Augmentation des retraites : qui est concerné en janvier 2023 ?

"Augmentation des retraites : qui est concerné en janvier 2023 ?"

Augmentation des retraites : qui est concerné en janvier 2023 ? AUGMENTATION RETRAITE. Les pensions de retraites du régime général vont bénéficier d'une revalorisation dès l'an prochain. La troisième en un an.

[Mis à jour le 25 novembre 2022 à 11h12] 14 millions de séniors sont concernés par la nouvelle augmentation des pensions de retraites de base, le 1er janvier 2023. Cette hausse de +0,8% est la troisième en moins d'un an. Elle fait suite à la revalorisation des complémentaires Agirc-Arrco de 5,12% en novembre. Sont concernés : les allocataires de la CNAV (Caisse nationale d'assurance vieillesse), de la CNRACL (Caisse nationale des agents des collectivités locales), du SRE (Service des retraites de l'Etat) et de la CNAVPL (Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales). La retraite de droit propre, les pensions de réversion, les bénéficiaires de l'ASPA ainsi que l'ASI bénéficieront également de cette augmentation. 

Est-ce que les retraites complémentaires vont augmenter en cette fin d'année 2022 ?

Les règles en matière d'augmentation des retraites complémentaires (Agirc-Arrco par exemple) diffèrent de celles des retraites de base. Ces retraites complémentaires sont calculées à partir du nombre de points acquis au cours de la carrière, auquel on multiplie une valeur du point. Ensuite, les partenaires sociaux décident d'une éventuelle revalorisation de la valeur de ce point.

Pour tenter de compenser l'inflation galopante constatée ces derniers mois, les pensions de retraite complémentaires ont augmenté de 5,12% à partir du 1er novembre 2022. Cette hausse représente, pour une complémentaire de 700 euros /mois, un gain de 35 euros. La décision a été prise lors du Conseil d'administration de l'Agirc-Arrco, le 6 octobre dernier en présence des organisations patronales et syndicales. La valeur de service du point Agirc-Arrco a été pour sa part fixée à 1,3498 euros, contre 1,2841 euros auparavant. Le coût de ce dispositif est estimé à 4,5 milliards d'euros sur un an. Cette hausse a été décidée sur la base d'une évolution du salaire moyen de +4,82%, à laquelle s'ajoute un rattrapage de +0,1% au titre de l'inflation constatée en 2021, les partenaires sociaux ont décidé d'accorder au Conseil d'administration une marge de manœuvre supplémentaire de +0,2%, compatible avec la trajectoire financière du régime. 

Quand aura lieu la prochaine augmentation des retraites ? Calendrier

Après les hausses successives de 1% en janvier 2022, puis 4% en juillet dernier (+60 euros par mois pour une retraite de 1 200 euros), les pensions de retraites du régime de base connaîtront une nouvelle augmentation en janvier 2023.

La hausse se situera autour de 0,8%, comme inscrit dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale. Les complémentaires, elles, ont augmenté de 5,12% au 1er novembre. L'objectif pour le gouvernement étant d'indexer la hausse des retraites sur la hausse de l'inflation, mesurée à 6,2% en octobre sur un an, et qui devrait dépasser les 5,3% en moyenne sur l'ensemble de l'année 2022. Avec les augmentations successives, l'augmentation des retraites pourrait alors compenser l'inflation. Voici le calendrier complet : 

  • 9 septembre 2022 : hausse de 4% pour les retraites du régime de base 
  • 28 septembre 2022 : hausse de 4% pour les retraités de la fonction publique d'Etat
  • 29 septembre 2022 : hausse de 4% pour les retraités de la fonction publique hospitalière
  • 1er novembre 2022 : hausse de 5,12% pour les complémentaires Agirc-Arrco
  • 1er janvier 2023 : hausse de 0,8% pour les retraites du régime de base

Qui est concerné par la nouvelle augmentation des retraites de 0,8% en 2023 ?

A compter du 1er janvier 2023, les pensions de base connaîtront déjà leur troisième augmentation en un an. Cette fois, la hausse devrait atteindre 0,8%. Avec cette dernière, le gouvernement entend bien indexer les retraites sur l'inflation (plus de 5% en moyenne sur l'année 2022). Pour rappel, cette année, les retraites ont déjà grimpé de 1% en janvier, et de 4% en juillet. Cette nouvelle mesure en faveur du pouvoir d'achat concerne 14 millions de séniors. Les retraités concernés sont ceux affiliés à :

  • CNAV (caisse nationale d'assurance vieillesse)
  • CNRACL (caisse nationale des agents des collectivités locale)
  • SRE (service des retraites de l'État)
  • CNAVPL (caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales).

Cette augmentation des retraites concerne l'ensemble des régimes de base ! Autrement dit, la retraite de droit propre, les pensions de réversion, les bénéficiaires de l'ASPA ainsi que l'ASI.

La retraite des fonctionnaires va-t-elle augmenter cette année ?

La pension de retraite globale des fonctionnaires est constituée en majorité de la retraite de base. Un régime complémentaire, la "retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP)" existe également, mais n'est pas concerné par la revalorisations des pensions de retraites. La revalorisation des pensions de base de 4%, elle, dépend de la fonction publique dont vous relevez.

Pour les anciens agents de la fonction publique d'Etat, qui relèvent du SRE, la hausse est intervenue fin octobre (vous avez dû recevoir par exemple 20 euros pour juillet + 20 euros pour août + 20 euros pour septembre). Pour les agents des fonctions publiques hospitalières et des collectivités locales, relevant de la CNRACL, le versement rétroactif du 1er juillet et du mois d'août intervenait fin septembre, en même temps que la retraite augmentée de 4% correspondant au mois de septembre.