Marion Maréchal-Le Pen enceinte : la députée FN, en colère, confirme sa grossesse

Marion Maréchal-Le Pen enceinte : la députée FN, en colère, confirme sa grossesse Le FN a indiqué par communiqué que Marion Maréchal-Le Pen engagerait des poursuites contre le journal d'extrême droite Minute, qui a révélé qu'elle était enceinte. Pourtant, la jeune femme a confirmé sa grossesse.

[Mise à jour le 2 mai à 14h19] C'est son grand-père Jean-Marie Le Pen qui a mis la puce à l'oreille des médias et en premier lieu de la presse d'extrême droite : lors d'un déplacement à Saint-Etienne il y a quelques jours, le patriarche du FN déclarait qu'à 86 ans, il n'était pas encore prêt à raccrocher les crampons. Jean-Marie Le Pen, qui repart pour une campagne pour les élections européennes cette année, a indiqué qu'il était "toujours au taf" car il aurait toujours "la foi". "Je le fais pour mes enfants, mes petits-enfants et peut-être bientôt mes arrière-petits-enfants", ajoutait un brin goguenard le fondateur du Front national. De quoi attirer la curiosité des curieux sur Marion Maréchal-Le Pen, sa petite fille et la nièce de Marine Le Pen. Parmi eux, le journal d'extrême droite Minute, en bisbille avec la famille Le Pen, a annoncé que la plus jeune élue de l'Assemblée nationale, née en 1989, attendait un heureux événement.

La députée du Vaucluse a depuis signifié son mécontentement. Dans un communiqué, le Front national a indiqué que la plus jeune représentante du clan Le Pen allait lancer une "procédure en violation de l'intimité de la vie privée". La grossesse n'est pas démentie, mais est considérée dans le communiqué comme "strictement confidentielle". Marion Maréchal Le Pen a depuis confirmé qu'elle attendait un enfant, sur la radio Sud radio, mardi 29 avril. "Je ne vous cache pas que je n'aurais pas réussi à le cacher très longtemps" a-t-elle lâché, après s'être indignée en direct de la une de Minutes : "C'est un grand scoop pour l'humanité, une femme enceinte !", assurant qu'elle ne retirerait pas sa plainte : "Je ne vois pas ce que cela a à faire dans la première page d'un journal, et cela a vocation à informer les suivants qui auraient envie de révéler encore des choses sur ma vie privée de s'abstenir !"

"Si ça peut me payer des vacances !"

"C'est une question de principe. J'ai toujours lutté conte la "peopolisation" de la vie politique française" a par ailleurs estimé la jeune députée du Vaucluse. Pour autant, lorsque le journaliste lui demande si sa plainte n'est pas "une façon de grapiller un peu d'argent, "comme de nombreuses personnalités", elle répond sans complexe : "Ce n'est pas l'objectif. Mais si ça peut me payer des vacances, pourquoi pas !"

Il faut dire que Marion Maréchal-Le Pen, rare élue FN de l'Hémicycle, attise depuis des mois l'attention des journalistes. Nouveau visage du parti frontiste à la jeunesse éclatante, désignée comme l'héritière politique d'une longue lignée, elle fait l'objet de nombreux articles biographiques depuis son élection en juin 2012.

"L'affaire" de la grossesse de Marion Maréchal Le Pen n'est d'ailleurs pas le premier scoop la concernant. Dernier scandale en date : les révélations selon lesquelles elle ne serait pas la fille de Samuel Maréchal, mais celle de Roger Auque, un journaliste avec lequel sa mère, Yann Le Pen, aurait eu une aventure à la fin des années 1980. Les dernières rumeurs ont donc de quoi alimenter une saga digne des meilleurs soaps américains.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google