Ségolène Royal et la bravitude

En 2007, Ségolène Royal vise la présidence de la République. En campagne, ses bourdes et petites phrases ont souvent fait la une. Quand, pour sa campagne, la candidate PS se rend sur la Grande Muraille de Chine elle lâche : "Comme le disent les Chinois, qui n'est pas venu sur la Grande Muraille n'est pas un brave, et qui vient sur la Grande Muraille conquiert la bravitude". Buzz immédiat.
© INA
Suggestions de contenus