Aïd el-Fitr 2021 : réunions familiales, rassemblements, qu'est-ce qui est autorisé ?

Chargement de votre vidéo
"Aïd el-Fitr 2021 : réunions familiales, rassemblements, qu'est-ce qui est autorisé ?"

Aïd el-Fitr 2021 : réunions familiales, rassemblements, qu'est-ce qui est autorisé ? AID 2021. Le ramadan s'est terminé mercredi 12 mai. Ce jeudi marque donc la célébration de l'Aïd el-Fitr pour les musulmans. Les réunions familiales restent autorisées, tout comme les prières, mais dans le respect des restrictions sanitaires.

[Mis à jour le 13 mai 2021 à 17h45] C'est la fin du ramadan pour les musulmans. Le dernier jour de jeûne a eu lieu mercredi 12 mai. Il est donc suivi par la "fête de la rupture", ou Aïd el-Fitr, ce jeudi 13 mai. Il s'agit d'un jour de célébration, de prières et de repas festifs en famille. Il est également de coutume de donner la zakat al-fitr, l'aumône. Habituellement, des stades, des gymnases et d'autres lieux publics sont alloués à des fidèles pour organiser des prières, mais cette année, compte-tenu de la situation sanitaire, tous les rassemblements sont interdits. Pour les réunions familiales, il est conseillé de respecter la limitation de six personnes par foyer. 
 

Le ministre de l'Intérieur a fait passer un message aux préfets : aucune tolérance ne sera accordée pour les rassemblements dans les lieux publics ou en plein air. De son côté, le Conseil français du culte musulman (CFCM), appelle les musulmans de France à "la vigilance". Les prières peuvent avoir lieu à la mosquée ou chez soi. Les mosquées doivent donc s'organiser pour célébrer l'Aïd el-Fitr, dans le contexte de pandémie, pour la deuxième année consécutive. Les services de prière doivent être espacés de minimum trente minutes pour "éviter que les fidèles se croisent et permettre aussi d'aérer les salles après chaque service de prière". Le CFCM demande également le respect des gestes barrières : port du masque, utilisation du gel hydroalcoolique, distanciation physique… À la maison, il est conseillé d'"éviter dans la mesure du possible les repas impliquant des personnes qui ne partagent pas le même foyer". Consultez les autres recommandations du CFCM pour l'Aïd el-Fitr en temps de Covid.

La fête de l'Aïd-el Fitr, une date scrutée par de nombreux musulmans

La fête de fin du jeûne du mois de ramadan revêt une importance capitale pour les musulmans pratiquants. Elle mêle partage, spiritualité, charité et denrées sucrées. La date de l'Aïd el-Fitr 1442H*-2021 fait donc l'objet de beaucoup d'attention parmi les croyants de l'islam. 

*Année en cours dans le calendrier hégirien 

La décision de la "Nuit du doute", alias de l' "annonce" de fin du ramadan, est prise après un processus bien particulier : il s'agit, à partir de 18h30 ce soir-là, de sonder la possibilité d'apercevoir ou non la nouvelle lune au 29ème jour du mois de Ramadhan.

Aïd el-Fitr et covid : les recommandations du CFCM

Dans un communiqué daté du 9 mai, le Conseil français du culte musulman recommande pour la fête de l'Aïd el-Fitr, "Compte tenu de l'aspect communautaire et festif de l'évènement ponctué par des prières collectives, de rencontres familiales et entre amis" : 

Pour la prière de l'Aïd el-Fitr (lorsqu'elle est organisée dans une mosquée) : 

  • "organiser plusieurs services de prière et les espacer d'au moins 30 minutes pour éviter que les fidèles se croisent et permettre aussi d'aérer les salles après chaque service de prière. Le premier service peut intervenir dès 20 minutes après le lever du soleil".
  • "Le port du masque, l'utilisation du gel hydroalcoolique à l'entrée, le respect de la distanciation physique et l'usage de tapis individuelles de prière, éviter les accolades et les embrassades, etc, sont autant de gestes à maintenir tout au long de cette journée de l'Aïd. Les mosquées qui ne sont pas dans la capacité de respecter ces mesures doivent inviter les fidèles à prier chez-eux".
  • "Une personne présentant des symptômes de Covid19 ou une vulnérabilité ou une comorbidité doit éviter de se rendre à la mosquée".
  • "La sortie progressive du confinement qui commence le 19 mai 2021 ne prévoit pas d'assouplissement pour les rassemblements avant le 9 juin 2021, en dehors de ce qui est accordé aux lieux de culte. Les municipalités ne peuvent donc pas mettre à la disposition des musulmans des espaces de prière. Le CFCM saisit cette occasion pour exprimer toute sa reconnaissance aux municipalités qui avaient l'intention de le faire".

Concernant les rencontres familiales : 

  •  "Éviter dans la mesure du possible les repas impliquant des personnes qui ne partagent pas le même foyer ou prendre les mesures qui permettent de se protéger mutuellement. En particulier, il faut éviter les accolades et les embrassades".
  • "Pour les rencontres en plein air, il faut respecter la jauge de moins de 6 personnes ainsi que les gestes barrière".

Quelle date exacte pour l'Aïd el-Fitr 2021 ?

La date de l'Aïd el-Fitr 2021 a été officiellement confirmée par la Commission religieuse réunie à la Grande mosquée de Paris mardi 11 mai : il s'agit du jeudi 13 mai. Cette commission a pour habitude de se réunir pour la "nuit du doute" d'observation lunaire à la fin du mois de ramadan. Si elle prend acte de la possibilité d'observer le croissant de nouvelle lune dans le ciel avant le lendemain, l'Aïd el-Fitr aura lieu le lendemain. Dans le cas contraire, la célébration se tient un jour plus tard. 

Le 1er avril dernier, dans un communiqué, la date du dernier jour du ramadan avait déjà été officialisée au mercredi 12 mai par la principale instance représentative de l'islam en France, le CFCM. Et il ne s'agissait pas d'un "Poisson d'avril", mais bien d'une annonce faite "Conformément aux données scientifiques et à la décision du CFCM de mai 2013 sur l'utilisation du calcul [astronomique, ndlr] pour déterminer le calendrier lunaire", avait précisé l'instance dans son communiqué. Une date officielle de fin de ramadan confirmée à l'issue de la "nuit du doute" d'observation lunaire organisée par une coordination dissidente du CFCM au soir du 29e jour du mois de ramadan. L'objectif : confirmer de façon traditionnelle la date de fin du ramadan, et, de facto, celle de l'Aïd el-Fitr, qui célèbre la rupture du jeûne le lendemain

Dans le calendrier "hégirien", nom du calendrier lunaire musulman, le jeûne du ramadan dure un mois lunaire complet. Ce mois lunaire peut toutefois s'étaler sur 29 ou 30 jours. Les calculs astronomiques donnaient d'ores et déjà cette année comme date indicative d'Aïd el Fitr, fête de fin du ramadan, celle du jeudi 13 mai 2021.

Pour les fédérations dissidentes du CFCM et la Grande mosquée, ainsi que pour toute une partie des croyants (il y a deux écoles), la date de fin du ramadan ne peut en effet être confirmée qu'à l'issue d'une "Nuit du doute" traditionnellement dédiée à l'observation du croissant de Lune. D'habitude, c'est le CFCM (Conseil français du culte musulman) qui officialise le jour J, après consultation des données astronomiques, la date de l'Aïd el-Fitr, via un communiqué publié sur le compte Twitter de la Grande mosquée de Paris. Suite aux dissenssions qui agitent le CFCM, l'instance n'a toutefois pas été conviée à la Grande Mosquée de Paris pour les annonces des dates de début et de fin du ramadan, pourtant également basées sur les données astronomiques.

À quoi correspond exactement la date de l'Aïd el-Fitr ?

L'Aïd el-Fitr marque la fin du ramadan : sa date est en réalité celle du premier du mois suivant celui du ramadan. Ladite date est déterminée par la traditionnelle observation lunaire de la "Nuit du doute" / "Nuit de l'annonce", comme c'est le cas pour chaque fin de mois du calendrier lunaire musulman.

C'est la Grande mosquée de Paris qui abrite les observations lunaires de début et de fin du mois du ramadan. Si un croissant de Lune est observé, alors la fin du ramadan intervient le soir-même. Dans le cas contraire, il faut attendre un jour de plus.

Qu'est-ce que l'Aïd el-Fitr ?

Egalement nommé "Aïd el-Seghir", l'Aïd el-Fitr signifie alors "petite fête" en français ("Fitr" signifiant "se nourrir, déjeuner" en arabe). Fête du pardon et de la paix, elle peut durer jusqu'à trois jours. La tradition veut qu'à cette occasion, le pratiquant s'acquitte du zakat (l'aumône destinée aux plus démunis), qui représente le don de quatre fois le contenu de deux mains réunies de nourriture. Six jours de jeûne supplémentaires sont traditionnellement pratiqués après la "fête de la rupture" qu'est l'Aïd el-Fitr : "les six jours de chawwal", du nom du mois qui suit celui de ramadan dans le calendrier "hégirien" (nom du calendrier musulman). 

Mais attention, la célébration de l'Aïd el-Fitr n'est pas "juste" un moyen de marquer la fin du jeûne du mois de ramadan. Elle symbolise également, pour les communautés musulmanes du monde entier, un grand moment de partage, de paix et de joie. Concrètement, la fête de l'Aïd el-Fitr est ainsi l'occasion, habituellement, de grands repas en famille, cadeaux, visites aux proches... Lors de la célébration, les musulmans s'échangent aussi mutuellement le voeu d' "Aïd Moubarak", "bonne fête de l'Aïd" en français. Enfin, l'Aïd el-Fitr est aussi appelée 'fête sucrée'. Elle fait donc aussi la part belle aux desserts, une fois la prière du matin accomplie. Ftour, zlabia, cornes de gazelles ou encore chebakia, sans oublier les dattes fourrées à la pâte d'amande... Toutes ces denrées seront dégustées pour cette célébration.

Quels sont les messages de bonne fête de l'Aïd el-Fitr ?

Comment souhaiter l'Aïd el-Fitr ? Le site spécialisé Assabile.com propose différentes formules aux musulmans et aux non-musulmans pour se souhaiter une bonne fête de l'Aïd el-Fitr à la fin du mois sacré de jeûne des fidèles. Voici une sélection de ces messages :

  • "Aïd Moubarak Saïd"
  • "Aïd Moubarak Saïd, que Dieu accepte votre jeûne et vos prières".
  • "Aïd Moubarak Saïd à vous et à toute votre famille, que Dieu vous bénisse et exauce vos vœux les plus chers".
  • "Aïd Moubarak, meilleurs vœux de santé et de bonheur".

Aspects religieux de l'Aïd el-Fitr : comment se déclinent "zakat al-Fitr" et prière ?

Avant la prière de l'Aïd, les musulmans doivent avoir donné la Zakât al-fitr, l'aumône de fin de ramadan. Celle-ci peut s'offrir en nourriture ou en argent pour les personnes dans le besoin. En effet, pour valider les efforts effectués lors du ramadan, chaque musulman croyant doit verser aux nécessiteux une aumône, en marque de solidarité. La "zakat al-Fitr" permet en effet à ceux qui sont dans le besoin de célébrer comme n'importe quel musulman la fête de l'Aïd, sans avoir à faire la manche ce jour-là. Récemment, les instances représentatives du culte musulman en France ont fixé le montant de cette aumône à 7 euros par personne. Le responsable de famille doit s'en acquitter en la versant pour chaque membre de famille dont il a la charge, enfants et bébés compris. Une famille de 5 personnes avec 3 enfants, même en bas âge, doit donc verser pour la fin de ce ramadan la somme de 35 euros, afin de "purifier" le jeûne.

La journée de l'Aïd el-Fitr est également spéciale de par sa prière matinale qui est spécifique. Selon le site spécialisé Al Kanz, cette prière matinale de l'Aïd el-Fitr a théoriquement lieu quand le soleil "s'élève au dessus de l'horizon de la longueur d'une lance" (soit environ trois mètres). Dans la pratique, les mosquées fixent elles-mêmes l'heure de la prière collective. L'Aïd el-Fitr est avant tout une journée importante sur le plan spirituel. Elle permet de revenir tirer les leçons de ce mois de jeûne, de faire le point sur les bonnes ou les mauvaises actions accomplies.