Le palais de Dolmabahçe : fruit de la jalousie

Le palais de Dolmabahçe : fruit de la jalousie
Les portes du palais de Dolmabahçe sous la neige © Carole PAUSE / L'Internaute Magazine

Ce palais grandiose fut construit au XIXe siècle, juste après l'incendie de Péra qui fit disparaître toutes les ambassades étrangères à l'exception de celle de Venise. Lors de leurs reconstructions, tous les pays et notamment la France et la Russie, décidèrent d'édifier de très grandes demeures particulièrement majestueuses.

Le sultan qui habitait le vieux palais de Topkapi prit de jalousie envers ces nouveaux bâtiments décida d e faire édifier Dolmabahçe.

Posé sur les rives du Bosphore, le site est immense. On y dénombre 285 pièces toutes plus luxueuses les unes que les autres. Ainsi, la rampe de l'escalier centrale a été conçue... en cristal de Baccarat.

Ce palais grandiose fut construit au XIXe siècle, juste après l'incendie de Péra qui fit disparaître toutes les ambassades étrangères à l'exception de celle de Venise. Lors de leurs reconstructions, tous les pays et notamment la France et la Russie, décidèrent d'édifier de très grandes demeures particulièrement majestueuses. Le sultan qui habitait le vieux palais de Topkapi prit de jalousie envers ces nouveaux bâtiments décida d e faire édifier Dolmabahçe. Posé sur les rives du Bosphore, le site est immense. On y dénombre 285 pièces toutes plus luxueuses les unes que les autres. Ainsi, la rampe de l'escalier centrale a été conçue... en cristal de Baccarat.
©  Carole PAUSE / L'Internaute Magazine