Le patrimoine d'Emmanuel Macron révélé

Le patrimoine d'Emmanuel Macron révélé Le patrimoine d'Emmanuel Macron a été dévoilé par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. On apprend notamment que le ministre de l'Economie dispose d'un appartement évalué à 935 000 euros et qu'il a gagné près de trois millions d'euros en deux ans.

La déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron a été publiée le mercredi 24 décembre. Dans ce document, signé le 24 octobre dernier par le ministre de l'Economie, on apprend que ce dernier a notamment gagné 2,884 millions d'euros entre 2009 et 2012, d'après un calcul effectué par l'AFP. Une somme à laquelle il faut ajouter 100 811 euros reçus durant les six mois qu'ils a passés à l'Elysée en 2012. Dans le détail, le ministre de l'Economie a gagné 997 596 euros en 2011 lorsqu'il travaillait comme associé au sein de la banque Rothschild. L'année suivante, avant sa nomination comme secrétaire adjoint de l'Elysée, il a empoché sensiblement la même somme : 990 817 euros.

Emmanuel Macron a investi dans la pierre : il possède un appartement de 83 mètres carrés (avec parking et terrasse), à Paris, acquis en juin 2007 à 890 000 euros. Pour se l'offrir, il a dû contracter un prêt bancaire de 600 000 euros sur vingt ans. Le bien est évalué à 935 000 euros, d'après une expertise d'octobre dernier. Le patron de Bercy déclare aussi deux autres emprunts conséquents : un de 350 000 euros contracté en 2011 sur 180 mois pour des "travaux de résidence secondaire" (mais il ne mentionne aucune résidence secondaire dans le document) et un autre, entre particuliers, de 550 000 euros sur 120 mois.

Le ministre déclare par ailleurs avoir 50 350 euros sur son compte courant et 52 467 euros dans un Plan d'épargne en actions (PEA). Il indique en outre posséder une action Lagardère (cotée à 21 990 euros lors de la signature du document) et 185 parts de fonds de placement dans une PME (31 936 euros). On découvre également que le ministre apprécie les cylindrées allemandes puisqu'il affirme posséder une Volkswagen Eos. Il a acheté le cabriolet d'occasion à 40 000 euros en 2005 et il en vaudrait aujourd'hui 6 000.

En vidéo - A la veille du réveillon de Noël, le ministre de l'Economie est allé à la rencontre des professionnels du marché de Rungis dans le Val-de-Marne.

Article le plus lu - Benalla : des excuses et quelques provocations ? › Voir les actualités

Annonces Google