Rémy Pflimlin et France Télévisions

Rémy Pflimlin et son prédécesseur, Patrick de Carolis. © FTV

Va-t-il réussir à boucler le dossier de la fin de la pub à la télé publique et la privatisation de la régie publicitaire sans accroc ? Evitera-t-il le conflit social qui couve avant la renégociation des conventions collectives de France Télévisions, pour permettre la fusion d'une myriade de sociétés en une entreprise unique ? Enfin, va-t-il tenir ses promesses de rajeunissement des programmes et surtout d'indépendance vis-à-vis de l'Elysée qui l'a nommé ? Rémy Pflimlin est probablement le patron français qui joue le plus gros en cette rentrée. Choisi par surprise durant l'été par Nicolas Sarkozy, au détriment du favori Alexandre Bompard, cet outsider sera au cœur de l'actualité médiatique et devra faire ses preuves dès le mois de septembre. Mission impossible ?

Suggestions de contenus