Le Camerounais apporte un témoignage étonnant, expliquant qu'il n'était traité de "sale noir" que quand il ratait un match. "Je connais plus de Blancs de merde que de Noirs de merde", se contentera de répondre le coach espagnol.

Suggestions de contenus