Exploration du Ladakh - De Manali à Leh (3e jour du voyage)

Troisième jour de mon carnet de voyage de Manali à Leh au Ladakh. J'ai découvert cet itinéraire grandiose passant par les plus hautes routes du monde, dans le cadre de mon activité professionnelle dans le tourisme d'aventure en Inde et notamment au Ladakh. Cette chronique divisée en 4 partie d'une journée va vous faire vivre mon voyage et mes découvertes sur cette région incroyable qu'est le Ladakh, et sa ville principale Leh.

6h30- Départ de Sarchu

Après un petit déjeuner rapide, nous reprenons la route vers notre point de chutte Leh. Après avoir quitté Sarchu, nous nous dirigeons vers Gotta. En apercevant sur le bord de la route un paneau donnant une idée des distances et altitudes:

  • Brandy Nala : 21 km

  • Gatta Loops : 24 km

  • Lachulung La : 54 km (5065m)

  • Kangla Jal : 68 km (4878m)

  • Pang : 77 km

  • Karu : 210 km

  • Taklang La : 143 km (5336m)

  • Leh : 251 km (3260m)

  • Chumtang : 290 km (4054m)

  • Khardung La : 300 km (5602m)

Alors que nous progressons et laissons derrière nous les petites montagnes de Sarchu, nous avançons sur une petite route, près du precispisse. Il est eviron 7h00 et le soleil termine de se lever laissant de sublimes couleurs sur les faces et crêtes des montagnes. La route est plus agréable car le goudron est en meilleur état et la jeep ne tangue plus.

Les paysages faits de montagnes sont étranges. En regardant de plus prêt on pourrait imaginer d'immenses forteresses de pierres contrastants avec le bleu cobalt du ciel.

7h30- Gatta Loops

21 épingles à cheveux compliquent la route déjà sinueuse et ascendante grimpant jusqu'à 4250 mètres d'altitude. Nous grimpons toujours cette route sillonneuse, pour atteindre une altitude de 4666 mètres (à l'altimètre de la jeep). Toute cette portion de la route se trouve dans l'ombre des montagnes et le froid se fait immédiatement sentir, j'en profite alors pour fermer les fenêtres du 4x4. Une fois arrivé au sommet, le soleil réapparaît, cela nous réchauffe, c'est agréable.

8h30- Nakee La

Les drapeaux de prières multicolores commencent à apparaître alors que nous traversons le lit d'une rivière asséchée. Notre chauffeur nous explique qu'une nouvelle route plus large sera construite sous peu ici remplaçant les graviers et cailloux sur lesquels notre jeep dérape pour progresser.

9h00- lachulung La (5060m)

Je n'avais jamais passé la barre des 5000 mètres auparavant, c'est désormais chose faite ! L'air est frais et le paysage sublime, minéral, pure, bleu et beige. Les drapeaux de prières sont désormais communs depuis 1h, souvent attachés aux bornes kilométriques jaunes ça et là. La route couverte de gravier, crisse sous nos pneus et des dunes de sables gigantesques semblent se déverser peu à peu sur la chaussée poussée par les vents. Ces montagnes de sables sont une particularité unique du Ladakh.

J'avais voyagé quelques années de cela aux états unis et je retrouve quelques similitudes dans les paysages de rock canyon et ceux qui s'offrent à mes yeux. Quelle terre incroyable !


En prenant les notes que vous lisez actuellement dans mon carnet de route, j'ai le sentiment de progresser vers l'infini e l'inconnu car la vue ne donne que sur des montages, laissant les unes après les autres place à d'autres montagnes jusque là invisibles. Apparaissant et disparaissant comme les pages que je tourne pour vous compter ce voyage …

Nous traversons une petite rivière en jeep, notre chauffeur est très concentré dosant à la perfection l'accélérateur et le frein pour progresser sans se retrouver coincés. Nous sommes à 4878m.

10h45- Pang (4634m)

Pang est un point de ravitaillement et de contrôle, fait de nombreuses tentes et ou il est possible de dormir pour 20 roupies. Nous ne nous arrêtons pas.

11h20- Morri Plains

Nous arrivons à présent dans les plaines de Morri. Le paysage est à couper le souffle. La plaine s'étend à perte de vue uniquement limitée par les montagnes lointaines. Je m'arrête pour prendre quelques photos, puis nous continuons notre voyage.

12h30- En chemin vers Tso Kar (4530m)

L'arrivée vers Tso Kar est impossible à rater, Tso Kar est siganlé par un grand panneau vert foncé placé sur côté droit de la route. Tso Kar est aussi appelé le « Lac Blanc » pour ses dépôts de sel, autour de l'eau turquoise. L'eau est si salée, que les tribus environnantes le ramasse et le vendent à travers tout le Ladakh et le Kashmir. Une petite tribu à d'ailleurs établit son campement tout prêt du lac dans des tentes. J'aperçois soudent un petit troupeau d'anes sauvages. Les ânes sauvages sont très présents dans cette région et il n'est pas rare d'en apercevoir, mais l'effet est tout de même saisissant, ils courent près du lac. Nous sommes en pleine nature.Nous décidons de poser notre campement à Tso Kar près du Lac. 


Annonces Google