Ljubljana

10 mois de vie supplémentaires si la pollution diminuait à Ljubljana. © Michel FEUILLEPAIN / Galerie L'Internaute

La capitale slovène figure elle-aussi en tête des villes européennes les plus polluées. Son taux de particules fines dans l'air est estimé à 23,4PM2.5. Ses habitants pourraient vivre 10 mois de plus s'il était ramené à 10PM2.5.  Bien qu'elle ait mis en place des mesures pour améliorer sa qualité de l'air lors de son entrée dans l'Union européenne, la ville reste toujours la proie de particules fines particulièrement nuisibles à l'homme. Le but de l'étude est d'inciter les dirigeants à réduire les niveaux de soufre des carburants pour faire baisser les concentrations de dioxyde de soufre émis dans l'atmosphère.



Suggestions de contenus