François Hollande : un grave manque d'autorité avec... son chien

François Hollande : un grave manque d'autorité avec... son chien Le chien (ou plutôt la chienne) de François Hollande n'a pas seulement bondi sur une lectrice du Parisien venue rencontrer le président de la République. Il crée beaucoup de tracas à l'Elysée face à un maître qui manque d'autorité.

C'est L'Opinion qui rapporte cette anecdote plutôt instructive. Après un joli coup de com, François Hollande se désintéresserait totalement de Philae, la chienne qu'il a accueillie à l'Elysée lors des fêtes de fin d'années. Le journal prend appui sur la chute dont a été victime une lectrice du Parisien, venue interviewer le président de la République pour le quotidien sorti mercredi, après que Phiale lui ait littéralement sauté dessus. Rapporté par le Parisien, l'incident, certes infime, s'est terminé par un large sourire du chef de l'Etat, relevant la jeune étudiante victime du Labrador et ironisant sur le "drame" qui s'était produit.

Reste que selon L'Opinion, la jeune Philae donne bien du fil à retordre aux services de l'Elysée, face à un maître qui peine à taper du poing sur la table ou même à dire "non". Un peu comme quand il dirigeait le PS où, plus récemment, quand il fait face aux frondeurs de sa majorité... L'animal, offert par la Fédération des anciens combattants français de Montréal, a déjà fait quelques menus dégâts dans le palais présidentiel, entre les pipis sur les tapis et les apparitions dévastatrices dans les bureaux. Si bien qu'un dresseur canin a été appelé à l'Elysée pour assurer son éducation et que Philae est désormais cantonnée aux appartements privés du chef de l'Etat. "François est souvent absent, il ne peut pas s'en occuper", souffle un conseiller aux journalistes de L'Opinion. On le comprend.

Article le plus lu - Zemmour : nouvelle polémique sur la guerre d'Algérie ? › Voir les actualités

Annonces Google