Les montres de luxe des hommes politiques français

Les rapports qu’entretiennent les hommes politiques français avec les montres de luxe font couler de l’encre et suscitent la convoitise. Et pour cause ! De gauche ou de droite, ils possèdent à eux tous une collection à se damner. Alors, que portent nos hommes politiques ? Panorama 2013.

À la fois instruments de pouvoir, et symboles d’une obsession de la maîtrise du temps, les montres de luxe déclenchent une ferveur intense chez beaucoup d’hommes. Et chez les hommes politiques, cela se remarque d’autant plus qu’ils sont sous les feux des projecteurs et exposés plus que quiconque à la critique ; leurs faits et gestes étant sans cesse voués à l’interprétation.
Ce qui est certain c’est que parmi eux figurent amateurs et même passionnés d’horlogerie qui savourent à chaque instant le plaisir de porter le must de l’horlogerie, un savoir-faire né de la passion de certains hommes pour en faire rêver d’autres.

Les montres qu’on porte « à gauche »

Le Président a beau porter une montre « normale » (une Swatch) ; il faut dire qu’il est très peu imité. Du côté du gouvernement en place, c’est plutôt vers de belles montres de luxe qu’on s’oriente. Dans les budgets alloués par ces hommes de gauche à leurs montres de luxe, la palme revient sans aucun doute à Pierre Moscovici, qui avait annoncé la couleur dans un magazine horloger, déclarant avoir eu sa première Rolex à 20 ans.
On lui connaît une Blancpain, au moins une Jaeger-LeCoultre, une IWC, une Ulysse Nardin… On le devine donc fin connaisseur et peut être même investisseur : un placement révélateur pour  un ministre de l’économie ? Chez Manuel Valls, c’est du côté de Baume et Mercier qu’il faut lorgner. Arnaud  Montebourg quant à lui entretient sa préférence pour les montres Tissot.

Mais c’est du côté des précédents ministres que les plus belles montres ont été révélées…

Dominique Strauss-Kahn, par exemple, jongle entre une montre Rolex, une  montre Patek Philippe, mais porte aussi une Pasha de Cartier. Lionel Jospin lui, porte une belle montre JaegerLeCoultre Reverso. Et c’est Julien Dray, petit-fils d’horloger, dont on a beaucoup parlé qui représente le vrai collectionneur de « la bande ». Á son actif au moins une centaine de milliers d’euros de montres déclarés, et des modèles d’exception comme un chrono Patek Philippe, une montre Richard Mille, plusieurs Rolex, une FP Journe, etc. 

En effet, Jérôme Cahuzac  n’est plus vraiment dans la course depuis qu’il a déclaré volées ses montres Rolex, Jaeger-LeCoultre, Boucheron, Chaumet, Breitling…

Les montres qu’on porte  « à droite »

A droite, ils sont aussi nombreux à s’être offert ou fait offrir une belle montre de luxe, plus ou moins ouvertement, entre homologues par exemple (Jacques Chirac, a reçu en cadeau sa montre Rolex Datejust, de la part du roi Hassan).

Jean François Copé lui aussi est un fervent amateur de belles montres. Outre plusieurs modèles de montres Breitling, il possède également une montre Tag Heuer, une Rolex Daytona, une superbe Breguet, une Jaeger LeCoultre Master Control, et une Master Calendar, une IWC et une Bulgari. 

Autant dire que ses apparitions sont surveillées par les amateurs de belles montres et attendues au tournant par les journalistes qui avaient à l’époque alimenté la polémique.

François Fillion, avait lui aussi avait été controversé avec sa montre Rebellion Predator trois aiguilles qu’il arborait fièrement, en plus d’une JaegerLeCoultre Reverso et d’une belle Zenith.

Mais celui qui avait le plus déchaîné les passions avec ses montres de luxe portées de manière jugée ostentatoire, c’est bien Nicolas Sarkozy, avec sa montre Rolex. Tout le monde s’en souvient !

 L’ancien président avait ensuite essuyé les affres de la déclaration de Jacques Séguela, la désormais célèbre « Comment peut-on reprocher à un président d'avoir une Rolex. Enfin... tout le monde a une Rolex. Si à cinquante ans, on n'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie !"

Mais l’ancien Président ne porte pas que des Rolex, (Datejust et Daytona) : on lui connaît une belle collection composée de montres Cartier, Breitling (Navitimer), Pequignet (un chronographe Mooréa), Breguet (Réveil du tsar), renforcée par le fameux quantième perpétuel Patek Philippe 3940G en or blanc, offert par Carla Bruni en cadeau de fiançailles ou encore une Girard Perregaud 1966 Calendrier annuel. 

Les montres de luxe des hommes politiques français
Les montres de luxe des hommes politiques français

À la fois instruments de pouvoir, et symboles d’une obsession de la maîtrise du temps, les montres de luxe déclenchent une ferveur intense chez beaucoup d’hommes. Et chez les hommes politiques, cela se remarque d’autant plus qu’ils sont sous les...

Annonces Google