Thomas Fabius : comment s'est-il offert un appartement à 7 millions d'euros ?

Thomas Fabius, le fils de Laurent Fabius, est dans le collimateur de la justice. L'homme a acheté un appartement à 7 millions d'euros grâce à un mystérieux garant, sans avoir bénéficié de donation ou d'héritage.

[Mis à jour le 2 mai 2013 à 10h55] Comment Thomas Fabius, 31 ans, a-t-il pu acheter un appartement d'une valeur de 7 millions d'euros, alors qu'il ne paie pas d'impôt sur le revenu ? C'est la question que soulève le magazine Le Point, qui révèle que le parquet de Paris a ouvert une enquête pour identifier dans quelles conditions le fils du ministre des Affaires étrangères a pu s'offrir un tel bien. Il s'agit selon le magazine d'un appartenant de 280 mètres carrés, situé dans un quartier chic de Paris, ayant auparavant appartenu au réalisateur Claude Zidi.

Un bien exceptionnel que seules de grandes fortunes peuvent s'offrir. Interrogé par Le Point, Thomas Fabius affirme avoir obtenu un emprunt bancaire l'an dernier pour financer cet achat, aidé par une "mystérieuse" garantie. "D'autres sources impliquées dans la vente évoquent des gains de jeu" ajoute le magazine. Laurent Fabius ne serait pas le "mystérieux garant" de son fils. Le jeune homme explique que c'est sa société TF Conseils qui se serait portée garante. Or, d'après Le Point, cette entreprise ne dégagerait que très peu de bénéfice - moins de 12 000 euros en 2011 - et les comptes ne laisseraient apparaître aucun salaire ni dividende.

Quoi qu'il en soit, la nouvelle tombe mal pour Laurent Fabius, qui a dû révéler il y a peu qu'il était le ministre le plus riche du gouvernement. Après le scandale Cahuzac et les injonctions, controversées, de François Hollande pour que les responsables politiques publient leur patrimoine, cet intérêt de la justice pour Thomas Fabius pourrait bien affecter le ministre, à l'heure où la "moralisation" devient un leitmotiv du président de la République.

Par ailleurs, comme si cette révélation n'était pas déjà assez polémique, il semble que la justice s'intéresse de près à cette acquisition parce que le fils du ministre a déjà par le passé été très maladroit, voire malhonnête, en manipulant d'importantes sommes d'argent qui lui ont été confiées.

Thomas Fabius, condamné en 2011 pour abus de confiance

Le fils de Laurent Fabius a été condamné par la justice en juin 2011 par le tribunal correctionnel de Paris, pour abus de confiance. Accusé par un investisseur d'avoir fait disparaître 90 000 euros, Thomas Fabius a reconnu avoir détourné cette somme d'argent. "Je devais trouver des partenaires financiers et présenter ce projet aux banques" avait-il alors expliqué, précisant que l'argent avait servi à sauver la société sans pouvoir concrétiser le projet d'investissement. Thomas Fabius comptait alors monter un projet de cartes à puce sécurisant les paiements à distance, qui n'a finalement pas abouti. Le fils du ministre, en présentant sa bonne foi devant la justice, avait alors comparu sur "reconnaissance préalable de culpabilité", dite de "plaider-coupable", ce qui lui a permis d'éviter le procès. Il a été condamné dans le cadre de cette procédure à 15 000 euros d'amende, dont 10 000 avec sursis, après négociation avec la partie civile qui a abandonné sa plainte.

Un achat suspect pour la justice

Les revenus de Thomas Fabius ne doivent pas être très élevés puisque l'homme ne paie pas d'impôt sur le revenu. Le Point précise qu'"à notre connaissance, Thomas Fabius n'a fait l'objet d'aucune enquête fiscale". Pour obtenir un prêt d'une banque afin de financer l'achat d'un tel bien, le fils de Laurent Fabius doit avoir de solides arguments. Son père est a la tête d'une fortune très conséquente. Le ministre des Affaires étrangères, qui appartient à une riche famille d'antiquaire, a dû publier officiellement son patrimoine : celui-ci s'élève à plus de 6,5 millions d'euros. Une somme qui fait de lui le plus riche des ministres du gouvernement, mais qui n'aurait même pas suffi pour acheter l'appartement de son fils...

Laurent Fabius est cependant un fin connaisseur de la fiscalité. Selon Le Monde, le ministre a judicieusement placé d'importantes sommes d'argent pour réduire son impôt sur la Fortune (ISF). Thomas Fabius aurait-il, lui aussi, une solide culture fiscale ? Avec aussi peu de revenus, l'achat d'un appartement de 7 millions d'euros exige sans doute plus qu'une remarquable force de conviction auprès des banquiers.

"Aucune donation ou héritage familial" 

Laurent Fabius a-t-il aidé son fils pour l'achat de cet appartement ? Le cabinet du ministre est clair : Laurent Fabius "n'est en rien concerné par les affaires de Thomas Fabius". Le Quai d'Orsay a par ailleurs fait savoir que Thomas Fabius n'avait bénéficié "d'aucune donation ou héritage familial". 

Les premières réactions commencent à se faire entendre. La ministre du Logement, cécile Duflot interpellée sur le plateau d'ITélé a botté en touche : "Je ne suis absolument pas au courant de cette histoire, [...] il y a un moment où il faut considérer que les responsables politiques sont responsables d'eux-mêmes. [...] On ne peut pas être responsable de sa famille" a-t-elle conclu.

thomas fabius appartement
Comment Thomas Fabius a-t-il pu acheter un appartement à 7 millions d'euros ? © JACQUES DEMARTHON - AFP

EN VIDEO : Les suspicions de la justice sur Thomas Fabius peuvent-elles entaché la réputation de son père, alors que François Hollande entend moraliser la vie publique ? Pour Najat Vallaud-Belkacem, la déclaration de patrimoine ne doit pas jeter l'opprobre sur les ministres :

Justice / Laurent Fabius