Jean Lassalle (Résistons!) : programme et biographie du candidat

PROGRAMME & BIOGRAPHIE - Avec ou sans enfants ?... Plus ou moins d'Europe ?... Marié ou célibataire ?... Découvrez le programme et la biographie de Jean Lassalle (Résistons!), candidat à l'élection présidentielle 2017.

[Mis à jour le 21 avril 2017 à 18h34] Le programme de Jean Lassalle, qui a eu 15 minutes pour convaincre les électeurs jeudi 20 avril en direct sur France 2, Franceinfo TV et France Inter alors qu'un attentat terroriste sur les Champs-Elysées (1 mort et 3 blessés) revendiqué par Daesh venait perturber l'émission, s'avère très proche d'autres petits candidats comme Jacques Cheminade et François Asselineau. Il propose ainsi principalement de libérer de la France de "l'oppression financière", imputable selon le candidat aux États européens et aux institutions financières internationales, afin de "nous débarrasser de cette barbarie, retrouver notre liberté d'entreprendre et de gérer nos services publics". 

Pour ce faire, Jean Lassalle ambitionne de séparer les activités bancaires dites spéculatives et les activités de crédit ou d'épargne, d'instaurer la taxe Tobin pour imposer l'ensemble des transactions financières, d'affecter un tiers des sommes récupérées sur l'évasion fiscale à réduire les taux d'imposition, en premier pour les classes moyennes et les familles, et enfin de réaliser un "audit citoyen" sur la dette publique. 

Programme de Jean Lassalle : les principales propositions

  • S'en prendre à la classe politique, qui a fait de ses mandats une "profession". 
  • Mettre fin à l'exploitation du pétrole, qui a mené la France à des "guerres indignes d'un pays civilisé".
  • Réorienter l'Europe vers une "société du partage et de la justice sociale" à travers une "meilleure répartition des richesses".
  • Sortir l'Europe de l'Otan.
  •  Se doter la France d'une "quatrième armée" destinée à lutter contre la cybercriminalité.
  •  Retirer les troupes françaises des théâtres d'opérations extérieures.
  • Instauration dès l'école primaire d'un cours d'instruction de "civilisation et culture européennes", avec l'objectif de faire émerger une "identité européenne" sur le Vieux continent.
  • Détruire "la dictature de la spéculation".
  •  Investir massivement dans les énergies renouvelables et la recherche fondamentale.
  • Renouer avec la mer et les outre-mer.

Pour lire l'intégralité du programme de Jean Lassalle, cliquez ici.

Lutte contre le terrorisme : se focaliser sur les banlieues françaises 

Au lendemain de l'attentat mortel sur les Champs-Elysées perpétré jeudi 20 avril au nom de Daesh, et alors qu'un attentat terroriste à l'encontre des candidats de la présidentielle 2017 - probablement François Fillon (LR)- a été déjoué mardi 18 avril, Jean Lassalle s'est exprimé sur la question de la lutte contre le terrorisme. En ce qui concerne le terrorisme séparatiste ou d'indépendance, symbolisé par des groupes tels que l'ETA au Pays basque ou encore le FLNC en Corse, le leader du mouvement Résistons! pense notamment que l'Etat français doit, pour arriver à négocier un processus de paix avec ce type de groupes, opérer un rapprochement avec leurs membres au lieu de rester dans son actuelle position de retrait sur la question. Jean Lassalle estime qu'il est normal que les processus de paix prennent du temps, et qu'ils doivent se construire via l'échange et la discussion.  

Même position concernant la menace terroriste islamiste qui pèse sur la France : s'il accède à l'Elysée, la solution passera par une "initiative diplomatique" de la France, c'est-à-dire le retrait de notre armée du Proche-Orient. Le candidat à la présidentielle 2017 estime également que la lutte contre le terrorisme islamiste passe par un "énorme travail" à faire au sein des banlieues françaises (considérées comme socialement défavorisées, NDLR), qui constitueraient selon lui un terreau propice à la radicalisation. Jean Lassalle a ainsi expliqué lors du grand débat présidentiel du 4 avril que pour lui, ce genre de crime prenait aussi racine "dans les banlieues que j'ai visitées, notamment entre 1 heure et 5 heures du matin. Il y a parmi nous des enfants en France, qui sont nés en France, et qui veulent mettre un terme à notre civilisation". 

Biographie de Jean Lassalle

C'est un "petit" candidat surprise, que l'on n'attendait pas à cette élection présidentielle 2017. Jean Lassalle, qui fait campagne à la tête du mouvement Résistons !, est un Béarnais pure souche de 61 ans, né à Lourdios-Ichère dans les Pyrénées-Atlantiques le 3 mai 1955. Il est issu d'une famille de bergers transhumants, dont l'exploitation à flanc de montagne est aujourd'hui encore tenue par son frère. Avant de se lancer en politique, il fait des études de technicien agricole spécialisées dans l'hydraulique et l'aménagement du territoire, et crée un cabinet de conseil. Marié depuis 1987, il a quatre enfant et est notamment le père de Thibault Lassalle, rugbyman professionnel du SU Oyonnax.

Bravache, atypique, réputé pour sa gouaille, pour ses coups de gueule et ses coups de com' (marche de 5 000 kilomètres à la rencontre des Français en 2013 ; chant béarnais dans l'hémicycle de l'Assemblée ; grève de la faim en 2006 dans la salle des Quatre Colonnes pour protester contre la délocalisation d'une usine...), il a pour devise une phrase que lui répétait souvent son père : "Quand tu as pris une décision, ne fais jamais marche arrière". Fidèle à ce mantra, il n'a pas hésité à se rendre seul à Damas en janvier 2017 pour y rencontrer le dictateur syrien Bachar al-Assad, afin de prouver qu'il peut réellement peser dans cette campagne. En interview, il estime même pouvoir obtenir un résultat à la présidentielle synonyme de victoire. 

Il faut dire que bien qu'atypique, on a ici à faire à un très vieux roublard de la politique. À 21 ans, Jean Lassalle devient l'un des plus jeunes maires de France, membre de l'UDF. Cinq ans plus tard, il est élu conseiller général du canton d'Accous et entre au conseil général des Pyrénées-Atlantiques comme benjamin. Parallèlement, il devient de 1994 à 2011 vice-président de l'Assemblée départementale, où il préside le comité départemental du tourisme. Il est également, durant dix ans président du parc national des Pyrénées. Il est, depuis 1994, à la tête de l'institution patrimoniale du Haut-Béarn. Toujours maire de Lourdios-Ichère, il est aussi, pendant dix ans, à la tête de l'association des maires des Pyrénées-Atlantiques. Il est également investi dans l'association départementale des élus de montagne, et depuis 2002 député des Pyrénées-Atlantiques élu dans la 4e circonscription.

Après son adhésion à l'UDF, Jean Lassalle se rapproche de François Bayrou, et participe activement à la campagne présidentielle de celui-ci en 2007. Il est dans la foulée élu député UDF-MoDem aux législatives de juin 2007. Il adhère au Mouvement démocrate (MoDem) dès le lancement officiel de celui-ci en novembre 2007 et en devient vice-président le 27 mars 2010. Mais à la surprise générale, il décide, en 2016, de voler de ses propres ailes depuis que son compatriote béarnais François Bayrou a, selon lui, pactisé avec Alain Juppé. Jean Lassalle revendique depuis son appartenance au centre, et obtient dès mars 2016 les 708 parrainages d'élus qui lui permettent d'être candidat de l'élection présidentielle 2017 sous la bannière du mouvement Résistons! .

Article le plus lu : Résultat présidentielle 2017 : dernières infos : voir les actualités

Présidentielles / Jean Lassalle

Annonces Google