Orelsan et les Victoires de la musique : les raisons de la colère

Orelsan et les Victoires de la musique : les raisons de la colère Sacré aux Victoires de la Musique le 9 février dernier, Orelsan fait aujourd'hui l'objet d'une pétition qui vise à lui retirer les prix qu'il a reçus. La raison ? Les paroles de certaines de ses anciennes chansons font polémiques.

Vendredi 9 février, Orelsan a triomphé lors des Victoires de la musique. Victoire de l'artiste masculin de l'année, Victoire du meilleur album de musiques urbaines pour "La fête est finie", Victoire du meilleur clip, le rappeur est le grand gagnant de cette 33e édition de l'événement. Cela n'a pas plu du tout à une certaine Céline Steinlaender, qui refuse qu'Orlsan conserve ses trophées. Elle a donc ressorti les paroles de La Saint Valentin, un vieux morceau du rappeur dont les paroles ont fait polémiques, pour réclamer la restitution des prix obtenus par Orelsan. Sur le site change.org, sa pétition, créée le 11 février, a obtenu plus de 26 000 signatures, ce mercredi 14 février à 15h40. À noter que toutes les signatures ne sont pas du soutien, certains internautes ont signé pour pouvoir laisser un commentaire en faveur du rappeur et critiquer cette pétition.

"Outre le fait que des artistes étaient 100 fois plus méritants sur le plan purement artistique, ce qui est beaucoup plus grave, et n'est pas acceptable, ce sont certains propos lus et entendus dans ses 'chansons'", écrit l'auteure de la pétition. Elle va jusqu'à interpeller Françoise Nyssen, ministre de la Culture et lui demande de réagir. Céline Steinlaender souhaiterait qu'Orlsan soit destitué de ses trophées et même qu'il soit censuré. "Mais quel exemple est-ce pour les jeunes ?", écrit-elle avant d'ajouter : "Nous appelons tous les mouvements défendant les droits des femmes, et toutes les associations des droits de l'homme, à s'insurger contre le résultat de cette soirée, et demandons l'annulation pure et simple des prix reçus par cet individu qui devrait être tout simplement censuré." Pour appuyer ses propos, l'auteure de la pétition a également cité de larges extraits du morceau en question, datant de 2007 : "Ferme ta gueule ou tu vas t'faire Marie-Trintignier", "Viens bébé on va tester mes nouvelles MST !" peut-on entendre dans la chanson. Selon France 3, Céline Steinlaender comptabilise 23 pétitions sur son compte change.org. Après avoir défendu la cause animale, elle rencontre manifestement plus de succès en s'attaquant au rappeur.

Autour du même sujet

Annonces Google