Ben Johnson, encore positif

Rappelez-vous : Jeux olympiques d'été 1988 à Séoul, Ben Johnson, le sprinteur canadien, remporte le 100 m en devançant largement Carl Lewis et en établissant un nouveau record du monde. Quelques jours plus tard, il est reconnu coupable de dopage et est suspendu pendant deux ans.

Le Canadien essaie bien de revenir après cet arrêt forcé mais ne parvient pas à rivaliser avec les meilleurs. Pire, il est à nouveau contrôlé positif en 1933, ce qui sonne le glas de sa carrière : la Fédération internationale le bannit à vie.

Ben Johnson fera ensuite parler de lui en devenant notamment le préparateur physique personnel de Al-Saadi Khadafi, fils de Mouammar Khadafi et joueur éphémère du club italien de Pérouse.

Suggestions de contenus