Roméo Elvis : après ses excuses et le témoignage de son accusatrice, Lacoste se retire

Chargement de votre vidéo
"Roméo Elvis : après ses excuses et le témoignage de son accusatrice, Lacoste se retire"

Roméo Elvis : après ses excuses et le témoignage de son accusatrice, Lacoste se retire ROMEO ELVIS. Le 8 septembre dernier, Roméo Elvis a été accusé sur les réseaux sociaux d'agression sexuelle par une jeune femme. Retour sur l'affaire et ses conséquences.

[Mis à jour le 18 septembre 2020 à 13h03] Roméo Elvis ne sera plus le visage Printemps/été de Lacoste. Après Moha La Squale, la célèbre marque au crocodile a rompu son contrat avec le rappeur, ont appris nos confrères de 20 Minutes. Selon les informations du journal, il arrêter cette collaboration avec Roméo Elvis est pour la marque "d'une question éthique, morale". "Ce sont des valeurs qui ne correspondent plus avec l'image de Lacoste, que la marque ne peut pas cautionner", précise une source interne.

Le rappeur, qui n'a jamais caché son amour pour les crocodiles, son animal totem, collaborait avec la marque depuis octobre 2019. Il avait à l'époque lancé plusieurs appels du pied à Lacoste, jusqu'à obtenir cette fameuse collaboration. La fin de ce partenariat intervient plus d'une semaine après la révélation d'une accusation d'agression sexuelle contre l'artiste belge.

Le témoignage de l'accusatrice de Roméo Elvis

Plus d'une semaine après la révélation d'une accusation d'agression sexuelle à l'encontre de Roméo Elvis, la jeune femme à l'origine de l'affaire sort du silence. Dans les colonnes du magazine Streetpress, elle raconte ce qu'il se serait passé entre elle et le rappeur en mai 2019. La victime, fan de Roméo Elvis, explique s'être rendue dans une friperie de Bruxelles appartenant à des amis de l'artiste. Elle raconte avoir rencontré les deux vendeurs, puis Roméo Elvis lui-même. Tout se passe bien, jusqu'à ce qu'elle entre en cabine pour essayer des vêtements.

"Quand je re-rentre dans la cabine, je sens une présence derrière moi et je sens que c'est lui. Il entre avec moi dans la cabine et il ferme le rideau", raconte la jeune femme au média, assurant "ne pas avoir invité l'homme à la suivre." "Et là, il arrive avec ses mains sur ma poitrine. Le mec est grand, il est imposant. Il enlève ses mains et les met dans mon pantalon et sur mes fesses. Je lui dis : 'Tu fais quoi ?' Il a un déclic. Il arrête tout et sort. Comme s'il était en transe et qu'il venait de se réveiller", raconte-t-elle, affirmant que Roméo Elvis lui aurait demandé de "ne pas en parler à ses copines."

Depuis ce mois de mai 2019, l'étudiante raconte avoir échangé plusieurs fois avec le rappeur, par messages, que Streetpress a pu consulter. Elle lui écrit notamment : "Je ne veux pas gâcher ta vie. Je veux juste que tu réalises que ce que tu as fait, c'est vraiment quelque chose de mal. J'espère que tu ne feras plus jamais ce genre de chose à qui que ce soit." En août dernier, tous deux se sont d'ailleurs vus pour s'expliquer. La victime explique avoir révélé l'affaire pour "encourager d'autres femmes à parler". Après les messages postés sur son compte Instagram, rapidement supprimés, c'est une vague de cyber-harcèlement contre Angèle et Lena Simonne, la compagne de Roméo Elvis, que son témoignage a aussi déclenché, poussant le rappeur à s'expliquer.

Les excuses de Roméo Elvis

Après des heures de polémique sur les réseaux sociaux, Roméo Elvis a pris la parole sur son compte Instagram, mercredi 9 septembre en fin de journée. Accusé d'agression sexuelle par une internaute depuis la veille, le rappeur belge a reconnu les faits qui lui sont reprochés et présenté ses excuses pour un "geste" dont on ne savait encore rien de plus.

"Les réseaux s'enflamment et oui, j'ai pris conscience d'avoir utilisé mes mains de manière inappropriée sur quelqu'un, croyant répondre à une invitation qui n'en était pas une, et m'arrêtant dans les instants qui ont suivi dès que j'ai compris. Je regrette sincèrement ce geste et surtout, je réitère publiquement les excuses déjà exprimées de nombreuses fois en privé à la personne. Je suis le moins bien placé, mais je pense que ce qui est trop souvent vu comme un acte banal est une erreur à ne pas faire. Peu importe qui nous sommes. Je ne suis pas fier de cette situation et espère servir d'exemple à ne pas suivre."

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Romeo Elvis (@elvis.romeo) le

Angèle s'exprime sur l'affaire

Après la prise de parole de Roméo Elvis, c'est sa sœur Angèle qui a pris la parole sur les réseaux sociaux. Il faut dire que dès le début de la polémique, c'est à la chanteuse que les internautes ont demandé des comptes, comme si elle était la responsable des actes supposés de son frère. Une vague de harcèlement autour d'un nauséabond #balancetonfrere qui illustre une fois de plus le sexisme qui peut régner sur les réseaux sociaux, mais qui a donc poussé Angèle à prendre elle aussi la parole sur son compte Instagram.

"De la même façon que je me bats aux côtés des femmes et minorités négligées, je condamne les actes qui vont à l'encontre de mes principes", écrit la jeune chanteuse dans un message posté dans sa story Instagram. "C'est d'autant plus important qu'il s'agit d'un proche et heurtant de l'apprendre ainsi. Une prise de conscience globale est à venir et un changement des mentalités s'impose, encore, toujours et partout. C'est tout ce que je souhaite", ajoute Angèle.

Des messages postés sur les réseaux sociaux

Tout a commencé avec le court message d'une internaute, qui accuse le rappeur de l'avoir agressée. "Roméo Elvis m'a agressée sexuellement", écrit-elle d'abord sur Instagram, avant de partager plusieurs captures d'écran d'une conversation qu'elle affirme avoir eue avec Roméo Elvis. On découvre les propos suivants : "Je veux encore une fois m'excuser pour ce qui s'est passé c'était vraiment n'importe quoi. J'ai vraiment aucune explication, excuse j'étais juste une merde sur le coup. Et j'ai pris plusieurs semaines à essayer d'oublier ce geste stupide. Je veux juste encore une fois m'excuser pour ça. Et passer à autre chose définitivement j'ai vraiment honte et j'ai vraiment pas envie que ma copine apprenne ce truc vraiment."

Selon un autre message partagé par la même jeune personne, il aurait ajouté : "Je ne sais pas quoi te dire à part que j'ai vraiment honte et que c'est pas moi ça me ressemble pas j'étais dans un mauvais moment j'ai agis comme j'agis pas rien que d'y penser j'ai honte. Et je suis extrêmement embarrassé et peiné pour toi sincèrement je ne sais pas quoi te dire d'autre. Ton message me tombe dessus mais s'il a pu te faire du bien je peux que l'accepter je veux pas fuir la réalité du truc j'essaie juste d'oublier cette pulsion débile. Je suis profondément amoureux et je veux juste pas faire de mal à ma femme alors que je t'ai déjà fait quelque chose de pas bien. Si on se croise c'est moi qui aura le plus honte. Tu peux me croire."

Enfin, dans un dernier message partagé par l'internaute, Roméo Elvis assurerait : "Je voulais justement te dire que tu étais libre de faire ce que tu voulais à propos de tout ce qui s'était passé. J'ai décidé de tout dire à Léna (Simonne, sa compagne ndlr.) et de te laisser le choix d'en parler en public. Je comprends que ce qui se passe en ce moment te pousse à le faire. J'aurai été vers toi et je me suis excusé mais cela ne suffit probablement pas j'en suis conscient."

Roméo Elvis au cœur de #balancetonrappeur

Depuis quelques jours, c'est le hashtag qui fait parler sur Twitter : #balancetonrappeur. Le premier a avoir été épinglé par les internautes autour de ce mot clé est Moha La Squale, visé par trois plaintes pour "violences", "agression sexuelle" et "séquestration". Quelques heures après ces accusations, c'est Roméo Elvis qui devenait le sujet le plus commenté sur le réseau à l'oiseau bleu, après le court message posté par une internaute : "Roméo Elvis m'a agressée sexuellement" et les captures d'écran des messages.

Suite à la polémique, le chocolatier Galler, qui avait un partenariat avec le rappeur, a enlevé le nom de Roméo Elvis de son site internet. Le média belge RTBF rapporte en effet qu'à la place de la page web consacrée au chocolat "Croc'o – Roméo Elvis", on tombe désormais sur une page d'erreur où l'on peut lire "Oups ! Il semblerait qu'une erreur soit survenue". Un acte qui apparaît comme une manière pour la marque de garder ses distances avec les événements récents qui touchent le rappeur. La collaboration, prévue sur le long terme, pourrait donc se terminer. Le média rappelle qu'au début 2019, alors qu'il préparait la sortie de son album "Chocolat", le rappeur Roméo Elvis avait cherché un chocolatier pour faire fabriquer des chocolats à distribuer dans un cadre promotionnel.  Au-delà de la promo de l'album, le chocolatier Galler avait ressorti l'un de ses anciens produits, le "Croc'O" et l'avait rebaptisé "Croc'O Roméo Elvis".  

Qui est Lena Simonne, la compagne de Roméo Elvis ?

Dès les débuts du hashtag #Balancetonrappeur, elle s'est retrouvée au centre de la polémique : Lena Simonne a relayé sur ses réseaux sociaux les accusations à l'encontre de Moha La Squale. Désormais, c'est pour l'affaire autour de son compagnon, Roméo Elvis, qu'elle est épinglée sur les réseaux sociaux, où les internautes attendent une réaction de sa part.

Mannequin, influenceuse... Lena Simonne était connue bien avant sa relation avec le rappeur Roméo Elvis, qui a débutée en 2015. Originaire du sud de la France, la jeune femme née en 1997 a travaillé avec de grandes marques comme Nasty Gal, Etam, Rouje, Sézane, Chantelle ou Off-White. Très engagée, Lena Simonne partage régulièrement à ses milliers d'abonnés ses combats pour les SDF, les migrants ou les femmes.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Lena Simonne (@lena.simonne) le