Manger, boire au volant

Fumer, comme toutes activites pouvant contraindre gestuellement le conducteur dans la bonne conduite de son vehicule, peut etre reprimende selon l'appreciation des forces de l'ordre. © Nicolas Le Boucher

En théorie, le fait de manger, de boire, de fumer, de porter des "tongs" en conduisant ou de conduire pieds nus, torse nu (...) ne sont pas des pratiques considérées comme répréhensibles par le code de la route.
En pratique, l'appréciation et l'interprétation du code de la route par les forces de l'ordre peuvent amener ces derniers à réprimer ces pratiques.

Article R412-6 du Code de la Route :
"tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l'apposition d'objets non transparents sur les vitres. Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions ci-dessus est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe."

Suggestions de contenus