Changement d'heure : c'est le dernier ? Date et mode d'emploi de l'heure d'hiver

"Changement d'heure : c'est le dernier ? Date et mode d'emploi de l'heure d'hiver"

Changement d'heure : c'est le dernier ? Date et mode d'emploi de l'heure d'hiver CHANGEMENT D' HEURE HIVER 2022. Le changement d'heure d'hiver à venir est-il le dernier ? Date et heure du passage à l'heure d'hiver, mode d'emploi... Linternaute.com vous aide à y voir plus clair.

[Mis à jour le 23 septembre 2022 à 18h10] Vous pouvez d'ores et déjà le noter dans votre agenda, il y aura bel et bien un changement d'heure en France l'hiver prochain, malgré les nombreux échos évoquant la suppression prochaine de cette mesure (consultez nos explications sur la fin du changement d'heure). Vous avez un stylo, une souris ou un smartphone en main ? La prochaine date de changement d'heure d'hiver à noter nous amène au dernier week-end d'octobre 2022. Le passage à l'heure d'hiver a plus précisément lieu dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre 2022. 

Comme chaque année, l'heure d'hiver implique de reculer artificiellement d'une heure en pleine nuit. Une sorte de bond vers le passé qui permet artificiellement d'obtenir une heure de sommeil en plus, mais apporte plus d'obscurité en fin de journée, à la veille d'Halloween. Le changement d'heure d'hiver diminue par ailleurs le décalage de la France avec l'heure solaire : cet écart passe de deux heures (GMT+2) lors de l'heure d'été à une heure (GMT+1) à l'heure d'hiver. 

Quelle est l'histoire du changement d'heure en France ? 

Le changement d'heure est en place en France métropolitaine depuis plus de 45 ans, soit 1976, avec un objectif clé : "économiser de l'électricité". Or l'efficacité du dispositif est depuis longtemps contestée et la mesure du double changement d'heure saisonnier, actuellement harmonisé au sein de l'UE, doit être prochainement abandonnée. La fin du changement d'heure a été décidée par le Parlement européen, mais la suppression de la mesure devrait encore se faire attendre. Repoussée par la crise sanitaire du Covid-19, la fin du changement d'heure ne pourra pas se réaliser avant l'horizon 2024.   

A quelle date et à quelle heure est fixé le changement d'heure d'hiver 2022 ?

Le changement d'heure d'hiver 2022 aura lieu dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre 2022, avec un recul de 3 à 2 heures du matin. Chaque année depuis 1976, la date du passage à l'heure d'hiver se situe ainsi fin octobre. Le changement d'heure nous fait plus précisément basculer dans l'heure d'hiver lors du dernier week-end (complet) d'octobre. 

Cette nuance de date crée facilement la confusion : en 2020, ce qui pouvait sembler être le dernier week-end d'octobre était ainsi, en réalité, à cheval sur novembre, ce qui avait, cette année-là, placé le changement d'heure sur le week-end précédent, celui des 24 et 25 octobre. L'année dernière, le changement d'heure avait en revanche eu lieu sur les tout derniers jours du mois, les 30 et 31 octobre.

Quand et comment s'effectue le passage à l'heure d'hiver ?

Lors du changement d'heure d'hiver, à 3 heures du matin, il faut toujours faire revenir les aiguilles de sa vieille montre ou de son horloge ancestrale en arrière d'une heure. A 3 heures du matin, la France entière repassera donc à 2 heures. Bien évidemment, les smartphones comme tous les appareils connectés passent à l'heure d'hiver automatiquement, sans qu'aucune intervention ne soit nécessaire. La manœuvre fait artificiellement gagner une heure de sommeil, mais perdre également une heure de luminosité naturelle en fin de journée, en plus du raccourcissement naturel et progressif des journées à l'approche du solstice d'hiver, en décembre.

Le changement d'heure saisonnier existe depuis plus de 45 ans et vise ainsi à économiser de l'énergie électrique en s'adaptant aux heures d'éclairage naturel. S'il est aujourd'hui appliqué par l'ensemble des Etats membres de l'UE et 70 pays au total, ce changement d'heure obligatoire est aussi vivement controversé depuis des années. Ses détracteurs pointent avant tout des gains énergétiques trop limités et des effets négatifs sur la santé, le sommeil et la sécurité routière. Plusieurs votes importants sur le changement d'heure ont déjà eu lieu et un processus est en cours pour mettre un terme à cette mesure.

Le changement d'heure va-t-il bientôt prendre fin ?

En février 2018, le Parlement européen a sondé les citoyens de l'UE au sujet du changement d'heure. Parmi les 4,6 millions d'Européens qui ont répondu, 84% se sont dits à l'époque pour la suppression de la mesure. Et lors d'une consultation organisée par l'Assemblée nationale en France début 2019, c'est également la fin du changement d'heure qui avait été largement plébiscitée, par 83,71% des Français. En mars 2019, le Parlement européen adoptait un projet à la majorité pour y mettre fin. Ledit projet de directive prévoyait une suppression du changement d'heure à dater de 2021. Pour ce faire, chaque Etat membre devait trancher entre l'heure d'hiver et l'heure d'été. Le Parlement européen avait d'ailleurs plaidé pour une coordination entre les Etats membres, et la Commission européenne pour que l'application des heures permanentes (d'hiver et d'été) dans les différents pays ne perturbe pas le fonctionnement du marché intérieur.

Une échéance avait même été fixée pour remiser le changement d'heure au placard : octobre 2021. La directive devait être adoptée par le Conseil à la fin 2020, puis transposée par les Etats membres, souligne le site officiel Vie Publique. Seulement, à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19, du Brexit, puis par la suite des bouleversements occasionnés par la guerre en Ukraine, sans oublier les hésitations des dirigeants européens, le texte en question sur la fin du changement d'heure n'est plus à l'ordre du jour "et ne devrait pas être discuté dans un avenir proche", conclut le site de l'administration française. La suppression de l'alternance entre heure d'hiver et heure d'été, et donc la fin du changement d'heure, n'est par conséquent pas pour tout de suite !

Lire aussi

L'harmonisation entre les Etats membres semble en effet périlleuse. L'Union européenne connaît trois fuseaux horaires aujourd'hui et une directive de l'UE suggère de laisser chaque Etat choisir de supprimer ou non le changement d'heure, pour ensuite passer soit à l'heure d'hiver soit à l'heure d'été permanente. Pour que le processus avance, il faut donc que les pays de l'Union européenne réussissent à harmoniser leur choix d'heure légale. Objectif : éviter l'effet patchwork de fuseaux horaires entre voisins. Or, comme l'a déploré l'eurodéputée EELV Karima Delli auprès de Sud Ouest l'année dernière, plusieurs États d'Europe du Sud ne se montrent "pas spécialement favorables à la fin du changement d'heure" à l'inverse de pays d'Europe du Nord, chacun ayant "son idée".

La directive de l'Union européenne actant la fin du changement d'heure a été validée par le Parlement européen en mars 2019, mais elle doit aussi l'être par le Conseil de l'Union européenne, qui unit les représentants des différents États membres de l'UE. Or le sujet n'a pas été mis à l'ordre du jour par la France qui a présidé l'institution du 1er janvier at 30 juin 2022. Il n'est pas prévu que la République Tchèque, qui préside de Conseil entre juillet et décembre 2022, en fasse non plus une priorité. En raison du blocage actuel, il semble extrêmement difficile d'envisager une fin du changement d'heure pour 2023. La fin du changement d'heure pourrait avoir lieu en 2024, si seulement le processus, bloqué depuis plus de quatre ans, est relancé.

Pour ce qui est de la France, une consultation citoyenne, menée auprès de 2,1 millions de participants via le site de l'Assemblée nationale, a aussi donné en mars 2019 une nette préférence (de 83,71%) pour la fin du changement d'heure et même pour rester définitivement à l'heure d'été.