Ramadan 2023 : que sait-on déjà sur les dates de début et de fin ?

"Ramadan 2023 : que sait-on déjà sur les dates de début et de fin ?"

Ramadan 2023 : que sait-on déjà sur les dates de début et de fin ? RAMADAN 2023. Les dates astronomiques et donc théoriques de début et de fin du ramadan 2023 sont d'ores et déjà connues. Linternaute.com fait le point sur le mois de jeûne musulman.

[Mis à jour le 1er février 2023 à 11h35] Les calculs astronomiques désignent d'ores et déjà les dates théoriques suivantes de début et de fin du ramadan 2023 : jeudi 23 mars pour la date de début du ramadan et jeudi 20 avril pour la date de fin. Des dates encore à affiner et officialiser lors de la "Nuit du doute / de l'annonce", qui correspond au 29ème jour du mois du calendrier hégirien en cours. Celle-ci doit avoir lieu le mardi 21 mars prochain pour la date de début du ramadan et le jeudi 20 avril pour celle de fin du ramadan. La fête de l'Aïd el-Fitr, qui marque la rupture du jeûne, a quant à elle lieu au premier jour du mois suivant celui du ramadan. 

Des explications plus en détail sur les dates de début et de fin du ramadan 

Quelle est la définition du ramadan ?

Le quatrième pilier de l'islam est respecté par de nombreux musulmans pratiquants en France : selon l'Insee, 5 millions de croyants pratiquent le ramadan chaque année dans l'Hexagone. Dans le monde, c'est plus de 1,5 milliard de personnes qui sont concernées. Au cours du mois du ramadan, les musulmans pratiquants observent le jeûne entre l'aube et le coucher du soleil. Et comme l'année continue à avancer vers l'été, les journées se rallongent au fur et à mesure, rendant la privation de nourriture et de boisson de plus en plus éprouvante.

En France, comme dans plusieurs autres pays, la date de début du ramadan est annoncée par le Conseil français du culte musulman (CFCM) plusieurs mois à l'avance à partir des calculs astronomiques, puis confirmée par une commission théologique à à l'issue de l'observation lunaire de la "Nuit du doute", en fin de journée, à quelques jours du début du ramadan. Si un croissant est visible lors de cette soirée, appelée aussi "Nuit de l'annonce", alors le ramadan débute le lendemain, sinon, il commence le jour suivant. 

Quelle est la date du ramadan 2023 ? 

Du jeudi 23 mars pour la date de début, au jeudi 20 avril 2023 pour la date de fin. Il s'agit de la période d'ores et déjà indiquée par les calculs astronomiques en matière de dates du ramadan 2023. Associée à la Coordination composée des quatre Fédérations musulmanes (FFAIACA, GMP, MF et RMF), la Grande Mosquée de Paris lèvera le doute sur ce point lors de la "nuit du doute" d'observation lunaire, organisée au 29e jour du mois précédant le mois de ramadan.

Comment la date du ramadan est-elle fixée en France ?

Deux méthodes coexistent en France pour déterminer le début du mois de ramadan : l'observation lunaire traditionnelle et les calculs astronomiques. Dans un communiqué du 15 mars 2022, la Coordination des fédérations nationales musulmanes (FFAICA, GMP, MF et RMF) réunie à la Grande Mosquée de Paris, précise que ces deux méthodes sont "complémentaires". Elle ajoute sur ce point que lors de la "Nuit du doute", la "Commission théologique de la Coordination (...) prend en considération les résultats des travaux sur l'adoption du calcul scientifique et des données astronomiques universelles pour la détermination du début et de la fin du mois béni de Ramadan".

Le CFCM (Conseil français du culte musulman, la principale instance représentative de l'Islam en France), s'appuie, lui exclusivement sur les calculs astronomiques pour la détermination des dates du ramadan, et indique en général la date de début du mois de jeûne et la date des festivités de l'Aïd-el Fitr plusieurs semaines, voire mois à l'avance.          

Concernant la représentation des musulmans en France, un important changement a eu lieu en mars 2021, avec la scission entre le Conseil français du culte musulman, l'institution représentante de la confession musulmane en France et quatre de ses ex-fédérations musulmanes (les fameuses FFAIACA, GMP, MF et RMF). Depuis ce coup de tonnerre dans le ciel de l'Islam en France, le CFCM s'appuie de nouveau sur les données scientifiques pour officialiser les dates du ramadan, plusieurs semaines à l'avance. C'est aussi le modus operandi suivi par le Conseil théologique musulman de France (CTMF, une instance d'imams notamment proches des Frères musulmans, mais qui ne se substituent pas aux instances représentatives).

En quoi consiste concrètement la "Nuit du doute" ?

La méthode traditionnelle de la "Nuit du doute", basée sur l'observation lunaire, a lieu à la Grande mosquée de Paris. La décision prise à son issue dépend non seulement de l'observation du ciel, mais aussi des décisions prises par les autres pays musulmans qui se basent sur cette même observation lunaire. La mosquée de Paris rappelle sur son site "qu'un décalage d'une journée est possible. Ce jour de décalage est dû à l'observation ou non du croissant de lune qui marque le début de chacun des douze mois qui composent le calendrier lunaire sur lequel s'appuie l'Islam".

On ne connaît ainsi la date de début du mois de ramadan qu'au 29e jour du mois précédent le mois de ramadan, en l'occurrence au 29e jour du mois de chaabane (huitième mois du calendrier religieux musulman). Si le croissant de lune (hilal) est aperçu par les musulmans dans le ciel, le mois de ramadan débute dès le lendemain, sinon il débute le surlendemain. 

La détermination des dates exactes du ramadan fait toujours l'objet de débats portant en réalité sur l'adoption ou non du calendrier lunaire fixe, fondé sur le calcul scientifique. Il existe en effet un conflit d'opinion entre ceux qui considèrent qu'il faut absolument voir l'astre dans le ciel et ceux qui font confiance à la science astronomique. Les tenants de la méthode scientifique estiment que fixer à l'avance les dates de début et de fin du ramadan permet aux croyants d'organiser en amont leur abstinence, mais aussi les festivités du ramadan. Cela permettrait également d'unifier les dates du ramadan dans le monde entier.

Qu'est-ce que l'Aïd el-Fitr ?

La fête de l'Aïd el-Fitr est l'une des plus importante pour les musulmans pratiquants. Le mois de Chawwal (dixième mois du calendrier musulman) débute précisément avec la fête de fin du jeûne de l'Aïd El Fitr. Chaque année, la rupture du jeûne est célébrée à cette occasion par les musulmans, entre amis, familles et proches de la famille et marquée par une prière importante le matin. Lors des Aïd de ces dernières années, il a été recommandé par la Mosquée de Paris que la Zakat, c'est à dire l'aumône de la rupture du jeûne, soit de 7 euros.

En quoi consiste l'omra ? 

La omra constitue une forme de pèlerinage à la ville sainte de La Mecque (Arabie saoudite). A contrario du hajj, le grand pèlerinage, qui fait partie des cinq piliers de l'Islam, la omra n'est pas obligatoire. A noter également que si le hajj peut se faire uniquement lors du dernier mois de l'année musulmane, la omra est réalisable tout au long de l'année. Il est toutefois recommandé de la pratiquer pendant le mois de ramadan.