Vendredi 13 : les secrets méconnus du vendredi 13

Vendredi 13 : les secrets méconnus du vendredi 13 VENDREDI 13 SEPTEMBRE 2019 - Connaissez-vous les facettes secrètes du vendredi 13 ? Vendredi 13 septembre prochain marquera le premier vendredi 13 de l'année et l'occasion de vous intéresser à cette date étonnante...

[Mis à jour le 16 novembre 2018 à 16h29] Peut-être êtes-vous "triskaïdékaphobe" (la phobie du nombre treize) sans le savoir, ou encore "paraskevidékatriaphobe" (la phobie du vendredi treize) ? Stephen King est ainsi atteint de la "phobie du 13", qui lui fait sauter la lecture de toutes les pages 13 des livres. Saviez-vous également que le vendredi 13, dont le premier de l'année prochaine tombe le vendredi 13 septembre, représente un tel phénomène de société pour ce qui est des tirages Loto et Euromillions exceptionnels organisés ce jour-là, alors pris d'assaut ?

La superstition autour du vendredi 13 est née de celle autour du nombre 13. Ses origines sont surtout bibliques : dans la Bible, Jésus et ses apôtres étaient 13 autour de la table au moment de la dernière Cène, avant l'arrestation et la crucifixion du Christ. Le nombre 13 symbolise aussi le mystère et l'irrationnel, puisqu'il vient après le nombre 12, sur la base duquel fonctionnent une bonne partie de nos systèmes : il y a 12 mois dans une année, 12 signes du zodiaque... Le nombre 13 n'appartient lui à aucun système de ce genre. Quant au pouvoir symbolique du vendredi, c'est la religion catholique qui a mêlé le 13 à ce jour de la semaine, en se référant au vendredi saint, jour du chemin de croix mais aussi de la pénitence. Certaines légendes suggèrent par ailleurs même qu'Eve a croqué dans la pomme un vendredi dans le jardin d'Eden...

Dates symboliques par excellence, les vendredis 13 portent une riche histoire et représentent tout à la fois la malchance et la chance. Découvrez dans ce dossier quelle est leur histoire, à quels épisodes bibliques et mythologiques ils sont liés, mais aussi le pourcentage de superstitieux dans la population et la manière de calculer la fréquence des vendredis 13 dans notre calendrier. Sans oublier la phobie du vendredi 13...

La peur du vendredi 13

Pourquoi, pour certains, avons-nous peur du vendredi 13 ? Psychologies.com a interrogé le psychanalyste et mathématicien André Bonaly sur la superstition du vendredi 13. "Nous avons tous besoin de cristalliser nos peurs ou nos croyances sur un symbole, les nombres servent souvent à cela", décrypte notamment le spécialiste. "Les superstitions telles que celles rattachées au vendredi 13, au chat noir que l'on croise, au trèfle à quatre feuilles... agissent comme des repères culturels".

André Bonaly précise également à Psychologies.com que ces superstitions "nous relient à des traditions dont nous ne connaissons guère les origines mais qui nous sont transmises de génération en génération". Elles font selon lui appel à une part d'irrationalité qui nous est essentielle dans le monde d'aujourd'hui, où "chacun est appelé à se sentir responsable de lui et de son existence (...) . Il nous faut gérer, rationaliser sans cesse. Les superstitions agissent comme (...) un rappel de notre appartenance à un monde qui bien souvent nous englobe et nous dépasse".

Vendredi 13 en 2019

L'année 2019 compte deux vendredi 13, le premier en septembre et le second en décembre. L'an dernier comptait aussi deux vendredi 13, mais qui sont tombés en avril et en juillet. Et en 2020, les mois "maudits" ou "bénis" au choix seront mars et novembre.

Histoire du vendredi 13

La croyance qui relie vendredi 13 et malheur puiserait sa source dans la bible. Selon le Nouveau Testament, au cours de la Cène (dernier repas du Christ), 13 participants siégeaient autour de la table : Jésus-Christ et ses 12 apôtres. L'Evangile de Matthieu cite toutes les personnes présentes : "Simon, appelé Pierre, et André, son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère ; Philippe, et Barthélemy ; Thomas, et Matthieu, le publicain ; Jacques, fils d'Alphée, et Thaddée ; Simon le Zélote (ou le Cananite), et Judas l'Iscariote, celui qui livra Jésus". Judas est souvent présenté comme le 13e convive, celui qui a tout fait basculer. Juda le traître et le vendredi 13 sont donc indissociables. La peur du vendredi 13 repose-t-elle également sur le fait que le Christ a été crucifié un vendredi, qui deviendra le "Vendredi saint" lors de la semaine de Pâques ?

la cène.
La Cène. © Tableau de Duccio di Bueninsegna
la punition de loki.
La punition de Loki. © Gravure du XIXe siècle

La crainte du vendredi 13 puiserait également son origine dans les mythes nordiques antiques. Comme avec l'épisode de la mort du Dieu Balder. Odin, dieu des guerriers, avait un jour, selon la légende, réuni onze de ses amis dieux pour un dîner, dans sa demeure de Valhalla. Loki, dieu de la guerre et du mal, vexé de ne pas être de la fête, décida de s'inviter malgré tout. Seulement, ce treizième invité surprise n'était pas le bienvenu. Le fils d'Odin, le beau Balder, dieu de l'amour et de la lumière, tenta de chasser l'intrus. Une bataille éclata entre les deux dieux qui se vouaient une haine depuis toujours. Loki, dieu jaloux et malveillant, lui décocha une flèche empoisonnée en plein coeur, abattant Balder le "bien aimé". Depuis cette légende, dans les pays scandinaves, le chiffre 13 est considéré comme maudit et être 13 à table porterait malheur.

freyja dans son char.
Freyja dans son char. ©  Tableau de Nils Blommér

Frigga ou la diabolisation des croyances païennes, est un autre élément précurseur de la crainte du vendredi 13. Dans la mythologie nordique, Frigga (ou Freya) était la reine des dieux, déesse de l'amour et de la fertilité. Elle était célébrée par ses adorateurs le vendredi. Le mot "friday", vendredi en anglais, viendrait d'ailleurs de cette célébration et signifierait "Freya's day". Mais aux Xe et XIe siècles, les pays du nord sont progressivement convertis au christianisme. On se met alors à raconter que Frigga est en réalité une sorcière et qu'elle a été bannie au sommet d'une montagne. Pour se venger, elle inviterait, tous les vendredis, le diable et 11 sorcières pour maudire les hommes et leur jeter de mauvais sorts.
 Le 13 est-il un destructeur d'harmonie ? Les Grecs et les Romains donnent eux-aussi à ce nombre une connotation négative dans les mythologies gréco-romaines du vendredi 13. Ces deux mythologies, qui comportent de grandes similitudes, associent toutes deux le chiffre 12 à la régularité et la perfection. Ainsi, il y a 12 dieux olympiens, 12 constellations, 12 signes du zodiaque, 12 heures du jour et de la nuit. Le nombre 13, qui implique d'ajouter une unité au 12 parfait, vient rompre ce cycle régulier et introduit le désordre. Détruisant l'harmonie, il est synonyme de malheur. Pour ce qui est du vendredi, il est associé aux événements malheureux puisque c'est ce jour-là, dans la Rome antique, que se déroulent généralement les exécutions des condamnés à mort. 

Vendredi 13 et superstition

A l'approche du vendredi 13 janvier 2017, le site Lastminute.com s'était amusé à sonder les superstitions des Européens. Résultat : ils étaient 15 % à craindre ce jour particulier sur le Vieux continent. Soit presque autant que ceux qui redoutaient de "casser un miroir" (21 %), de "passer sous une échelle" (20 %) ou d'"ouvrir un parapluie à l'intérieur" (17 %). Et davantage que les peureux de la salière, puisque les Européens sont quand même 15 % à être superstitieux quant au fait de renverser du sel. Pour autant, les Français restent un peu moins superstitieux que la moyenne de l'Europe, établie à 55 % : 52 % d'entre nous accordons une importance aux superstitions, contre 60 % pour les Espagnols ou encore 58 % chez les Italiens...

Calculer la fréquence des vendredis 13

fréquence des vendredi 13
Fréquence des vendredi 13 © Olivier Le Moal - Fotolia

Plusieurs démonstrations mathématiques ont prouvé que toute année comporte, au minimum, un vendredi 13 et, au maximum, trois vendredis 13. Par ailleurs, deux mois consécutifs peuvent comporter chacun un vendredi 13 : cela a été le cas en 1998 (vendredi 13 février et vendredi 13 mars). Mais comment calculer précisément la distribution du vendredi 13 dans le calendrier ? Plusieurs mathématiciens se sont penchés sur la fréquence à laquelle tombaient les vendredis 13.
Dean Huffman, de l'Université du Texas, a ainsi montré qu'il y avait 7 intervalles de jours possibles sans aucun vendredi 13 : 27, 90, 181, 244, 272, 335 ou encore 426 jours (à cheval sur deux ans). Il faut remonter aux périodes du 13 juillet 1990 au 13 septembre 1991 et du 13 août 1999 au 13 octobre 2000 pour trouver ces intervalles bénis (ou pas), sans aucun vendredi 13. Il semblerait, par ailleurs, que le 13 du mois ait légèrement plus de chances de tomber sur un vendredi que sur n'importe quel autre jour de la semaine. Ce serait l'adoption du calendrier grégorien, adopté, coïncidence troublante, par Grégoire XIII, qui serait responsable de cette prédominance du vendredi 13.

La phobie du vendredi 13

le vendredi 13 a aussi ses phobiques.
Le vendredi 13 a aussi ses phobiques. © Laurent Hamels - Fotolia

Le vendredi 13 a généré sa propre phobie et elle porte un nom étonnant :  la paraskevidékatriaphobie, forme de triskaïdékaphobie ou peur irraisonnée du nombre 13. Certaines pratiques comme les mariages, les naissances ou la navigation sont évitées en Occident les 13 du mois. Dans de nombreuses villes, il n'y a pas d'habitations portant le n°13. Les grands immeubles, également, évitent de nommer le 13e étage (qui devient un 12 bis ou un 14 a) et certains hôtels n'ont pas de chambre 13 pour éviter d'y loger un client superstitieux.
Les vendredis 13, les paraskevidékatriaphobes ne vont pas travailler, ne partent pas en voyage, ne font pas leurs courses, bref, ne sortent pas de chez eux. Un économiste américain a d'ailleurs relevé l'impact économique des vendredis 13 : ces jours-là connaissent en effet une baisse importante de la consommation. Les pilotes de formule 1 en particulier ont peur du chiffre 13 depuis la mort de 2 pilotes portant ce numéro en 1926. Ce chiffre n'est jamais porté dans cette discipline sauf si le pilote en fait la demande. Stephen King a également fait l'aveu de cette phobie qui l'empêche de lire les pages 13 des livres.

Les événements du vendredi 13

Le vendredi 13 septembre 2019 sera suivi du vendredi 13 décembre 2019, pour une année en comptant deux. Les vendredi 13 se suivent et se ressemblent dans la vision que les gens en ont : certains le perçoivent comme une journée "chanceuse", d'autres, "malchanceuse". Mais alors, le vendredi 13 porte-t-il la poisse ou bonheur ? Les événements ayant eu lieu un vendredi 13 ne tranchent pas la question, puisqu'ils balancent entre épisodes heureux et calamiteux. Des découvertes scientifiques de taille et d'incroyables jackpots à la loterie cohabitent ainsi avec attentats et catastrophes naturelles. Que vous vous apprêtiez à monter dans un avion, à déclarer votre flamme ou encore que vous ayez joué au loto, le suspens reste donc entier sur la suite de vos aventures.

C'est ce qu'il se dégage des histoires qui suivent ci-dessous. Alors, que vous jouiez au loto ou que vous partiez en croisière, que vous preniez l'avion ou que vous vous apprêtiez à déclarer votre amour à l'élu(e) de votre coeur, le suspens reste de mise sur l'issue de votre aventure. Consultez ci-dessus les bons tours du vendredi 13, et via le dossier du bas de cette page, les événements dramatiques survenus un vendredi 13.

  • Vendredi 13 novembre 2009, grâce à la sonde LCROSS envoyée sur l'un des cratères de l'astre, la NASA, agence spatiale américaine, a découvert des quantités "importantes" d'eau gelée sur la lune. L'une de ses trouvailles majeures, relayait alors Le Monde, ouvrant la voie à des perspectives inédites.
  • Vendredi 13 février 2004, un couple du Cher vivant à Bourges et âgé de 44 et 38 ans joue une fois de plus à L'Euromillions, mais en tentant une nouvelle stratégie qui casse ses habitudes de jeu : lui a choisi de cocher pour une fois au hasard les numéros de la grille. Le dimanche, ils découvrent qu'ils ont décroché 15 millions d'euros.
  • Vendredi 13 août 2010, une sexagénaire bénéficiaire des Restos du Coeur habitant le Finistère a gagné 5 millions d'euros. Le "pouvoir du vendredi 13" favorise semble-t-il tous les types de profils.
  • Vendredi 13 août 2010 encore, un couple de la Haute-Vienne (Limousin) qui ne jouait au loto qu'une fois par an maximum a coché les six numéros gagnants du Super Loto malgré leur unique chance sur 19 millions de les trouver. Le couple s'est inspiré selon Le Dauphiné de chiffres figurant sur leur liste des courses, mis à part un, le numéro "29". Un chiffre symbolique puisqu'il s'agissait de la date de leur rencontre et de leur mariage.
  • Vendredi 13 septembre 1985 correspond à la date de sortie du jeu vidéo culte "Super Mario Bros", lorsque Mario a sauvé pour la première fois la princesse Peach du méchant Bowser. Depuis, ce jeu et son petit moustachu rondouillard cumulent plus de trois décennies de popularité.
  • Vendredi 13 mars 1998, bingo, la supercagnotte du loto, qui s'élevait alors à plus de 100 millions de francs (autour de 15 millions d'euros aujourd'hui) a été remportée par une aide-soignante de 45 ans domiciliée en Gironde, à Libourne. Celle-ci avait simplement déboursé 50 francs pour un "flash" dans un centre commercial de sa ville. Le montant de son gain représente alors l'équivalent de 300 ans des salaires réunis d'elle et son mari, un cheminot de 49 ans.

Article le plus lu - Les gilets jaunes veulent continuer ! › Voir les actualités

Annonces Google