Grimper les cols de montagne

Le Galibier est un col mythique pour tous les amoureux du cyclisme. Son versant nord, par le Télégraphe, est particulièrement difficile à gravir. © Rémi Blang

Vous rêvez de gravir les cols qui font la légende du Tour de France ? Suivez le guide.

Le col du Galibier

Le versant nord du Galibier est le plus connu et le plus ardu. On atteint le sommet en 2 temps. La première partie consiste à gravir le col du Télégraphe (1 566 m) : 12 km depuis Saint-Michel de Maurienne à 7,1 %.
Une halte à Valloire est conseillée pour se ravitailler avant d'attaquer la suite. Le 2e tronçon est long de 18 km, à 6,9 %. A certains endroits, la pente est à 12 %.
Après plus de 3h d'effort, vous serez récompensé par le magnifique panorama : la Meije, la barre des Écrins, le Pelvoux... Le sommet du col du Galibier marque la séparation entre Savoie et Hautes-Alpes.
C'est en 1911 que le Tour de France a franchi le Galibier pour la 1re fois.

Suggestions de contenus