Terminator Dark Fate : que vaut le sixième film ? Les critiques TERMINATOR 6 - En salles mercredi 23 octobre, Terminator : Dark Fate est la suite directe de Terminator 2, occultant les événements des autres films sortis depuis celui de 1991. Qu'en pensent les critiques ?

[Mis à jour le 23 octobre 2019 à 11h09] He's back.  Trente-cinq ans après la sortie du premier opus, la saga Terminator est de retour dans les salles obscures avec son sixième volet, Terminator : Dark Fate. L'intrigue suit les événements de Terminator 2 et efface toutes ses suites, pour renouer avec l'essence de la saga. Alors que Skynet a été éradiqué, une autre intelligence artificielle menace l'humanité dans le futur.  Celle-ci envoie un cyborg très développé dans le passé pour tuer Dani Ramos, ouvrière mexicaine de 21 ans, qui jouera un rôle majeur dans la Résistance contre les machines, quelques années plus tard. De son côté, les humains envoient Grace, une super-soldat génétiquement modifiée, pour protéger Dani. Elle sera aidée de Sarah Connor, qui continue d'arpenter le monde pour détruire les Terminators.

Les critiques sont relativement indulgentes avec ce sixième volet de Terminator, qui joue sur la fibre nostalgique des fans et l'essence de la saga. Dans Terminator : Dark Fate, c'est l'intrigue du premier volet qui est modernisée avec un trio 100% féminin.  Avec James Cameron aux commandes, Terminator 6 propose un nouveau divertissement aux scènes d'action impressionnantes : "amusant" note Le Journal du Dimanche, des "scènes d'action spectaculaires aux effets spéciaux toujours aussi dingue" relève de son côté le Parisien.  Pour Télé-loisirs, c'est "un retour aux sources spectaculaire" qui s'opère. Pour Télérama, c'est "un retour gagnant", "surtout assuré par un scénario qui respecte le principe simple et imparable des origines".

Terminator : Dark Fate remplit le cahier des charges des films d'action. Mais d'autres critiques ne s'en contentent pas, regrettant le scénario qui reprend simplement les fondamentaux des premiers opus de la franchise. "Rien de très nouveau dans le futur" pour l'Express, "si ce n'est une tendance girl power, quelques astuces (faciles) de scénario, un peu de mise en scène dans les séquences d'action". "Le film est bien en peine de susciter ce petit ébahissement devant des prodiges formels, préalable contractuel de la franchise" déplorent de leur côté Les Inrockuptibles. Pour l'Obs, Terminator 6 "n'est pas mauvais", mais "ni les chemises de bûcheron de la star ni les rides de Linda Hamilton ne suffisent à gripper cette machine à recycler aux scènes d'action sans âme, symptomatique de ce qu'est devenu le divertissement selon Hollywood". Terminator : Dark Fate réussira sans doute à séduire les nostalgiques de la franchise et à divertir les autres.

Vous avez Terminator : Dark Fate ? Donnez votre avis sur Linternaute.com

Les films dont il faut se souvenir avant de voir Terminator 6 

Les événements de Terminator : Dark Fate se déroulent vingt ans après Terminator 2 : Le jugement dernier sorti en 1991. James Cameron demande ainsi aux spectateurs d'oublier totalement les événements qui se sont déroulés après Terminator 2 : le Jugement dernier. Effacez donc de votre mémoire Terminator 3, Terminator Renaissance et Terminator Genysis avant de voir Terminator : Dark Fate. Seules les intrigues des deux premiers films comptent. Pour rappel, dans Terminator, Skynet avait envoyé un cyborg (aussi appelé T-800 ou Terminator) dans le passé afin d'éliminer Sarah Connor. Le but : empêcher la naissance de son fils. Dans le futur, une guerre fait rage entre les humains et les machines. John Connor va mener la Résistance humaine jusqu'à la victoire contre les machines, en 2029.  Toutefois, le T-800 échouera à tuer Sarah Connor, qui donnera naissance à son enfant.

Dans Terminator 2, Skynet va envoyer de nouveau un robot dans le futur, plus sophistiqué cette fois. Cette fois, la machine aura pour mission de tuer directement John Connor, devenu adolescent. Les humains envoient de leur côté un T-800, qui aura cette fois pour mission de protéger le futur leader de la Résistance. Sarah et John Connor finiront par découvrir que le soulèvement des machines prévu pour 1997 est la conséquence d'un projet, mené par l'entreprise Cyberdine. Ils vont en effet développer une puce électronique, qui sera in fine présente sur tous les robots Terminator et sur les ordinateurs contrôlés par Skynet.  Le T-800, John et Sarah décident d'infiltrer Cyberdine pour détruire les fichiers liés à ce projet. Après des courses-poursuites et des scènes de bataille, nos héros parviennent finalement à leur fin. Le T-800 doit toutefois se sacrifier pour détruire sa puce électronique. A la fin de Terminator 2, Skynet est définitivement éradiqué avant même de devenir autonome. La guerre qui devait avoir lieu en 1997 est évitée. C'est sur cette apparente victoire que débute Terminator : Dark Fate.

En savoir plus

Synopsis - Sarah Connor et son fils John ont éradiqué Skynet. Mais vingt ans plus tard, une autre menace robotique plane sur l'humanité : Dani Ramos est poursuivie par un Terminator dernière génération. Ce dernier a pour mission de tuer la jeune femme, qui aura un impact certain dans la guerre qui opposera plusieurs années plus tard les hommes aux machines. Grace, un soldat génétiquement modifiée venue du futur, a pour mission de la protéger. Elle recevra l'aide de Sarah Connor.

Terminator : Dark Fate - dans les sorties cinéma du 23 octobre 2019

Photos